Insertion des jeunes issus de quartiers sensibles : les hommes doublement pénalisés

Les jeunes issus des zones urbaines sensibles (Zus) connaissent depuis dix ans des difficultés d’insertion croissantes. La dégradation a particulièrement affecté les hommes.

Au-delà d’origines sociales défavorisées et de faibles niveaux de formation, ils semblent plus qu’hier pâtir de « l’effet quartier ». Pour les femmes des Zus, au contraire, cet effet s’estomperait.

Disponible sur le site du Céreq

Thomas Couppié, Insertion des jeunes issus de quartiers sensibles : les hommes doublement pénalisés, Bref n° 309 (avril 2013). – 4 p.