Archives du mot-clé Formation professionnelle

Dans les industries chimiques, « on capte, on forme, on embauche »

Les transformations du travail en cours dans les industries chimiques depuis trente ans ont reconfiguré les métiers de la fabrication et de la maintenance. Plus diplômés, davantage polyvalents, les profils de ces ouvriers, techniciens et agents de maîtrise se sont diversifiés. Dans un secteur où le travail s’est fortement, quoiqu’inégalement, densifié et modernisé, la transmission des savoirs, l’apprentissage sur le tas et la mobilité interne restent prépondérants.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Agnès Legay, Fred Séchaud, Dans les industries chimiques, « on capte, on forme, on embauche » in Bref n° 355 (2017). – 4 p.

La formation professionnelle diplômante, un pari gagnant pour l’emploi ? Le cas de la région Paca

La formation professionnelle est-elle réellement un outil de lutte contre le chômage des jeunes et des adultes ? Une évaluation de l’impact de formations diplômantes financées par la région Paca aboutit à des résultats allant dans ce sens. Deux ans après avoir suivi une formation diplômante, les stagiaires affichent un taux d’emploi nettement supérieur à celui des jeunes et adultes de mêmes caractéristiques n’ayant pas suivi ce type de formation. Pour autant, au terme de ces deux années, les conditions d’emploi des stagiaires ne sont pas meilleures que celles des autres.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Fanny Brémond, Séverine Landrier, Pascale Rouaud, Aline Valette-Wursthen, La formation professionnelle diplômante, un pari gagnant pour l’emploi ? Le cas de la région Paca in Bref n° 352 (février 2017). – 4 p.

Les formations obligatoires en entreprise : des formations comme les autres ?

b350Les formations obligatoires et réglementaires constituent le premier poste de dépense des entreprises en matière de formation. Les entreprises des secteurs traditionnellement les moins formateurs ainsi que les salariés les moins qualifiés sont les plus concernés. Mais les entreprises dans lesquelles les formations obligatoires représentent la quasi-totalité des dépenses ont les mêmes caractéristiques que les moins formatrices. En filigrane, se pose la question du rôle des formations obligatoires dans la réduction des inégalités d’accès.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Béraud Delphine, Les formations obligatoires en entreprise : des formations comme les autres ? in Bref n° 350 (2016). – 4 p.

Les formations obligatoires en entreprise

Les-formations-obligatoires-en-entreprise_large63 % des entreprises ont financé des formations obligatoires en 2014. Ces dernières regroupent les formations en hygiène et sécurité et celles visant des habilitations ou certifications obligatoires. A partir de l’enquête Defis, complétée par les données des enquêtes CVTS et Difes, ce document analyse le recours à ce type de formations selon les caractéristiques des entreprises ainsi que leur place dans la politique globale de formation.

Lire le document sur le site du Céreq

Delphine Béraud, Les formations obligatoires en entreprise – Marseille : Céreq, 2016. – 71 p. – (Net.Doc; 163) .

The training and employee trajectory surveys: a new look at in-firm training

The training and employee trajectory surveys: a new look at in-firm trainingThe first strand of the French training and employee trajectory surveys (dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salaries/Defis), carried out in 2015, provides a more detailed picture of firms’ use of continuing vocational training. The data collected on new dimensions, such as the extent of statutory training provision and the use of outside expertise in developing training policies, confirm longstanding findings on the gaps between small and large firms.

Lire le document sur le site du Céreq

Jean-Marie Dubois, Isabelle Marion-Vernoux, Edmond Noack, The training and employee trajectory surveys: a new look at in-firm training in Training and Employment n° 121 , January-February 2016, 4 p.

 

Dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salariés – Premiers indicateurs du volet entreprises

Dispositif-d-enquetes-sur-les-formations-et-itineraires-des-salaries-Premiers-indicateurs-du-volet-entreprises_largeLe dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salariés (Defis), livre dans ce document une première série d’indicateurs sur le recours des entreprises à la formation, leur politique en matière d’information des salariés, de mobilité et de recrutement, les organismes qui les conseillent… Les indicateurs sont croisés selon la taille et le secteur de l’entreprise. 4 500 entreprises, représentatives des entreprises privées de 3 salariés et plus dans tous les secteurs d’activité, ont été interrogées en 2015.

Le second volet du dispositif portera sur le suivi d’un panel représentatif de salariés sur une durée de 5 ans. Il concerne 16 000 salariés de ces entreprises, interrogés une première fois en 2015 puis tous les ans pendant 5 ans, afin d’analyser les effets des formations sur les carrières, et plus globalement sur l’activité professionnelle.

Lire le document sur le site du Céreq

Dubois, Jean-Marie; Noack, Edmond; Sigot, Jean-Claude, Dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salariés – Premiers indicateurs du volet entreprises – Marseille : Céreq, 2016. – 80 p. – (Net.Doc; 156) .

A lire également :

Le dispositif d’enquêtes Defis, un nouveau regard sur la formation en entreprise, Jean-Marie Dubois, Isabelle Marion-Vernoux, Edmond Noack, Bref n°344, mars 2016.

Pour en savoir plus sur le dispositif Defis

Le dispositif d’enquête Defis, un nouveau regard sur la formation en entreprise

Le dispositif d'enquête Defis, un nouveau regard sur la formation en entrepriseLe premier volet du dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salariés (Defis), réalisé en 2015, permet de mieux cerner le recours à la formation par les entreprises. L’observation de nouvelles dimensions, comme l’importance des formations réglementaires et le recours à une expertise externe pour construire la politique de formation, renforce des résultats connus de longue date sur les écarts entre petites et grandes entreprises.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Télécharger le supplément numérique pour des tableaux complémentaires

Jean-Marie Dubois, Isabelle Marion-Vernoux, Edmond Noack, Le dispositif d’enquête Defis : un nouveau regard sur la formation en entreprise in Bref n° 344 (mars 2016). – 4 p.

Décentralisation et action publique

Décentralisation et action publique : quels changements dans les secteurs de l'éducation et de la formation ?Titre complet : Décentralisation et action publique : quels changements dans les secteurs de l’éducation et de la formation ?

Ce rapport, réalisé par le centre associant le Céreq au Centre Emile Durkheim pour le compte du Centre Henri Aigueperse – UNSA Education – IRES, fait le point sur sur plusieurs questions clés que soulève la décentralisation de la formation professionnelle. Il est le fruit de la collaboration de treize auteur(e)s appartenant au milieu de la recherche ou à des structures impliquées dans la mise en œuvre des politiques régionales de formation.

La première partie permet de mettre en perspective la capacité politique des régions au regard des compétences qui leur ont successivement été dévolues.

Les contributions de la seconde partie éclairent, à partir du cas d’une région, une problématique particulière de la décentralisation et permettent d’approfondir des questions abordées dans le cadre des synthèses de la première partie.

Lire le Net.Doc sur le site du Céreq

Laure Gayraud, Décentralisation et action publique : quels changements dans les secteurs de l’éducation et de la formation ?  Marseille : Céreq, 2015. – (Net.Doc; 145)

L’appui des branches professionnelles aux entreprises : trois logiques d’action

L'appui des branches professionnelles aux entreprises : trois logiques d'actionTrois instances assurent le pilotage et la mise en œuvre des politiques emploi-formation dans les branches professionnelles. Sur une base commune, leurs missions se déclinent de façon singulière en fonction du contexte et des enjeux propres à chacune. À l’heure où leur fonction d’appui aux entreprises est affirmée, cette étude illustre les configurations propres à trois branches professionnelles correspondant à trois logiques d’action contrastées.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Alexandra D’Agostino, Maël Dif-Pradalier, Nathalie Quintero, L’appui des branches professionnelles aux entreprises : trois logiques d’action in Bref n° 338 (septembre 2015). – 4 p.

SMEs are increasingly interested in the effects of training

SMEs are increasingly interested in the effects of trainingFrom a survey of their evaluation practices, it appears that firms are paying increasing attention to the effects of the training courses they offer. Although the share of firms providing trainingfor their employees changed little between 2005 and 2010, they say they are more aware of the connections between their training provision and their economic performance. In this respect, small firms are not lagging behind.

Lire le document sur le site du Céreq

Delphine Béraud, SMEs are increasingly interested in the effects of training in Training and employment n° 114 (November-December 2014). – 4 p.

Les PME s’intéressent de plus en plus aux effets de la formation

Les PME s'intéressent de plus en plus aux effets de la formationInterrogées sur leurs pratiques d’évaluation, les entreprises apparaissent de plus en plus attentives aux effets des formations qu’elles mettent en place. Si la part d’entreprises ayant organisé des formations pour leurs salariés a peu évolué entre 2005 et 2010, elles se disent plus sensibles aux liens entre leurs efforts de formation et leurs résultats économiques. De ce point de vue, les petites entreprises ne sont pas à la traîne.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Delphine Béraud, Les PME s’intéressent de plus en plus aux effets de la formation in Bref n° 330 (janvier 2015). – 4 p

La prospective des métiers et des qualifications, un outil pour renforcer la concertation régionale

La prospective des métiers et des qualifications, un outil pour renforcer la  concertation régionaleAnticiper les mutations économiques et les évolutions des métiers et des compétences constitue un enjeu majeur. En région, le pilotage et l’orientation de l’offre de formation sont de plus en plus alimentés par les démarches de prospective des métiers et des qualifications (PMQ). Au-delà des éléments de cadrage qu’elles fournissent, elles sont un outil au service de la concertation dans un domaine où la gouvernance est partagée entre différents acteurs.

 

Lire le Bref sur le site du Céreq

Frédéric Lainé, Aline Valette-Wursthen, La prospective des métiers et des qualifications, un outil pour renforcer la concertation régionale in Bref n° 327 (décembre 2014). – 4 p

Les freins à la formation vus par les salariés

Les freins à la formation vus par les salariésPrès de quatre salariés sur dix n’ont pu réaliser les formations qu’ils souhaitaient. La charge de travail et le coût de la formation ressortent comme les principales raisons pour lesquelles ils en ont été empêchés. Toutefois, les freins mis en avant varient selon la catégorie sociale, l’âge et le genre.

Lire le document sur le site du Céreq

Jean-Marie Dubois, Christine Fournier, Les freins à la formation vus par les salariés in Bref n° 323 (octobre 2014). – 4 p.

La fabrique de l’employabilité : quelle alternative à la formation professionnelle néolibérale ?

En quelques décennies, la formation professionnelle continue a connu des transformations considérables. Le premier objectif de cet ouvrage collectif est d’en saisir le sens et la portée, trop souvent cachés par un discours faussement consensuel. Cette unanimité de façade masque en effet l’essentiel : la formation professionnelle continue n’est pas seulement inégalitaire et complexe d’accès. Elle est subordonnée à l’économie du capitalisme néolibéral et à la reconfiguration du marché du travail. Les nouvelles règles – comportementales aussi bien que financières et juridiques – étendent le règne de la concurrence généralisée. Chaque salarié et chaque demandeur d’emploi est incité à considérer prioritairement la formation comme un moyen d’entretenir ses compétences pour rester compétitif et employable, à devenir entrepreneur de sa vie professionnelle Les finalités et les modalités de la formation professionnelle continue sont par là réduites et ordonnées à la fabrique de l’employabilité… et fermées à tout autre usage. C’est à la genèse politique, institutionnelle et sociale de ce grand détournement que ce livre est consacré. Comment la formation a-t-elle été progressivement retournée au point de rompre pratiquement tous les liens avec les inspirations progressistes et humanistes à se cultiver et à acquérir de nouveaux savoirs ? Comment des aspirations individuelles et sociales à améliorer sa qualification professionnelle, à actualiser et élargir ses connaissances et à les faire reconnaître se sont-elles trouvées prises dans les filets de la normalisation néolibérale ? S’ouvre alors la nécessaire question des alternatives. Les enseignements de l’histoire sociale, de l’éducation populaire, de l’éducation permanente et de l’éducation ouvrière par les syndicats contribuent à ébaucher une autre perspective : celle de l’institution et de l’invention démocratique du « commun » de la formation. Cette approche à partir d’une question spécifique contribue par ailleurs à approfondir la connaissance des mécanismes profonds du néolibéralisme.

Barnier, Louis-Marie; Canu, Jean-Marie; Vergne, Francis; Maillard, Fabienne, préf..La fabrique de l’employabilité : quelle alternative à la formation professionnelle néolibérale ?  – Paris : Syllepse ; Les Lilas : Institut de recherches de la FSU, 2014. – 164 p.. – (Comprendre et agir) .

Ce que former des adultes veut dire

En matière de formation des adultes, il importe de restituer en même temps comment s’opèrent les apprentissages et comment les cadres organisateurs de la formation assoient la légitimité de l’entreprise formative. Il s’agit d’ouvrir la « boîte noire » de la formation afin de repérer, en acte(s), ce que former des adultes veut dire. Qu’en est-il, quarante à cinquante ans plus tard, de cet objectif d’ouvrir largement la voie de la formation aux adultes? Qu’en est-il des effets connus, en particulier du point de vue de la mobilité professionnelle, du passage en formation? Que sait-on de la transition entre formation et emploi? Ouvrage de synthèse, « Ce que former des adultes veut dire » propose un bilan d’étape des principaux questionnements qui ont cours en matière de formation des adultes. Mêlant réflexion et enquêtes statistiques, cette étude rend ainsi compte du contexte idéologico-juridique, des politiques et des dispositifs de formation mis en œuvre, des modalités d’accès à la formation et des effets du passage en formation.

Frétigné, Cédric,  Ce que former des adultes veut dire,   – Paris : Publibook, 2013. – 94 p. – (Sciences Sociales. Recherches) .