Archives de catégorie : Ouvrages

Enseignement supérieur : nouveaux parcours, nouveaux publics

La massification de l’accès à l’enseignement supérieur s’accompagne d’une diversification des publics estudiantins et de leurs parcours. Cette nouvelle donne fait surgir de nouveaux enjeux scientifiques à relever pour prendre en compte les différentes formes de vulnérabilité et lutter contre les inégalités.
Le type de baccalauréat, les diplômes intermédiaires, les stages en cours d’étude, l’apprentissage… sont autant de composantes qui redessinent les parcours et influent sur les premières années de vie active. Comment se répartissent les jeunes dans ces nouveaux parcours en formation initiale ? Quels en sont les effets sur l’insertion et le rapport au travail ?
La diversification des parcours s’observe aussi chez les adultes en formation post-scolaire, lors de reprises d’études de plus en plus fréquentes pour celles et ceux n’ayant pas poursuivi leurs études ou validé un diplôme de l’enseignement supérieur. Comment est repéré ce public dans les universités ? Dans quelles conditions s’opèrent ces reprises d’études ? Quelle place occupent-elles dans les trajectoires personnelles et professionnelles ?
Les 13 contributions regroupées dans cet ouvrage mettent en évidence de nouveaux parcours dans l’enseignement supérieur et leurs liens avec les inégalités. Chacune est issue des travaux du groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES) du Céreq.

Consulter l’essentiel sur le site du Céreq

Groupe de travail sur l’enseignement supérieur (France); Thomas Couppié (dir.); Arnaud Dupray (dir.); Céline Gasquet (dir.); Philippe Lemistre (dir.) Enseignement supérieur : nouveaux parcours, nouveaux publics.  . – Marseille : Céreq, 2021. – 137 p. – (Céreq Essentiels; 3) .

L’entreprise rend-elle compétent.e ?

Cet ouvrage rassemble l’ensemble des études et travaux présentés par les différents expert.e.s du Céreq dans le cadre de la Biennale 2020.

La sixième Biennale du Céreq a été organisée sous forme de webinaire en septembre 2020 avec pour thématique : « L’entreprise rend-elle compétent.e ? »

Dupray, Arnaud (dir.) ; Gasquet, Céline (dir.) ; Lefresne, Florence, (dir.) L’entreprise rend-elle compétent.e ?  – Marseille : Céreq, 2020. – 138 p. – (Céreq Essentiels; 2) .

Travail, formation et éducation au temps des transitions écologiques

La période de crises et d’incertitudes actuelles, engendrée par la pandémie de la coronavirus disease 2019 (Covid – 19) et ses conséquences planétaires, a entraîné dans son sillage une prise de conscience sur l’inéluctabilité de la transition vers une nouvelle ère, appelée de leurs vœux par de nombreux acteurs politiques, militants, citoyens, professionnels, etc.

Comment comprendre l’émergence et le succès de cette notion de « transition », d’abord associée à l’énergie, avant de s’assumer, plus récemment en France, à travers une vision écologique globale (par le biais de la – ou des – transitions écologiques) ? Un retour sur les termes utilisés et sur leur origine apparaît utile pour s’orienter dans les débats passés, présents et futurs. En effet, depuis une dizaine d’années, des politiques de transitions énergétiques ont été engagées en France, sous l’égide de différents gouvernements, incarnées en 2015 par l’adoption de la Loi de transition énergétique. Quel bilan tirer de ce chemin, non dénué d’embûches ? Cet ouvrage offre une lecture, souvent critique, d’étapes parcourues cette dernière décennie, à travers la présentation d’études et de recherches, conduites en partie au Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq), sur des secteurs industriels et économiques liés aux transitions énergétiques comme la méthanisation, l’éolien en mer, les smartgrids, la construction, le domaine du transport et de la logistique. Il présente également des pistes pour la compréhension et la rénovation de la formation professionnelle des adultes sur ces enjeux.

Les très nombreuses controverses (économiques, citoyennes, politiques, etc.) en cours dans les secteurs étudiés ont mené à une collaboration avec le Réseau Universitaire pour la Formation et l’Éducation à un Développement Durable (RéUniFEDD). Les chercheurs de ce réseau, enseignants-chercheurs en sciences de l’éducation, problématisent, en effet, de longue date, les dynamiques complexes des « éducations à », et tout particulièrement des « éducations au développement durable », dans leurs aspects de controverses et de questions socialement vives. Leurs contributions présentées dans cet ouvrage font des propositions pour l’éducation et la formation, notamment la formation professionnelle des enseignants, à partir de nouveaux objectifs et de nouvelles méthodes, pour « former au monde de demain ».

Réunissant des économistes, des sociologues, une anthropologue et des spécialistes des sciences de l’éducation, cet ouvrage entend contribuer au débat sur la rénovation de la formation et de l’éducation, des jeunes et des adultes, dans un monde en pleine transformation.

Drouilleau-Gay, Félicie (dir.) ;  Legardez, Alain (dir.) Travail, formation et éducation au temps des transitions écologiques . – Toulouse : Octarès ; Marseille : Céreq, 2020. – 275 p. – (Le travail en débats. Série Centre d’études et de recherches sur les qualifications) .

About the School-to-Work Transition

Lire le In and Around n° 1 sur le site du Céreq

The theme chosen for this first issue – the School-to-Work Transition – has underpinned a large part of Céreq’s scientific activities since its creation. The journal published several articles on this issue. In addition, it presents some international projects recently carried out by Céreq researchers.

Lefresne, Florence; Rose, José; Sgarzi, Matteo; Dupray, Arnaud; Barret, Christophe; Couppié, Thomas; Epiphane, Dominique; Toutin, Marie-Hélène; Cart, Benoît; Léné, Alexandre; Debowsky, Horacy The School-to-Work Transition . – Marseille : Céreq, 2020. – 64 p. – (In and Around; n° 1)

Transport et Logistique – Rencontre interministérielle sur l’offre de certification et les métiers

Lire le Céreq Echanges n° 13 sur le site du Céreq

Ce document rend compte des présentations d’une journée d’études organisée par le Céreq sur les métiers du transport et de la logistique. Sont abordées les thématiques suivantes :
• certifications et évolutions des emplois ;
• impacts de la transition écologique sur les certifications et les pratiques professionnelles ;
• impacts du numérique sur les emplois et les compétences.
Chaque présentation thématique est suivie d’une restitution intégrale des échanges qu’elle a suscités auprès des représentants du monde professionnel et des certificateurs présents ce jour-là.

Le Céreq remplit une mission d’expertise auprès des différents ministères certificateurs et participe aux commissions professionnelles consultatives (CPC ). Dans ce cadre, il s’est engagé dans un cycle de rencontres interministérielles, organisées par champ professionnel. Elles sont l’occasion d’échanges entre certificateurs et partenaires sociaux, sur la base d’un portrait du secteur établi et commenté par le Céreq. Cette 4ème édition fait suite à 3 autres rencontres organisées sur les métiers de la métallurgie, du tourisme et de la sécurité
Les rencontres Transport & Logistique se sont tenues le 18 septembre 2018 au lycée polyvalent René Auffray de Clichy (92).

Françoise Kogut-Kubiak, dir. Transport et Logistique – Rencontre interministérielle sur l’offre de certification et les métiers . – Marseille : Céreq, 2019. – 92 p. – (Céreq Echanges; 13)

La santé des photographes

Lire le document  sur le site du Céreq

Les photographes : leur vision de l’avenir

La profession de photographe est aujourd’hui déstabilisée par le rétrécissement du marché de la presse papier, en lien avec la transition numérique. Le manque de visibilité sur l’avenir est pour eux une grande source d’inquiétude, notamment en matière de revenus et de droits à la retraite.

 

Les photographes : pénibilité et risques

Les photographes cumulent plusieurs types de risques pour leur santé : ceux de salariés devant effectuer des missions plus ou moins dangereuses lors des reportages, et ceux des travailleurs indépendants devant s’auto-organiser autour de leur activité.

Ryk, Florence; Sulzer, Emmanuel, La santé des photographes : Étude sociologique commanditée par la Société des Auteurs des arts visuels et de l’Image Fixe (SAIF) et la Société civile des auteurs multimédia (SCAM). – Marseille : Céreq, 2019. – 6 p.

Vulnérabilités étudiantes : les chemins inattendus de la réussite

Lire le Céreq Echanges n° 12 sur le site du Céreq

Le groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES ) est un réseau d’échanges et de production sur les parcours de formation et d’insertion des étudiant·e·s de l’enseignement supérieur. Il réunit des chargé·e·s d’études du Céreq, des chercheur·e·s et enseignant·e·s chercheur·e·s, des représentant·e·s de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE), des observatoires universitaires et régionaux, des membres de services du MESRI (DGESIP et SIES ), de l’agence ERASMUS + France et de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP ).

Lors des dernières journées à Marseille les 6 et 7 juin 2019, quatre projets d’ouvrages y ont été présentés dont celui-ci qui porte sur les déterminants de la réussite au prisme des vulnérabilités étudiantes. Les jeunes inscrits dans l’enseignement supérieur prennent des risques à travers leurs orientations, leurs conditions d’études, leurs arbitrages et choix de vie, avec en filigrane les inégalités sociales et économiques qui se révèlent d’autant plus fortement qu’elles influent sur leur parcours. En croisant des données quantitatives et qualitatives issues d’enquêtes locales ou nationales, les auteur·e·s mettent l’accent sur le caractère multidimensionnel, contextuel, individuel et subjectif des situations de vulnérabilités que les étudiant·e·s rencontrent, et illustrent aussi le caractère réversible qui emporte certain·e·s sur les chemins inattendus du succès.

Xavier Colle, Simon Macaire, Groupe de travail sur l’enseignement supérieur, GTES (France), Vulnérabilités étudiantes : les chemins inattendus de la réussite. Marseille : Céreq, 2019. – 92 p. – (Céreq Echanges; 12)

Effet du parcours à diplôme donné sur l’insertion professionnelle

Lire le Céreq Echanges n° 11 sur le site du Céreq

Le groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES ) est un réseau d’échanges et de production sur les parcours de formation et d’insertion des inscrits de l’enseignement supérieur. Il réunit des chargés d’études du Céreq, des chercheurs et enseignants-chercheurs, des représentants de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE), des observatoires universitaires et régionaux, des membres de services du MESRI (DGESIP et SIES ), de l’agence ERASMUS + France et de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP ).

Les dernières journées ont eu lieu à Marseille les 6 et 7 juin 2019. Quatre projets d’ouvrages y ont été présentés dont celui-ci qui porte sur les diplômés du supérieur de la licence au doctorat. Les effets des composantes du parcours d’études sur les inégalités (de genre et liées à l’origine sociale) et à l’insertion (salaire, qualification, rapport au travail) y sont examinés. Il s’agit notamment des effets du type de baccalauréat et de la performance au bac, de ceux associés à la détention d’un DUT ou d’un BTS (pour les diplômés bac+3 et bac+5), de celui des stages ou de l’apprentissage.

Au final, à type de diplôme du supérieur donné, les composantes du parcours d’études s’avèrent avoir un rôle déterminant sur les inégalités et l’insertion. Cependant, ces effets ne jouent pas nécessairement au détriment des jeunes les moins dotés socialement, et/ou ayant un diplôme professionnel dans leur parcours, par exemple un baccalauréat professionnel ou technologique, ou encore un BTS .

Philippe Lemistre, dir.; Julien Calmand, dir.; Groupe de travail sur l’enseignement supérieur, GTES (France) Effet du parcours à diplôme donné sur l’insertion professionnelle Marseille : Céreq, 2019. – 168 p. – (Céreq Echanges; 11) .

Le bac pro – Un baccalauréat comme les autres ?

En 1985 naît un diplôme totalement inédit et pour le moins original : le baccalauréat professionnel. . Objet de préjugés durables, de croyances et d’illusions, le baccalauréat professionnel est un diplôme pluriel, qui ne se réduit pas aux images qu’il projette. Une trentaine d’années après sa création, qu’en est-il de ce diplôme, dans le système éducatif comme sur le marché du travail ? Quelles ont été ses évolutions et de quoi est-il le nom, sachant qu’il est passé de 5 spécialités au moment de sa naissance à une centaine aujourd’hui ? Réunissant historiens, sociologues, spécialistes en sciences de l’éducation, économistes et juristes, cet ouvrage propose un état des lieux des premières décennies du « bac pro ». Le bilan est contrasté. Si le baccalauréat professionnel a indéniablement reconfiguré la formation des ouvriers et des employés et a contribué à l’élévation du niveau général d’éducation, sa légitimité reste discutée, signe que la revalorisation sociale de la voie professionnelle demeure un leurre tant la forme scolaire académique façonne encore les modèles de réussite de notre société.

Maillard, Fabienne (dir.) Moreau, Gilles (dir.) Le bac pro – Un baccalauréat comme les autres ?  . – Toulouse : Octarès ; Marseille : Céreq, 2019. – 328 p.. – (Le travail en débats. Série Centre d’études et de recherches sur les qualifications) .

 

Les mondes sociaux des TPE et PME – Modèles et logiques d’action

L’entrée par les mondes sociaux met en exergue la très grande diversité des micro-entreprises, des TPE et PME qui rend souvent difficile leur analyse. En contrepoint, une connaissance spécifique de ces entreprises s’impose car elles sont à la charnière des débats sur la flexibilité, les dynamiques du marché du travail et, les disruptions du système de formation professionnelle.

Bentabet, Elyes (dir.); Gadille, Martine (dir.) Les mondes sociaux des TPE et PME : modèles et logiques d’action . – Toulouse : Octarès ; Marseille : Céreq, 2019. – 376 p.. – (Le travail en débats. Série Centre d’études et de recherches sur les qualifications) .

Sept ans de vie professionnelle des jeunes : entre opportunités et contraintes

Le présent ouvrage, premier de la Série Céreq, rassemble des analyses portant sur les débuts de parcours professionnels des jeunes. La transition de l’école à l’emploi et les premières années d’expérience professionnelle sont, en effet, pour beaucoup de jeunes, semées d’embûches, multipliées dans un contexte de faible croissance et de pénurie d’embauches. 

Dupray, Arnaud (dir.); Quenson, Emmanuel (dir) Sept ans de vie professionnelle des jeunes : entre opportunités et contraintes. – Toulouse : Octarès ; Marseille : Céreq, 2018. – 196 p.. – (Le travail en débats. Série Centre d’études et de recherches sur les qualifications) .

Construire des espaces de coopération pour l’emploi, la formation et le développement économique

L’Institut national du travail de l’emploi et de la formation professionnelle (Intefp) et le Céreq s’associent pour co-éditer l’ouvrage de restitution des travaux de la 34e session nationale de l’Intefp qui a eu lieu de juin 2015 à juin 2016. La thématique retenue était celle des nouvelles manières de coopérer à l’heure où la numérisation accélère les changements économiques et sociaux.
Un détour par la Silicon Valley et la Haute Bavière à l’occasion de deux voyages d’études permet de saisir l’ampleur des bouleversements engendrés par la révolution numérique. Ces nouveaux enjeux incitent à explorer d’autres formes de collaboration et de coopération : de l’entreprise « libérée » aux coopératives ou aux groupements d’employeurs, l’ouvrage explore de nouvelles manières de travailler ensemble.
Les sessions nationales de l’Intefp rassemblent chaque année une trentaine d’acteurs (les auditeurs) issus du monde de l’entreprise, des syndicats, des collectivités territoriales, des administrations d’Etat, des médias autour de thématiques liées aux évolutions économiques et sociales. Elles sont une occasion inédite pour chaque participant d’amorcer un processus de réflexion et d’action en dehors de ses grilles de lecture habituelles.

Lire l’ouvrage en ligne

Rosenfeld, Pierre-Louis, dir. ; Aubert, Jean-Pierre, dir. ; Azais, Jean-Pierre; Ballot, Nicolas; Barban, Laurent; Bigot, Catherine; Castillo, Etienne; Chaussée, Pascal; Degay, Aline; Delalande, Franck; Depret-Bixio, Isabelle; Wavrechin, Gilles de; Dupont, Jérôme; Fonteix, Patrick; Fougerouse, Bernadette; Gasparina, François; Georget, Martial; Juy, Marie-Germaine; Latouche, Thierry; Lecerf, Christine; Lecouteur, Christine; Ledeme, Dominique; Leroy, Serge; Lesne, Thomas; Macher, Jean; Marechau, Armelle; Pellerin, Thierry; Trichard, Yann; Valette-Wursthen, Aline; Viry-Allemoz, William; Watelet, Véronique; Zenou, Delphine; Ateliers de l’INTEFP, Repenser les espaces de coopération au service de l’emploi, (34ème; juin 2016; Maison de la Chimie, Paris). Construire des espaces de coopération pour l’emploi, la formation et le développement économique – Marcy-l’Etoile : Institut national du Travail de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (INTEFP) ; Marseille : Céreq, 2017. – 120 p.

Atlas des risques sociaux d’échec scolaire : L’exemple du décrochage, France métropolitaine Dom

Une nouvelle édition de l'Atlas du décrochage scolaire

La première parution de l’Atlas ayant donné lieu à de nombreux échanges dans les différentes académies et régions, cette nouvelle édition, actualisée essentiellement à l’appui du recensement de 2011, fournit quelques indications quant aux effets de la crise économique et sociale survenue à partir de 2008. Elle est aussi enrichie par des données nouvelles et inédites sur les départements d’outre-mer. Pour la France métropolitaine comme pour les DOM a été conservé le découpage fin à l’échelle cantonale antérieure à la réforme de 2013 qui les a réduits de moitié. La présentation reste une succession de fiches académiques, ne tenant pas  compte de la fusion de certaines régions. Celles-ci sont disponibles sur demande.

Plus d’informations sur le site du Céreq

Gérard Boudesseul, Patrice Caro, Yvette Grelet, Laure Minassian, Olivier Monso, Céline Vivent, Atlas des risques sociaux d’échec scolaire : L’exemple du décrochage, France métropolitaine Dom, 2è édition augmentée. – Marseille : Céreq ; Paris : Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), 2016. – 158 p.

ISBN 978-2-11-151351-8.