Archives mensuelles : décembre 2013

What recruiters say about job applicants and gender

 ‘Men tend to be go-getting but women are better organised’: what recruiters say about job applicants and genderTitre complet : ‘Men tend to be go-getting but women are better organised’: what recruiters say about job applicants and gender

Discrimination when hiring new staff is punishable by law. And yet gender is seldom a neutral criterion during the recruitment process. The assumption that women are less flexible in respect of their working hours is not the only issue at stake. A whole set of personality traits that are still regarded as ‘innate’ to men and women can bias the selection process. The statements made by recruiters, both men and women, show that the stereotypes die hard…

Voir le document sur le site du Céreq

Lydie Chaintreuil, Dominique Epiphane, « Men tend to be go-getting but women are better organised » : what recruiters say about job applicants and gender in Training and employment n° 107 (septembre-octobre 2013). – 4 p.

Les docteurs : une longue marche vers l’emploi stable

Les docteurs : une longue marche vers l'emploi stableAprès trois ans de vie active, les étudiants ayant obtenu leur thèse en 2007 ont un taux de chômage de 10 %. Pour la première fois depuis plus de 10 ans, ce taux est inférieur à celui des titulaires d’un master 2 universitaire. À court terme,l’emploi à durée indéterminée est loin d’être acquis pour tous les docteurs visant des carrières dans la recherche publique.Toutefois, après cinq ans sur le marché du travail, 94 % des docteurs sont en emploi, avec 86 % d’emplois à durée indéterminée.

Lire le document en ligne

Julien Calmand, Les docteurs : une longue marche vers l’emploi stable in Bref n° 316 (novembre 2013). – 4 p.

L’analyse du travail et la relation formation-emploi

L'analyse du travail et la relation formation-emploi. Quatre approches et démarches en usage au CéreqTitre complet : L’analyse du travail et la relation formation-emploi : Quatre approches et démarches en usage au Céreq. Séminaire Analyse du travail.

Le Céreq pratique l’analyse du travail sous toutes ses formes depuis de nombreuses années. Pour ce qui concerne plus particulièrement le recours à l’étude des contenus d’activités, le Céreq développe en permanence son expertise en la matière, en fonction des problématiques qui lui sont soumises, dans le cadre des travaux qu’il réalise. Il a cherché plus récemment à créer en parallèle un processus de capitalisation des acquis sur le thème du travail en installant, à partir de 2009, un séminaire d’échange et de production sur l’analyse du travail : le SEMAT (SEMinaire Analyse du Travail).

Le présent document constitue ainsi un bilan-synthèse des connaissances et des compétences acquises par les chercheurs et chargé(e)s d’études du Céreq sur quatre approches couramment mobilisées dans leurs travaux. Il permet de caractériser les fondements scientifiques et méthodologiques de chacune d’elles. Il contribue également à montrer le large spectre dans lequel se déploie l’activité du Céreq en matière d’analyse du travail.

Accéder au document en ligne

Samira Mahlaoui, dir., L’analyse du travail et la relation formation-emploi : Quatre approches et démarches en usage au Céreq. Séminaire Analyse du travail – Marseille : Céreq, 2013. – 83 p. – (Relief. Échanges du Céreq; 44) .

Mutations économiques et environnementales dans les territoires. Enjeux et opportunités pour l’emploi et la formation

Mutations économiques et environnementales dans les territoires. Enjeux et opportunités pour l'emploi et la formationLes quatrièmes rencontres interrégionales Céreq – Dares – Réseau des Carif-Oref se sont tenues à Rennes le 6 juin 2013.Cette manifestation, qui s’adresse à l’ensemble des intervenants de l’emploi, de l’orientation, de la formation et de l’insertion en région et au niveau national, a rassemblé plus de 200 personnes.

Cette année, c’est la question des mutations économiques et environnementales dans les territoires et des enjeux et opportunités qu’elles font naître pour l’emploi et la formation qui ont été au cœur des débats et des échanges.

 Accéder au document en ligne

Mutations économiques et environnementales dans les territoires : Enjeux et opportunités pour l’emploi et la formation/ Quatrièmes rencontres interrégionales Céreq Dares Réseau des Carif-Oref (2013; Rennes). – Marseille : Céreq, 2013. – 97 p. – (Relief. Échanges du Céreq; 43) .

Comment s’insère les docteurs ?

Dans le nouveau Net.doc, le Céreq analyse l’insertion des docteurs à partir de l’enquête Génération 2007 :

5 ans après leur soutenance de thèse, la plupart des docteurs diplômés en 2007 accèdent à l’emploi et à la stabilité sur le marché du travail. La dégradation de la conjoncture économique a moins affecté leur insertion, qui semble obéir à des mécanismes différents de celle des autres diplômés de l’enseignement supérieur. Au delà des indicateurs d’insertion, cette étude propose également une analyse exploratoire des compétences acquises par les docteurs, et des compétences requises pour occuper l’emploi selon les différents segments concernés . Ce document présente les résultats détaillées d’une étude financée par la direction générale pour l’Enseignement supérieur et l’Insertion professionnelle (DGESIP) du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. (Cereq)

Calmand, Julien; Recotillet, Isabelle ; L’insertion des docteurs – Interrogation en 2012 des docteurs diplômés en 2007. – Marseille : Céreq, 2013. – 71 p.. – (Net.Doc; 115) .

La prise en charge du chômage des jeunes : ethnographie d’un travail palliatif

L’incapacité des pouvoirs publics à réduire le chômage ne signifie pas pour autant que les politiques d’insertion sont inutiles. Si les « travailleurs sociaux » – qui se confrontent aux difficultés de ceux qui accèdent, désarmés, au marché du travail – ne sauraient résoudre le problème du chômage, ils répondent, dans l’intimité des bureaux des missions locales et des salles surchargées des organismes de formation, à de multiples autres attentes. Leurs pratiques, au jour le jour, consolident celles des cadres ordinaires de socialisation (institution scolaire, famille, groupe de pairs, etc.) pour valider les prétentions professionnelles légitimes, indiquer les opportunités ouvertes ou fermées sur le marché du travail, certifier ou renforcer la valeur professionnelle accordée aux candidats, sanctionner et réformer les conduites disqualifiantes dans les entreprises. Ce travail d’insertion participe à l’« étayage » du rapport au travail de ces publics et ne peut, en ce sens, connaître l’échec. Il s’avère même une modalité à part entière de la gestion publique du chômage des jeunes dans la mesure où ses effets contribuent à la construction du rapport au monde de ceux qui en bénéficient.

Zunigo, Xavier, La prise en charge du chômage des jeunes : ethnographie d’un travail palliatif – Bellecombe-en-Bauges : Editions du Croquant, 2013. – 248 p. – (Champ social) .

Le métier de coach

Le coaching est à la mode, mais le coach demeure un inconnu. Au-delà des qualités communément admises en relation d’aide, quels sont les savoir-faire nécessaires à l’exercice de cette profession ? En utilisant la forme originale d’une correspondance pédagogique, l’auteur propose et décrit un ensemble de sept compétences fondamentales déployées dans tout coaching. Il distingue également quatre types de coaching portant respectivement sur les personnes, les relations, les groupes et les organisations. Toutes les questions importantes qui concernent le métier de coach sont abordées : les techniques d’entretien, la déontologie, la supervision, le business de coaching, etc. Le livre retrace également l’essor du coaching et donne un sens aux raisons de l’engouement actuel pour cette forme d’accompagnement personnalisé. Il clarifie les éléments de connaissance de soi, de vigilance et de qualité d’être que doit développer un coach pour bien exercer son métier.

Delivré, François, Le métier de coach : Spécifités, rôles, compétences Delivré, François. – 3e édition. – Paris : Eyrolles, 2013. – 461 p.

 

Splendeurs et misère du travail des diplomates

Que font les diplomates ? Si on pressent que leur activité ne se limite pas aux réceptions mondaines illustrant une célèbre publicité, ce qu’ils font quotidiennement, leurs missions et les conditions dans lesquelles ils sont amenés à les remplir sont encore largement ignorées. La première partie de l’ouvrage explore les différentes structures au sein desquelles travaillent les diplomates, la manière dont ils sont recrutés et formés, leurs parcours professionnels caractérisés par une forte mobilité géographique et des carrières plus ou moins brillantes, leurs conditions de travail parfois caractérisées par un environnement dangereux. Les grandes missions qui sont les leurs et la manière dont ils les remplissent : représenter la France, informer sur la marche du monde, négocier pour défendre et promouvoir les intérêts et la place de la France dans le monde, protéger et assister les Français à l’étranger sont l’objet de la seconde partie de l’ouvrage. Aux termes du parcours, le travail essentiel accompli par les diplomates apparaît bien éloigné de ses représentations flamboyantes quand bien même il s’effectue parfois dans des locaux exceptionnels censés symboliser la grandeur de la nation.

Piotet, Françoise; Loriol, Marc; Delfolie, David , Splendeurs et misère du travail des diplomates. – Paris : Hermann, 2013. – 552 p. – (Société et pensées) .