Archives mensuelles : juin 2013

Relever les défis de la Validation des acquis de l’expérience

Ce dernier numéro de la revue Formation emploi propose un dossier sur la validation des acquis de l’expérience. Le dispositif de validation des acquis de l’expérience (VAE) vise à transformer l’expérience en équivalent formation afin d’obtenir un diplôme. Cette transformation est loin d’aller de soi ; s’engager dans la VAE est un processus qui se construit chemin faisant et nécessite un accompagnement.

Formation Emploi , n° 122 , 2013 , 178 p

Sommaire du numéro

3ème biennale Formation-Emploi du Céreq : Quand l’entreprise forme – Quand la formation sécurise

Loin d’investir davantage sur la formation, les employeurs freinent leurs dépenses en période de conjoncture difficile. Alors que sous l’effet de la crise, les efforts de formation risquent de fléchir dans les entreprises, que les jeunes ont un accès de plus en plus difficile à l’emploi, le Céreq a choisi de placer « la formation, l’entreprise et la sécurisation des parcours » au premier plan de sa troisième biennale formation-emploi.

La manifestation se déroulera à : Paris, le jeudi 19 septembre 2013 à la Cité universitaire internationale.

Cette journée est destinée à présenter les études récentes menées par le Centre pour les soumettre à la discussion de divers acteurs de la formation professionnelle : partenaires sociaux, services de l’Etat, Régions, organismes de formation, etc.

Basées sur de grandes enquêtes nationales et européennes, les études du Céreq balaient certaines idées reçues.

Les débats seront scindés en deux thématiques :

  •  Comment sécuriser les parcours professionnels par la formation ?
  • Comment sécuriser la transition de l’école à l’emploi par l’apprentissage ?

 

Entrée libre sur inscription – sur le site de la Biennale Céreq : Informations et inscription

Contact presse : Marie-Christine Antonucci – servicepresse@cereq.fr – 04 91 13 28 94

Travail,santé,éducation : individualisation des parcours sociaux et inégalités

Cet ouvrage explore le nouveau concept de « parcours social », concept particulièrement efficient pour observer les inégalités de toutes sortes que subissent les hommes et les femmes dans des domaines aussi variés que le travail, la santé, l’éducation et la formation. Il apparaît que le processus d’individualisation mis en œuvre par les politiques publiques et les nouvelles formes de management favorise l’émergence, le maintien ou l’aggravation de ces inégalités dans nos sociétés.

 

 

Ertul, Servet, dir. ; Melchior, Jean-Philippe, dir. ; Widmer, Eric, dir., Travail,santé,éducation : individualisation des parcours sociaux et inégalités,  . – Paris : L’Harmattan, 2013. – 287 p. – (Logiques sociales) .

Les stages dans l’enseignement supérieur : vers une insertion professionnelle raisonnée ?

Le stage est aujourd’hui un moment privilégié de transition entre les mondes universitaire et professionnel. Cet ouvrage analyse l’expérience et les représentations des étudiants de l’enseignement supérieur pendant leur stage de master 1 ou 2. L’objectif est de démontrer l’existence de stratégies, capables d’aider de futurs stagiaires dans leurs choix. Les différentes conceptions du stage, les spécificités du monde de la formation supérieure, des entreprises et la situation de l’étudiant aujourd’hui sont d’abord présentées. L’étude de 240 rapports de stage d’universités, d’écoles de commerce et d’ingénieurs permet de réaliser des analyses quantitatives et qualitatives. Les aspects les plus significatifs sont identifiés, en vue d’en dégager les singularités d’actions et de stratégies. Les effets de l’éducation et du monde du travail existent. Les stratégies ou logiques d’actions apparaissent liées à la personne, aux institutions de formation supérieure et aux entreprises. Les résultats illustrent l’action stratégique et débouchent sur une typologie. Mieux armé, le futur professionnel pourra ainsi préparer en toute connaissance de cause son entrée dans la vie active.
Escourrou, Nicole, Les stages dans l’enseignement supérieur : vers une insertion professionnelle raisonnée ?  – Bruxelles : E.M.E., 2013. – 185 p. – (Proximités Sociologie) .

Les parcours d’orientation des jeunes : dynamiques institutionnelles et identitaires

Le présent ouvrage analyse les parcours d’orientation des jeunes à partir de perspectives disciplinaires et conceptuelles, à la fois diversifiées et complémentaires, aux échelles canadienne et internationale. Les écrits rassemblés étudient la question dans une dimension structurelle, c’est-à-dire en lien avec les particularités des systèmes d’éducation en Europe, en Amérique du Nord et au Québec, mais aussi dans une dimension sociale, réflexive et identitaire.

 

Picard, France, dir. ; Masdonati, Jonas, dir., Les parcours d’orientation des jeunes : dynamiques institutionnelles et identitaires, Laval : Editions des Presses de l’université Laval (PUL), 2012. – 298 p. – (Trajectoires professionnelles et marché du travail contemporain) .

Quelles sont les politiques de formation continue dans les petites entreprises ?

couvMoins formatrices, quel que soit le type de formation considéré, les entreprises de 10 à 49 salariés sont l’objet de l’attention des pouvoirs publics et des partenaires sociaux. 40 % d’entre elles s’engagent néanmoins dans la formation, et structurent leur politique en la matière. Seules 6 % semblent véritablement articuler recours important à la formation, stratégie économique et carrière de leurs salariés.

Voir ce Bref sur le site du Céreq

Isabelle Marion-Vernoux, Variété des politiques de formation continue dans les petites entreprises in Bref n° 310 (mai 2013). – 4 p.

Incitation à l’orientation active vers des études scientifiques post-baccalauréat

Comment renouveler l’attractivité des filières scientifiques et des métiers de la recherche auprès des publics jeunes des filières S ? L’expérimentation Hippocampe S propose des stages de plusieurs jours, permettant aux classes S de lycées de parcourir toutes les étapes de la recherche scientifique, dans un cadre équivalent à un véritable laboratoire de recherche. L’évaluation a été construite pour mesurer l’impact sur l’orientation post-baccalauréat de cette mise en situation, via la mobilisation de la méthode randomisée et de la méthodes des jumeaux. Elle montre un effet positif du dispositif, dans le sens où le taux d’orientation des jeunes vers les filières scientifiques est supérieur chez les « expérimentés ». Cette évaluation demandée par le FEJ fait l’objet d’un nouveau Net.doc.

Voir le document sur le site du Céreq

Laure Gayraud, ; Patrick Rousset, Hippocampe S – Incitation au projet professionnel par l’orientation active sur un campus scientifique. – Marseille : Céreq, 2013. – 149 p. – (Net.Doc; 113) .

Des ambassadeurs pour faire connaitre les métiers auprès des collégiens.

couvCe Net.doc édité par le Céreq présente l’évaluation de l’expérimentation, portée par le conseil régional de Basse-Normandie, qui avait pour objectif d’améliorer l’information sur les métiers, faiblesse récurrente de l’orientation scolaire et professionnelle. Pour cela, elle a mis en place un réseau d' »ambassadeurs », accessibles et disponibles sur leur lieu de travail ou de formation afin de décrire leur métier, parcours de formation professionnelle ou expérience en matière de VAE. Les publics ciblés par l’expérimentation étaient les jeunes scolaires en classe de 3e de découverte professionnelle ; les jeunes lycéens de terminale souhaitant s’orienter vers une filière professionnalisante ; les jeunes sortant précocement du système éducatif sans qualification et les jeunes suivis par les missions locales. L’évaluation, réalisée par le centre associé régional au Céreq de Bordeaux, portait sur la mise en œuvre du processus de coordination, ses effets sur les pratiques des partenaires impliqués en région et les bénéficiaires finaux du dispositif. La méthode qualitative a été privilégiée. Que ce soit côté ambassadeurs ou bénéficiaires interrogés, le projet suscite l’adhésion et son utilité est largement reconnue. Cependant, une des difficultés rencontrées par cette expérimentation tient aux responsabilités entrecroisées sur les publics scolaires, entre le rectorat et la région.Tout l’enjeu repose sur la coordination de leurs actions.

Voir le document sur le site du Céreq

Véronique Simon, Ambassadeurs métier, formation, VAE  – Marseille : Céreq, 2013. – 75 p.. – (Net.Doc; 112) .