Le « décrochage » en STS : l’autre échec dans l’enseignement supérieur

L’échec en premier cycle universitaire focalise l’attention dans le débat public. Si les « décrocheurs » de STS, en proportion aussi nombreux que ceux de l’université, ont moins retenu l’attention jusqu’à présent, c’est probablement parce qu’ils bénéficiaient d’un meilleur accès à l’emploi. Mais cet avantage disparaît pour les sortants de la Génération 2010.

Lire le Bref n° 366 ou le Bref+ sur le site du Céreq

Fanette Merlin, Le « décrochage » en STS : l’autre échec dans l’enseignement supérieur in Bref n° 366 (2018). – 4 p.