Tous les articles par Doc du Céreq

Including non-formal sector qualifications in National Qualification Frameworks: a challenging process

Lire le Training & Employment n° 137 sur le site du Céreq

A comparative analysis of 7 European NQFs reveals different patterns of inclusion of non-formal sector qualifications awarded outside the traditional educational context. However, all countries have in common the quest to achieve a good compromise between providing incentives for inclusion and maintaining overall framework coherence.

Matteo Sgarzi, Horacy Debowsky, Including non-formal sector qualifications in National Qualification Frameworks: a challenging processin Training and employment n° 137 (2019). – 4 p.

La formation des salariés 2.0 : l’effet levier des TIC

Lire le Bref n° 376 sur le site du Céreq

Plus de huit salariés sur dix mobilisent les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans leur travail, mais à des degrés divers et selon des profils d’utilisateurs différents. Les plus connectés accèdent davantage à la formation organisée et bénéficient également de l’effet stimulateur des TIC sur les apprentissages informels. Repérer l’influence des TIC sur les différentes manières d’apprendre au travail est ainsi une des façons possibles d’anticiper la transition numérique.

Marion Lambert, La formation des salariés 2.0 : l’effet levier des TIC in Bref n° 376 (2019). – 4 p.

Formation emploi, n° 145, 2019

Présentation du Formation emploi, n° 145 sur le site du Céreq

Être compétent ou avoir des compétences, les deux expressions sont utilisées. Elles ouvrent sur une pluralité de sens. Compétence(s) s’emploie(nt) en termes d’être ou d’avoir, au singulier ou au pluriel, se décline(nt) en savoir, savoir-faire, savoir-être… On y inclut de plus en plus de dimensions : le collectif, le non-académique, l’esprit d’entreprendre… À la suite de nombreuses publications dans notre revue, ce numéro Varia éclaire, à sa façon, certaines facettes de la galaxie compétence(s).

Formation emploi, n° 145, 2019/1 : varia

Le tutorat en baccalauréat professionnel : objectif qualité

Lire le Bref n° 375 sur le site du Céreq

Le tutorat en baccalauréat professionnel préparé sous statut scolaire consiste à accueillir et à encadrer un jeune dans une entreprise ou un autre type d’organisation pour une période de formation en milieu professionnel (PFMP). Trouver des structures suffisamment formatrices, rendre effectives les formations en milieu de travail, s’accorder entre tuteurs et enseignants pour co-former et co-évaluer, constituent les principaux défis à relever pour assurer un tutorat de meilleure qualité, et répondre ainsi aux prérogatives actuelles des politiques publiques.

Jean-Paul Cadet, Valérie Gosseaume, Samira Mahlaoui, Le tutorat en baccalauréat professionnel : objectif qualité in Bref n° 375 (2019). – 4 p.

La formation en entreprise accompagne les promotions mais fait défaut aux plus fragiles

Lire le Bref n° 374 sur le site du Céreq

Les salariés promus dans leur entreprise sont aussi ceux les plus formés. Cependant la promotion ne reflète qu’une facette des évolutions possibles pour les salariés.

Qu’en est-il alors de la formation quand il s’agit de réorienter un parcours, débloquer une carrière ou éviter un déclassement ?

Ekaterina Melnik-Olive, Camille Stephanus, La formation en entreprise accompagne les promotions mais fait défaut aux plus fragiles in Bref n° 374 (2019). – 4 p.

Young people spending time abroad: European targets partially achieved, but access remains unequal

Lire le Training and Employment n°136 sur le site du Céreq

A European indicator, constructed in part using data from Céreq’s Génération survey, shows that France is fairly well positioned when it comes to the time the country’s students spend abroad in the course of their studies, even though the 2020 target has not yet been achieved. On the other hand, very few of the young people in vocational secondary education or apprenticeships go abroad as part of their education or training. However, these indicators do not reflect the full diversity of the experiences abroad acquired in the course of their studies by the young people who left the education system in a given year.

Julien Calmand, Alexie Robert, Young people spending time abroad: European targets partially achieved, but access remains unequal – in Training and employment n° 136 (2019). – 4 p.

Parcours professionnels et formation : des liens renouvelés

Actes de la journée d’étude du 7 décembre 2018 organisée par le

Conseil national d’évaluations de la formation professionnelle (CNEFP) et le Céreq

Lire le Céreq échanges n° 9 sur le site du Céreq + accès aux vidéos

Lancé par le Conseil national d’évaluations de la formation professionnelle (CNEFP), réalisé par le Céreq et financé par le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), le Dispositif d’enquêtes sur la formation et itinéraires des salariés (Defis) suit sur cinq années (2014-2019) les itinéraires de 16 000 personnes représentatives des salariés en poste fin 2013.
Cette journée d’étude s’est déroulée en suivant trois sessions thématiques : « Apprendre au travail : la part du formel et de l’informel », « La formation comme liberté professionnelle » et « À quoi sert la formation continue ? ». Elle présente les résultats des trois premières vagues de l’enquête en les mettant en regard des orientations de la réforme de 2018 en cours de déploiement.

Pierre Carloni, Marion Lambert et Isabelle Marion-Vernoux (coordonnateurs), Parcours professionnels et formation : des liens renouvelés : Actes de la journée d’étude du 7 décembre 2018 organisée par le Conseil national d’évaluations de la formation professionnelle (CNEFP) et le Céreq – Marseille : Céreq ; Paris : CNEFP, 2019. – 62 p. – (Céreq Echanges; 9)

Et les femmes devinrent plus diplômées que les hommes…

Lire le Bref n° 373

En deux décennies, la place des jeunes femmes sur le marché du travail s’est améliorée : plus diplômées, davantage en emploi, elles bénéficient aussi d’un début de rattrapage salarial, et accèdent à des métiers et des filières plus proches de ceux des hommes. Mais ce rapprochement est en partie alimenté par la dégradation de la situation des hommes. Et malgré tout des inégalités persistent, notamment dans l’accès au statut de cadre.

Thomas Couppié, Dominique Epiphane, Et les femmes devinrent plus diplômées que les hommes… in Bref n° 373 (2019). – 4 p.

Que gagne-t-on à se former ? Zoom sur 20 ans d’évolution des salaires en début de vie active

Lire le Bref n° 372 sur le site du céreq

La poursuite d’études supérieures garantit toujours l’accès à des salaires plus élevés. Ainsi, comme pouvait le laisser espérer l’essor global du niveau d’études depuis les années 1990, les salaires en début de carrière ont dans leur ensemble progressé en deux décennies. Pour autant, les plus diplômés ne profitent pas de cette amélioration.

Arnaud Dupray, Christophe Barret, Que gagne-t-on à se former ? Zoom sur 20 ans d’évolution des salaires en début de vie active in Bref n° 372 (2019). – 4 p.

Séjours des jeunes à l’étranger : des objectifs européens partiellement atteints, mais un accès encore inégal à la mobilité

Lire le Bref n° 371 sur le site du Céreq

Un indicateur européen, calculé en partie grâce aux données de l’enquête Génération, montre que la France est plutôt bien positionnée en matière de mobilité à l’étranger de ses étudiants en cours d’études, même si la cible 2020 n’est pas encore atteinte. En revanche, les jeunes sortis de l’enseignement secondaire professionnel ou de l’apprentissage sont très peu nombreux à partir à l’étranger dans un cadre lié à leur formation. Ces indicateurs ne rendent toutefois pas compte de la diversité des expériences à l’étranger en cours d’études de l’ensemble des jeunes sortis du système éducatif une année donnée.

Julien Calmand, Alexie Robert, Séjours des jeunes à l’étranger : des objectifs européens partiellement atteints, mais un accès encore inégal à la mobilité in Bref n° 371 (2019). – 4 p.

A l’aube de la réforme de la formation professionnelle, retour sur 20 ans d’insertion des apprentis

Depuis le début des années 1990, le nombre d’apprentis a doublé et la population s’est diversifiée, notamment sous l’effet de la percée du supérieur. Les enquêtes Génération permettent d’analyser 20 ans d’insertion des apprentis en tenant compte des variations de la conjoncture économique sur la période. Elles confirment sur la durée les atouts de l’apprentissage : l’accès à l’emploi est plus rapide, lié à l’effet « contact avec l’entreprise », et l’avantage se poursuit au-delà. Mais il varie selon les niveaux de formation et reste sensible à la conjoncture. Favoriser l’usage de l’apprentissage pendant les périodes creuses du cycle économique pourrait être une des clés de la poursuite de son développement.

Lire le Bref n° 370 sur le site du Céreq

Benoît Cart, Alexandre Léné, Marie-Hélène Toutin, A l’aube de la réforme de la formation professionnelle, retour sur 20 ans d’insertion des apprentis in Bref n° 370 (2018). – 4 p.