Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui ?

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui ?L’étude des mobilités interrégionales des jeunes diplômés du supérieur révèle des schémas de circulation différents selon le niveau de sortie. Pour les diplômés du supérieur long, l’Île-de-France occupe une place centrale en conservant la grande majorité des jeunes qu’elle forme, et en attirant aussi de nombreux jeunes formés ailleurs.

Il n’en va pas de même pour les diplômés du supérieur court technologique et professionnel, pour lesquels les migrations sont moins fréquentes et moins polarisées.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Bref 347 Supplément numérique

Mélanie Vignale, Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui ? in Bref n° 347 (juin 2016). – 4 p.