Archives par mot-clé : Accès à l'enseignement supérieur

Poursuite d’études des bacheliers scientifiques toulousains : continuités et ruptures suite à l’introduction du nouveau baccalauréat général

Lire le Working Paper n° 25 sur le site du Céreq

Cette publication fait suite à un post-doctorat à temps partiel (50 %) d’un an réalisé au sein du laboratoire du CERTOP (CNRS, Université Jean-Jaurès), laboratoire centre associé du Céreq de Toulouse. Ce contrat s’inscrit dans la continuité de celui réalisé par Margot Déage l’année précédente, ayant abouti à une publication dans la collection Céreq Working Paper (Déage 2022). De la même manière, ce post-doctorat a pu bénéficier d’un financement associé au projet ACORDA. Il s’agissait d’analyser les interactions entre le territoire et l’origine sociale, et leur impact sur les inégalités d’orientation, en plus d’une analyse plus classique portant sur les déterminants des aspirations d’orientation dans l’enseignement supérieur en Midi-Pyrénées. L’analyse combine ainsi statistiques descriptives et modèles de régressions, permettant d’obtenir rapidement des chiffres clés, mais également de saisir le poids de chacune des différentes variables d’intérêt. La recherche a pu bénéficier du soutien du rectorat de l’académie de Toulouse, où s’est effectué un accueil spécifique pour l’accès aux données administratives, leur appariement et leur exploitation.

Mathieu Rossignol-Brunet, Poursuite d’études des bacheliers scientifiques toulousains : continuités et ruptures suite à l’introduction du nouveau baccalauréat général . – Marseille : Céreq, 2024. – 132 p. – (Working Paper; 25)

Les femmes dans l’enseignement supérieur : une (r)évolution inachevée

Lire le Céreq Echanges n° 21 sur le site du Céreq

Cet ouvrage rassemble des travaux relatifs à la place des femmes dans l’enseignement supérieur. Alors qu’elles sont désormais plus diplômées que les hommes, des ségrégations perdurent dans certaines formations et diplômes où la mixité semble à la peine. À partir de données d’enquêtes de terrain ou administratives, les contributions s’attardent sur les parcours des bachelières scientifiques, d’étudiantes en STAPS, de doctorantes et de femmes en reprises d’études.

Les résultats et analyses révèlent que la conciliation des temps sociaux (privés et professionnels), l’accès aux métiers et carrières afférents aux diplômes, les conditions d’études dans des filières où les hommes sont majoritaires conditionnent encore fortement les cursus post-baccalauréat des femmes.

Nathalie Beaupère, dir.; Carine Érard, dir.; Les femmes dans l’enseignement supérieur : une (r)évolution inachevée : Groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES). – Marseille : Céreq, 2023. – 114 p. – (Céreq Echanges; 21)

Un nouvel âge de la sélection scolaire ?

Voir la présentation du Formation Emploi, n° 158 sur le site du Céreq

Pour certaines approches économiques, la formation serait l’occasion d’augmenter son capital humain ; pour d’autres, de trier les personnes. Ce dossier illustre cette tension en interrogeant ce qui semble être un nouvel âge de la sélection scolaire confrontée à différentes formes et logiques dans un système éducatif massifié. Ce numéro est issu des 26e journées du longitudinal qui se sont déroulées à Toulouse en 2020.

Formation emploi, n° 158, 2022/2 : Un nouvel âge de la sélection scolaire ?

Sélections, du système éducatif au marché du travail

Lire le Céreq Echanges n° 16 sur le site du Céreq

Les enjeux des 26e journées du longitudinal (JDL ) étaient d’examiner les formes de la sélection, ainsi que leurs évolutions et leurs articulations, d’interroger l’expérience de celles et de ceux qui sont sélectionnés et de celles et de ceux qui sélectionnent et de distinguer les ressemblances et les dissemblances entre les deux univers scolaire et professionnel. L’approche longitudinale requise pour ces journées a permis d’analyser les sélections successives au fil des parcours, dans le système éducatif puis vers et sur le marché du travail, ceci notamment en examinant les déterminants qui conduisent à accéder ou non à telle ou telle position dans le système éducatif (niveau, filière, spécialité, etc.), ou sur le marché du travail (qualification, secteur, etc.). À cette fin, les contributions se sont appuyées sur des méthodes quantitatives, via des enquêtes nationales ou locales, ou qualitatives, par des entretiens biographiques et/ou des interrogations répétées.

Marianne Blanchard, Gérard Boudesseul, Thomas Couppié, Dominique Epiphane, Jean-François Giret, Philippe Lemistre, Christelle Manifet, Boris Ménard, Benjamin Saccomanno, Catherine Soldano, Patrick Werquin, Sélections, du système éducatif au marché du travail : XXVIèmes journées du longitudinal Toulouse, 12-13 novembre 2020 – Marseille : Céreq, 2021. – 787 p. – (Céreq Echanges; 16).

Une insertion plus difficile pour les jeunes «recalés» à l’entrée du supérieur

Lire le Bref n° 399 sur le site du Céreq

Les principes et les modalités de la sélection des jeunes à l’entrée de l’enseignement supérieur animent le débat public et scientifique depuis plus d’une décennie. Mais connaît-on les conséquences de cette sélection ? L’enquête Génération du Céreq montre que les jeunes empêchés de poursuivre des études après le baccalauréat connaissent un début de carrière plus difficile que les autres bacheliers.

Fanette Merlin, Une insertion plus difficile pour les jeunes «recalés» à l’entrée du supérieur in Bref n° 399 (2020). – 4 p