Archives du mot-clé Enquête

Rendement éducatif, parcours et inégalités dans l’insertion des jeunes. Recueil d’études sur la Génération 2010

Au printemps 2013, dans le cadre des enquêtes Génération, le Céreq a interrogé un échantillon de 33 500 sortants de tous niveaux de formation représentatif des 708 000 jeunes qui ont quitté pour la première fois le système éducatif en 2010. Les résultats de cette enquête ont permis d’actualiser un panorama statistique de l’insertion professionnelle des jeunes à travers plusieurs publications du Céreq, en 2014 et 2015, et notamment une nouvelle édition de l’ouvrage Quand l’école est finie.

La disponibilité de ces données a également été l’occasion de mettre en place un groupe d’exploitation afin de susciter des contributions originales sur des thématiques en lien avec les objets d’études et de recherches du Céreq. Ce groupe d’exploitation était destiné à permettre un travail coordonné d’études et de recherches dans un cadre collectif, en associant des chargés d’études du Céreq et de ses centres associés régionaux, des chercheurs associés mais également d’autres chercheurs extérieurs. Les propositions retenues ont été réparties au sein de trois sous-groupes thématiques. Le premier rassemble des contributions qui s’intéressent, d’une façon ou d’une autre, à la question de la valorisation des diplômes acquis en formation sur le marché du travail. Le second sous-groupe rassemble de son côté des contributions qui mettent en avant la dimension des parcours, qu’il s’agisse de parcours de formation, d’insertion, de logiques de mobilité, de transition, etc. Enfin, le troisième sous groupe rassemble des contributions qui mettent l’accent sur certains facteurs sociodémographiques, révélateurs d’hétérogénéité dans le processus d’insertion et d’inégalités dans les situations atteintes. Ce recueil rassemble la majeure partie des travaux issus de ce groupe.

Lire le Céreq Echanges

Julien Calmand, Thomas Couppié, Valentine Henrard (coordonnateurs), Rendement éducatif, parcours et inégalités dans l’insertion des jeunes. : Recueil d’études sur la Génération 2010  – Marseille : Céreq, 2017. – 384 p. – (Céreq Echanges; 5) .

Enquête 2016 auprès de la Génération 2013 – Pas d’amélioration de l’insertion professionnelle pour les non-diplômés

Dans un contexte de faible reprise économique, l’accès à l’emploi des jeunes de la Génération 2013 est légèrement plus favorable que pour la génération précédente.

En 2016, soit trois ans après avoir quitté le système éducatif, un jeune actif sur cinq recherche un emploi et c’est le cas pour un jeune actif non diplômé sur deux. Ces niveaux restent bien supérieurs à ceux connus avant la crise.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Emilie Gaubert, Valentine Henrard, Alexie Robert, Pascale Rouaud, Enquête 2016 auprès de la Génération 2013 : Pas d’amélioration de l’insertion professionnelle pour les non-diplômés in Bref n° 356 (2017). – 4 p.

PhDs’ early career trajectories strongly differentiated

For those who obtained their PhDs in 2010, research remains the main opening. If they embark on careers in public-sector research, their trajectories during the first five years of their working lives are synonymous with periods of temporary employment of varying lengths. These trajectories contrast sharply with those of PhDs who seek employment in the private sector at a very early stage in their careers.

Lire le Training and employment sur le site du Céreq

Julien Calmand, Marie-Hélène Prieur, Odile Wolber, PhDs’ early career trajectories strongly differentiated in Training and employment n° 127 (January February 2017). – 4 p.

Les débuts de carrière des docteurs : une forte différenciation des trajectoires professionnelles

Pour les docteurs diplômés en 2010, le débouché principal reste la recherche. Dans la recherche publique, leurs trajectoires professionnelles durant les cinq premières années de vie active sont synonymes de passages plus ou moins longs par l’emploi à durée déterminée.

Ces parcours tranchent avec ceux des docteurs qui s’orientent très tôt vers les emplois du privé.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Julien Calmand, Marie-Hélène Prieur, Odile Wolber , Les débuts de carrière des docteurs : une forte différenciation des trajectoires professionnelles in Bref n° 354 (2017). – 4 p.

Les cinq premières années de vie active des docteurs diplômés en 2010

L’insertion des docteurs présente certaines spécificités, parmi lesquelles une période de transition plus longue pour accéder à l’emploi stable. Pour en rendre compte, plus de 1 400 docteurs ont été réinterrogés en 2015 dans le cadre du dispositif Génération 2010, une extension financée par le MENSER-SIES. Ces données fournissent une photographie à 5 ans de leur devenir comparé à celui des autres diplômés de l’enseignement supérieur. En outre, elles permettent d’étudier leurs trajectoires professionnelles et donc d’appréhender leurs mobilités professionnelles en début de carrière. Au regard des préconisations au niveau européen, il semble essentiel de savoir dans quelle mesure les docteurs s’insèrent en dehors de la recherche publique et s’ils connaissent des mobilités d’emploi dans la sphère privée.

Lire le Céreq études n° 9

Julien Calmand, Les cinq premières années de vie active des docteurs diplômés en 2010 – Marseille : Céreq, 2017. – 53 p. – (Céreq Etudes; 9) .

Les formations obligatoires en entreprise : des formations comme les autres ?

b350Les formations obligatoires et réglementaires constituent le premier poste de dépense des entreprises en matière de formation. Les entreprises des secteurs traditionnellement les moins formateurs ainsi que les salariés les moins qualifiés sont les plus concernés. Mais les entreprises dans lesquelles les formations obligatoires représentent la quasi-totalité des dépenses ont les mêmes caractéristiques que les moins formatrices. En filigrane, se pose la question du rôle des formations obligatoires dans la réduction des inégalités d’accès.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Béraud Delphine, Les formations obligatoires en entreprise : des formations comme les autres ? in Bref n° 350 (2016). – 4 p.

Apprentices and the training-to-work transition: an unqualified advantage?

Apprentices and the training-to-work transition: an unqualified advantage?Ever increasing numbers of apprentices, with increasingly high levels of education and training, are entering the labour market and, despite the crisis, under significantly more favourable conditions than young people who have taken the classroom-based route. However, the overall positive tone of this general picture conceals differences between levels of qualification and tracks and, above all, a selective entry process to this pathway whose effects have still to be assessed.

Lire le document sur le site du Céreq

Alberto Lopez, Emmanuel SulzerApprentices and the training-to-work transition: an unqualified advantage? in Training and employment n° 123 (May-June 2016). – 4 p.

Insertion des apprentis : un avantage à interroger

Insertion des apprentis : un avantage à interrogerDes apprentis toujours plus nombreux, d’un niveau de formation toujours plus élevé et qui conservent, en dépit de la crise, une insertion nettement plus favorable que les jeunes issus de la voie scolaire. La tonalité globalement positive de ce tableau général cache cependant des écarts entre niveaux de diplôme, entre filières, et surtout une sélectivité à l’entrée de cette voie de formation dont les effets restent à apprécier.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Alberto Lopez, Emmanuel SulzeInsertion des apprentis : un avantage à interroger in Bref n° 346 (mai 2016). – 4 p.

The training and employee trajectory surveys: a new look at in-firm training

The training and employee trajectory surveys: a new look at in-firm trainingThe first strand of the French training and employee trajectory surveys (dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salaries/Defis), carried out in 2015, provides a more detailed picture of firms’ use of continuing vocational training. The data collected on new dimensions, such as the extent of statutory training provision and the use of outside expertise in developing training policies, confirm longstanding findings on the gaps between small and large firms.

Lire le document sur le site du Céreq

Jean-Marie Dubois, Isabelle Marion-Vernoux, Edmond Noack, The training and employee trajectory surveys: a new look at in-firm training in Training and Employment n° 121 , January-February 2016, 4 p.

 

Dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salariés – Premiers indicateurs du volet entreprises

Dispositif-d-enquetes-sur-les-formations-et-itineraires-des-salaries-Premiers-indicateurs-du-volet-entreprises_largeLe dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salariés (Defis), livre dans ce document une première série d’indicateurs sur le recours des entreprises à la formation, leur politique en matière d’information des salariés, de mobilité et de recrutement, les organismes qui les conseillent… Les indicateurs sont croisés selon la taille et le secteur de l’entreprise. 4 500 entreprises, représentatives des entreprises privées de 3 salariés et plus dans tous les secteurs d’activité, ont été interrogées en 2015.

Le second volet du dispositif portera sur le suivi d’un panel représentatif de salariés sur une durée de 5 ans. Il concerne 16 000 salariés de ces entreprises, interrogés une première fois en 2015 puis tous les ans pendant 5 ans, afin d’analyser les effets des formations sur les carrières, et plus globalement sur l’activité professionnelle.

Lire le document sur le site du Céreq

Dubois, Jean-Marie; Noack, Edmond; Sigot, Jean-Claude, Dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salariés – Premiers indicateurs du volet entreprises – Marseille : Céreq, 2016. – 80 p. – (Net.Doc; 156) .

A lire également :

Le dispositif d’enquêtes Defis, un nouveau regard sur la formation en entreprise, Jean-Marie Dubois, Isabelle Marion-Vernoux, Edmond Noack, Bref n°344, mars 2016.

Pour en savoir plus sur le dispositif Defis

Le dispositif d’enquête Defis, un nouveau regard sur la formation en entreprise

Le dispositif d'enquête Defis, un nouveau regard sur la formation en entrepriseLe premier volet du dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salariés (Defis), réalisé en 2015, permet de mieux cerner le recours à la formation par les entreprises. L’observation de nouvelles dimensions, comme l’importance des formations réglementaires et le recours à une expertise externe pour construire la politique de formation, renforce des résultats connus de longue date sur les écarts entre petites et grandes entreprises.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Télécharger le supplément numérique pour des tableaux complémentaires

Jean-Marie Dubois, Isabelle Marion-Vernoux, Edmond Noack, Le dispositif d’enquête Defis : un nouveau regard sur la formation en entreprise in Bref n° 344 (mars 2016). – 4 p.