Archives pour la catégorie Travaux universitaires

L’insertion des diplômés de licence : du parcours d’études au premier emploi

Le dernier Net.doc du Céreq présente un article de Philippe Lemistre  sur l’insertion des diplômés de licence.

Couverture

Cet article propose un état des lieux de l’insertion des diplômés de licence, et de ses déterminants. Parmi ces derniers, le parcours d’études joue un rôle important : le fait d’être titulaire d’un DUT ou d’un BTS par exemple procure un net avantage. Les domaines et spécialités de formation influent aussi fortement sur les salaires et l’accès à la qualification. Avoir suivi la filière apprentissage et détenir une licence professionnelle améliorent enfin les critères d’insertion. L’explication tient en grande partie à la sélectivité de la filière professionnelle. Les chiffres sont issus de l’enquête 2007 du Céreq auprès de la génération 2004.

Philippe Lemistre, L’insertion des diplômés de licence : du parcours d’études au premier emploi, Céreq, 2012. – 25 p.- (Net.Doc; n° 90) .

 

Réflexions sur la réussite de l’insertion professionnelle : contribution à l’étude des attentes des jeunes sans qualification….

Sous la direction de Jean-Yves Duyck, Khaled Saboune vient de soutenir sa thèse sur l’insertion professionnelle des jeunes sans qualification, à l’université de Poitiers.

Cette thèse en sciences de gestion a pour objectif d’étudier et tenter de comprendre les raisons de l’échec des politiques d’insertion par la formation auprès des jeunes sans qualification (JSQ). Elle constitue le fruit d’une volonté politique de la Région Poitou-Charentes dans sa lutte contre l’exclusion du marché du travail. De fait, il apparaît que, si, comme au niveau national, les difficultés d’insertion des JSQ dans l’emploi durable et de qualité s’avèrent nettement plus importantes que celles des jeunes qualifiés, par contre, leur taux de chômage reste légèrement plus élevé. Cette situation fonde l’action de la Région qui tente d’améliorer l’employabilité des JSQ. Partant du principe que la qualification constitue le premier levier pour l’emploi, elle développe, dans le cadre de sa politique de formation, certaines actions dites « pré-qualifiantes ». Ces dernières suivent deux étapes : à court terme, elles ont pour vocation de favoriser l’accès à la qualification et, à long terme, de faciliter l’insertion professionnelle. Ces formations et ce public constituent le corps de la présente recherche.

Khaled Saboune, Réflexions sur la réussite de l’insertion professionnelle : contribution à l’étude des attentes des jeunes sans qualification : Le cas de formations de la Région Poitou-Charentes, Université de Poitiers, 2012, 317 p.

Les carrières des infirmières, plus horizontales que verticales

Le dernier Net.doc du Céreq présente une étude de Sophie Divay sur Les carrières des infirmières :

Couverture

Les infirmières bénéficient d’un marché du travail très favorable, qui fait aujourd’hui figure d’exception. Comme le démontrent leurs trajectoires, diverses et contrastées, ces professionnelles disposent d’une sécurité d’emploi dont la plupart des salariés sont privés. Elles peuvent prendre sans grand risque la décision d’arrêter de travailler, notamment pour élever leurs enfants, étant assurées de retrouver un emploi, même après plusieurs années d’inactivité et avec une faible expérience professionnelle. Celles qui ont la volonté ou l’ambition de connaître une progression ascensionnelle en termes de pouvoir hiérarchique ont de grandes chances d’atteindre leur objectif. Or les infirmières renâclent à devenir cadres, et la faiblesse des salaires en suffit pas à expliquer leurs réticences. La cadre de santé, cadre de proximité, n’a en fait que peu de pouvoir sur l’organisation des services. L’infirmière se rend rapidement compte qu’on attend d’elle non pas qu’elle améliore les conditions de travail pour les personnels et la prise en charge des patients, mais plutôt qu’elle serve de courroie de transmission des orientations de la direction.

Divay Sophie, « Les carrières des infirmières, plus horizontales que verticales ».- Marseille : Céreq, 2012. – 27 p.. – (Net.Doc; 90) .