Archives pour la catégorie Evénements

Séminaire de l’atelier « Mondes sociaux des TPE-PME » le 24 mai 2017 à Montpellier

Le prochain séminaire de l’atelier « Les mondes sociaux des TPE-PME » se tiendra à Montpellier le 24 mai. Il aura pour thème : « Apports et limites de la  proximité dans les pratiques de GRH des petites entreprises. »

Organisateurs : Zeineddine Khelfaoui,  maître de conférences en sciences économiques, directeur du centre associé du Céreq – ARTDev, université de Montpellier 3 , Stéphane Michun, chargé d’étude au centre associé du Céreq – ARTDev, université de Montpellier 3.

Inscription obligatoire

L’incomplétude relative des petites entreprises et l’importance de la proximité dans les choix, jugements et pratiques de nombreux dirigeants-propriétaires ont alimenté toutes sortes de discours et de politiques associant comme une évidence petite entreprise et territoire dans une dépendance réciproque. En s’appuyant sur ces entreprises à « taille humaine » et en favorisant leur maillage, on pourrait impulser un développement endogène apportant aux territoires emplois, stabilité et solidarité (districts industriels, systèmes productifs locaux, pôles de compétitivité). Inversement, en s’appuyant sur les acteurs supports du territoire, on pourrait aider efficacement les petites entreprises à se moderniser, à affiner leurs pratiques de GRH voire à croître (thématique des « guichets » ou des « services de proximité »). Certes, les acteurs du développement territorial sont de plus en plus nombreux à associer les petites entreprises à leurs projets et d’innombrables petites entreprises sont amenées à prendre appui sur les potentialités de leur environnement local afin d’améliorer la résolution de nombreux problèmes d’information, d’innovation, d’organisation du travail, de recrutement ou de formation mais ne conclut-on pas un peu hâtivement à la primauté du territoire ? Cette journée reviendra sur les approches en termes de proximité (géographique, organisationnelle, institutionnelle, cognitive, etc.) et les objets, territoire et réseau, qui leur sont associés. L’accent sera mis sur leur pertinence du point de vue de la compréhension (et de l’outillage) des pratiques de GRH des petites entreprises : dialogue social, recrutement, partage de main-d’œuvre, formation, etc. Une attention particulière sera portée aux entreprises les plus petites et au défi de leur théorisation malgré leur extrême diversité.

Télécharger le programme

Journées d’étude : « Le syndicalisme en actes », 27-28 avril 2017, Aix-en-Provence

Journées d’études organisées par le LEST autour du thème « Le syndicalisme en actes : approches ethnographiques du travail syndical » les 27 et 28 avril 2017.

Comité d’organisation : Baptiste Giraud – LEST-AMU, Yolaine Gassier – CHERPA-LEST, IEP/AMU, Cristina Nizzoli – IRES-LEST.

 Fred Séchaud interviendra le 28 avril, dans le cadre de l’atelier n°3 : « L’activité des  mandataires syndicaux dans les organismes paritaires. La professionnalisation du paritarisme au prisme d’un outil de rationalisation et de reconnaissance du travail syndical ».

Affiche du colloqueL’analyse du travail syndical a rarement été abordée en tant que telle, en dehors d’un récent numéro de la Nouvelle revue de psychosociologie (2014). Dans le prolongement de cette première contribution, l’ambition de ces journées d’étude peut être résumée autour de trois enjeux. Elle est d’abord de mettre en évidence ce que peut apporter à la compréhension des métamorphoses et des ressorts de l’activité des militants et des représentants syndicaux une approche ethnographique de leurs pratiques, équipée notamment de la “boîte à outils” de la sociologie de l’action collective. Par ailleurs, les travaux rassemblés dans ces journées d’étude visent à interroger ces processus de recomposition des modalités du travail syndical à différentes échelles, dans ses différentes scènes d’interaction (dans ses relations aux salariés, aux adhérents, aux directions), et donc sous ses différentes dimensions : qu’il s’agisse du travail de représentation institutionnelle ou bien du travail de mobilisation des groupes défendus. Enfin, la volonté de ces journées d’études est de ne pas réduire l’analyse du travail syndical aux seules organisations syndicales de salariés. L’objectif est au contraire de mettre en perspective les pratiques de leurs représentants avec celles que l’on peut observer auprès de leurs homologues dans les organisations patronales et agricoles. Il s’agit ainsi de saisir le travail qui se déroule à l’intérieur de ces différents espaces de l’action syndicale dans ce qu’ils ont à la fois de distinct et de commun.

Ces différents points de réflexion seront développés dans le cadre de cinq ateliers  :

  • Produire et tenir l’organisation syndicale
  • Rendre service. Formes et usages des activités de service dans les organisations syndicales françaises
  • Gérer, cogérer
  • Négocier. Les modalités pratiques du travail de négociation
  • Mobiliser. Savoirs et savoir-faire dans la mobilisation

Présentation et programme détaillé sur le site du LEST

Séminaire de recherche – Sociologie du travail : l’apport des approches cliniques

Le Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq) vous invite le

jeudi 27 octobre 2016, de 9H30 à 16h30

Sociologie du travail :
l’apport des approches cliniques

Que peut nous apprendre – sur le travail, son organisation et ses modes de management – une sociologie qui nous invite à inclure dans son objet de recherche le vécu, les affects, les émotions et la subjectivité des individus ? Quels enseignements épistémologiques et méthodologiques majeurs pouvons-nous tirer de sa pratique qui requiert notamment, de la part du chercheur, une interrogation permanente sur sa propre implication subjective et une interpellation des acteurs avec lesquels il coopère en tant que sujets porteurs de savoirs ? Comment peut-elle nous aider à transformer le travail ? Quelle est ici sa contribution spécifique ? C’est autour de ces questions centrales pour comprendre les relations complexes entre objet de recherche, chercheurs et acteurs dans l’analyse du travail qu’interviendront dans ce séminaire de recherche Vincent de Gaulejac, professeur émérite à l’université Paris 7-Saint Denis Diderot, Marie-Anne Dujarier, professeur à l’université Paris 7-Saint Denis Diderot et Pierre Roche, sociologue au Céreq, notamment à partir de leurs derniers ouvrages.

  • Vincent de Gaulejac (en collaboration avec Fabienne Hanique), Le capitalisme paradoxant. Un système qui rend fou, Paris, Seuil, 2015.
  • Marie-Anne Dujarier, Le management désincarné. Enquête sur les nouveaux cadres du travail, Paris, La Découverte, 2015.
  • Pierre Roche,  La puissance d’agir au travail. Recherches et interventions cliniques, Toulouse, Erès, 2016.

 

Le séminaire aura lieu dans les locaux du Céreq, 10 place de la Joliette, 13002 Marseille.

Programme complet à télécharger ici

Inscription obligatoire auprès de nathalie.lemenager@cereq.fr

 

Former des individus « entreprenants » : un modèle éducatif pour faire face à la crise ?

Jeudi 9 juin, de 9h30 à 16h30 au Céreq à Marseille : Former des individus « entreprenants » : un modèle éducatif pour faire face à la crise ?

En présence de Lucie Tanguy, Caroline Verzat, Olivier Toutain.

Nous recevrons le matin Lucie Tanguy , sociologue et directrice de recherche émérite au CNRS, laboratoire Genre Travail et Mobilités (CNRS-université Paris-X-Nanterre), qui présentera son dernier ouvrage “Enseigner l’esprit d’entreprise à l’école : le tournant politique des années 1980-2000 en France”, paru en mars 2016 aux éditions La Dispute. L’après-midi, Caroline Verzat (enseignante chercheure en sciences de gestion à Novancia Business School Paris ) et Olivier Toutain (enseignant chercheur en sciences de gestion à l’ESC Dijon ) présenteront leur note de synthèse “Former et accompagner des entrepreneurs potentiels, diktat ou défi ?” publiée dans le dernier numéro de la revue Savoirs.

Inscriptions et  renseignements : nathalie.lemenager@cereq.fr

4ème Biennale du Céreq, Mercredi 7 octobre à Paris

Négocier, réguler, accompagner. La relation formation-emploi au prisme des branches professionnelles.

WebQuelle place pour les diplômes dans la construction conventionnelle des qualifications ? Comment les branches construisent-elles leurs politiques emploi-formation ? Avec quels outils de diagnostic et de prospective ? L’articulation branches/territoires, quelles formes de coopération entre acteurs ?

Ces questions seront abordées lors de la 4ème Biennale du Centre d’études et de recherches sur les qualifications organisée le mercredi 7 octobre 2015 à la Cité internationale universitaire de Paris.

Pour plus d’informations >> biennale2015.cereq.fr

3ème biennale Formation-Emploi du Céreq : Quand l’entreprise forme – Quand la formation sécurise

Loin d’investir davantage sur la formation, les employeurs freinent leurs dépenses en période de conjoncture difficile. Alors que sous l’effet de la crise, les efforts de formation risquent de fléchir dans les entreprises, que les jeunes ont un accès de plus en plus difficile à l’emploi, le Céreq a choisi de placer « la formation, l’entreprise et la sécurisation des parcours » au premier plan de sa troisième biennale formation-emploi.

La manifestation se déroulera à : Paris, le jeudi 19 septembre 2013 à la Cité universitaire internationale.

Cette journée est destinée à présenter les études récentes menées par le Centre pour les soumettre à la discussion de divers acteurs de la formation professionnelle : partenaires sociaux, services de l’Etat, Régions, organismes de formation, etc.

Basées sur de grandes enquêtes nationales et européennes, les études du Céreq balaient certaines idées reçues.

Les débats seront scindés en deux thématiques :

  •  Comment sécuriser les parcours professionnels par la formation ?
  • Comment sécuriser la transition de l’école à l’emploi par l’apprentissage ?

 

Entrée libre sur inscription – sur le site de la Biennale Céreq : Informations et inscription

Contact presse : Marie-Christine Antonucci – servicepresse@cereq.fr – 04 91 13 28 94

Territoires, enjeux économiques et sociaux : quel engagement partagé des acteurs ?

« Territoires, enjeux économiques et sociaux : quel engagement partagé des acteurs ? ». Par ce titre les organisateurs de la 6e Université d’été « Emploi, compétences, territoires » qui s’est tenue à Montpellier en juillet 2012 ont tenu à rappeler que les territoires ne sont pas seulement des lieux d’observation ou de traitement social de problèmes qu’une approche nationale ne parvient pas à régler. Les territoires sont aussi des lieux où se confrontent des points de vue, s’élaborent des stratégies, se nouent des jeux d’acteurs spécifiques, à défaut d’être toujours innovants ou efficients. Ici, l’action prédomine et la notion d’engagement prend tout son sens.

 

Voir le document sur le site du Céreq

Stéphane Michun, dir., Territoires, enjeux économiques et sociaux : quel engagement partagé des acteurs ? : 6e Université d’été « Emploi, compétences, territoires »  (4, 5 et 6 juillet 2012; Montpellier). – Marseille : Céreq, 2013. – 97 p. – (Relief. Echanges du Céreq; 41) .

Colloque Interdisciplinaire « Les Jeunes et le Travail »

L’Institut Régional du Travail d’Aix-en-Provence et le LEST-CNRS (UMR 7317) organisent le Colloque interdisciplinaire « Les Jeunes et le Travail » avec la collaboration du Pôle Régional Travail PACA et du Réseau national des Instituts du Travail.

L’objet du Colloque est d’éclairer la question du rapport au travail des jeunes. Il poursuit un double objectif :

– Réunir et mettre en dialogue les éclairages diversifiés que peuvent produire les différentes disciplines des sciences humaines (sociologie, économie, gestion, droit…) ;

– Fournir aux acteurs en charge du dialogue social dans l’entreprise (représentants du personnel, inspecteurs du travail, experts, acteurs publics…) les connaissances nécessaires à l’action et à la décision.

Ce Colloque aura lieu les 4 et 5 octobre 2012 dans l’Hémicycle du Conseil Régional PACA.

L’inscription est gratuite.

Pour en savoir plus : Colloque Interdisciplinaire « Les Jeunes et le Travail »

Sécurisation des parcours professionnels, sécurité de l’emploi, sécurité sociale professionnelle – derrière la sécurité, quelles libertés ?

Le Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Economique (Lise-CNRS) et le Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales (2L2S) en partenariat avec l’Institut Européen du Salariat (IES), organisent une journée de recherche interlaboratoires « Sécurisation des parcours professionnels, sécurité de l’emploi, sécurité sociale professionnelle – derrière la sécurité, quelles libertés ? »

Le salariat, par sa nature originelle de marchandisation de la force de travail et par ses modes d’institution à travers les droits régulant les conditions de cette marchandisation, s’affronte depuis le 19ème siècle à la question de la liberté des êtres humains d’accomplir leur destin en toute sécurité. Le développement de la société salariale et les acquis du mouvement ouvrier ont conduit à une progression lente de la « sécurité » à travers l’édification du droit du travail et d’une protection sociale dans nombre de pays développés. Les bouleversements sociaux et économiques des années 1980 ont néanmoins entamé une période de désajustements et de dysfonctionnement du tandem emploi/sécurité dont les modes de recomposition restent encore aujourd’hui en débat. Ce débat s’est cristallisé dans les années 2000, sous impulsion de la Commission européenne, sur la notion de flexicurité. Prenant des libertés avec la notion, nous distinguerons trois modèles de « flexicurité », autrement dit trois manières de penser non seulement la sécurité mais aussi la liberté face au marché du travail. Loin d’être des questions techniques, les modèles concurrents de « flexicurité » s’appuient sur des référentiels d’action différents et, au-delà de répondre à un enjeu conjoncturel de sécurité, sont porteurs d’une représentation du travail et de la valeur et de la manière de lier l’un et l’autre.

Cette journée aura lieu le 12 juin 2012 au Conservatoire National des Arts et Métiers, de 9h30 à 17h00, dans l’amphithéâtre Fabry-Perot du Conservatoire (292 rue Saint-Martin, Paris 3e, accès 4.O.A).

Programme  des interventions
Entrée libre et gratuite sur inscription

Parcours, désorientations, réorientations : des trajectoires scolaires aux mobilités professionnelles

Journées d’études du RT4 Sociologie de l’éducation et de la formation de l’Association Française de Sociologie, à l’Université de Savoie, Chambéry, les 31 mai et 1er juin 2012.

Les communications porteront sur les thèmes suivants :

S’orienter / s’insérer : processus institutionnels et stratégies individuelles

Relégation, décrochage, déclassement ?

Le casse-tête de la professionnalisation

Filières et territoires comme espaces de ségrégation

Programme détaillé et inscription

 

Le travail à coeur, pour en finir avec les risques psycho-sociaux

Le Céreq organise une rencontre débat avec Yves Clot autour de son ouvrage « Le travail à coeur, pour en finir avec les risques psycho-sociaux », à Marseille, le 30 mai 2012.

Suicides en série sur le lieu de travail, « épidémie » de troubles musculo-squelettiques, explosion des pathologies professionnelles… Une réalité trop longtemps occultée occupe désormais la scène publique française. Devant l’ampleur des « maladies du travail », tout est secoué : entreprises, État, institutions, chercheurs et experts. Et, face aux dégâts engendrés, se multiplient dans l’urgence les fausses solutions qui risquent de virer au  « despotisme compassionnel » sans rien résoudre sur le fond.

Dans cet essai, nourri de nombreuses études de terrain, Yves Clot  montre que la négation des conflits sur la qualité du travail menace le collectif et la vie des organisations. En mobilisant une idée neuve du métier, avec tous les acteurs concernés, ceux qui, au travail, sont en première ligne, peuvent « retourner » la situation, bien loin des « risques psychosociaux ».

Lors de cette nouvelle rencontre, Yves Clot présentera ses travaux et notamment son essai intitulé « Le travail à cœur »… Lire la suite sur le site du Céreq

Présentation et table des matières de l’ouvrage sur le site des éditions La Découverte.

Note de lecture de Corinne Delmas sur Lectures.revues.org

Quelques ouvrages récents d’Yves Clot :

Agir en clinique du travail

Travail et santé : ouvertures cliniques

Travail et pouvoir d’agir

 

 

Les cadres : une histoire, un devenir

L’Observatoire des cadres propose un colloque sur le thème  « Les cadres : une histoire, un devenir » à l’occasion de son 15ème anniversaire. Ce colloque aura lieu le 29 mars 2012 à la Bourse du travail, à Paris.

Les débats pourront être visionnés en direct, à partir de 15h, puis pendant une année sur le site de l’Odc.

Programme et intervenants

Site de l’Observatoire des cadres

Les jeunes et le travail

L’Institut régional du travail d’Aix-en-Provence et le LEST-CNRS (UMR 6123), avec la collaboration du Pôle régional TRavail PACA et du Réseau national des Instituts du Travail, organisent un colloque interdisciplinaire sur le thème « Les jeunes et le travail », les 4 et 5 octobre 2012 à Marseille.

L’objet de ce colloque est d’éclairer la question du rapport au travail des jeunes. Il poursuit un double objectif : réunir et mettre en dialogue les éclairages diversifiés que peuvent produire les différentes disciplines des sciences humaines (sociologie, économie, gestion, droit…) et fournir aux acteurs en charge du dialogue social dans l’entreprise (représentants du personnel, inspecteurs du travail, experts, acteurs publics…) les connaissances nécessaires à l’action et à la décision.

Lieu : Hémicycle du Conseil régional PACA, 13002 Marseille

En savoir plus : Calenda – Les jeunes et le travail.