Politiques de jeunesse : le grand malentendu

Rarement “la jeunesse” aura fait autant l’objet de discours politiques, de consultations et de rapports publics, de débats médiatiques qu’en cette dernière décennie. Pas un gouvernement qui ne mette en place un ou plusieurs “plans” pour la jeunesse ; pas une année sans que ne soit commandité un rapport officiel sur le sort des jeunes générations… A chaque mobilisation juvénile ou à l’approche de chaque campagne électorale, le pays semble à nouveau se pencher sur sa jeunesse – ou plutôt ses jeunesses – et sur les difficultés qu’elles traversent.
Cela n’est pas sans susciter de nombreuses interrogations, publiques et médiatiques : pourquoi donc la jeunesse française affiche-t-elle le plus haut niveau mondial de stress à l’école et si peu de confiance en l’avenir Assisterait-on en France à l’émergence d’une génération “déclassée” ? Que faire pour enrayer ce sentiment et quelles politiques publiques mettre en place pour atténuer les effets de la crise sur les jeunes générations ? Serait-on dans une société qui maltraite sa jeunesse ? Cet ouvrage décrypte, à travers les trois mots principaux qui les structurent, les relations entre l’Etat – et plus largement les acteurs publics – et la jeunesse en France.
Il revient sur les évolutions, les portées et les limites des politiques, et en éclaire les enjeux à venir.

 

Becquet, Valérie, dir. ; Loncle, Patricia, dir. ; Van de Velde, Cécile, dir. Politiques de jeunesse : le grand malentendu – Nîmes : Champ social éd., 2012. – 241 p. – (Questions de société) .