Archives du mot-clé Apprentissage

Inserción de los aprendices: una ventaja a cuestionar

Cada vez más aprendices, con un nivel de formación más alto y que conservan a pesar de la crisis una inserción notablemente más favorable que los jóvenes que siguen el camino de la escuela. El tono globalmente positivo de este cuadro general oculta sin embargo diferencias según el nivel de diploma, el sector y sobre todo una selectividad en la entrada a esta vía de formación cuyos efectos hay que considerar.

Lire le Calificaciones y empleo n° 98

Alberto Lopez, Emmanuel Sulzer, Inserción de los aprendices: una ventaja a cuestionar in Calificaciones y empleo n° 98 (2017). – 4 p.

Apprentices and the training-to-work transition: an unqualified advantage?

Apprentices and the training-to-work transition: an unqualified advantage?Ever increasing numbers of apprentices, with increasingly high levels of education and training, are entering the labour market and, despite the crisis, under significantly more favourable conditions than young people who have taken the classroom-based route. However, the overall positive tone of this general picture conceals differences between levels of qualification and tracks and, above all, a selective entry process to this pathway whose effects have still to be assessed.

Lire le document sur le site du Céreq

Alberto Lopez, Emmanuel SulzerApprentices and the training-to-work transition: an unqualified advantage? in Training and employment n° 123 (May-June 2016). – 4 p.

Insertion des apprentis : un avantage à interroger

Insertion des apprentis : un avantage à interrogerDes apprentis toujours plus nombreux, d’un niveau de formation toujours plus élevé et qui conservent, en dépit de la crise, une insertion nettement plus favorable que les jeunes issus de la voie scolaire. La tonalité globalement positive de ce tableau général cache cependant des écarts entre niveaux de diplôme, entre filières, et surtout une sélectivité à l’entrée de cette voie de formation dont les effets restent à apprécier.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Alberto Lopez, Emmanuel SulzeInsertion des apprentis : un avantage à interroger in Bref n° 346 (mai 2016). – 4 p.

Formation emploi, n° 133, janvier-mars 2016 : Heurs et malheurs de l’apprentissage en Suisse

Heurs et malheurs de l'apprentissage en SuisseLa situation de la Suisse semble parée de toutes les vertus : faible taux de chômage, primauté de l’enseignement professionnel et de l’apprentissage, liens étroits entre formations et marché du travail…
Au-delà, ce dossier invite à découvrir les mécanismes à l’œuvre, et leurs défis.

Voir le sommaire sur le site du Céreq

Formation emploi, n° 133, janvier-mars 2016, 256 p.

 

40 ans d’apprentissage à l’Éducation nationale

40 ans d'apprentissage à l'Education nationaleL’apprentissage au sein de l’Éducation nationale évolue discrètement depuis 40 ans. Au début des années 90, l’offre s’organise et s’institutionnalise ; pour autant, les effectifs restent en deçà des ambitions. Règles gestionnaires inadaptées et déficit de légitimité chronique au sein du monde de l’éducation sont en partie en cause. La volonté politique actuelle de lever ces freins passe par l’encouragement à la mixité des parcours de formation, ainsi que par le renforcement des partenariats avec les acteurs du monde économique.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Damien Brochier, Claudine Romani, 40 ans d’apprentissage à l’Éducation nationale in Bref n° 333 (mars 2015). – 4 p.

Evolutions de l’apprentissage : entre mutations structurelles et effets régionaux

Evolutions de l'apprentissage : entre mutations structurelles et effets régionauxL’apprentissage progresse entre 1997 et 2008, mais l’expansion diffère selon les régions. De même, sa progression dans les différents métiers est hétérogène.

Son évolution résulte en effet d’une combinaison complexe dans laquelle interviennent les mutations du système productif, les contextes et les choix régionaux en matière de formation professionnelle, ainsi que les politiques nationales.

Entre 2008 et 2011 l’apprentissage résiste bien à la crise, mais subit les effets de la rénovation de la voie professionnelle.

Voir ce Bref sur le site du Céreq

Jean-Jacques Arrighi ; Valérie Ilardi, Évolutions de l’apprentissage : entre mutations structurelles et effets régionaux, in Bref n° 314 (septembre 2013). – 4 p.

3ème biennale Formation-Emploi du Céreq : Quand l’entreprise forme – Quand la formation sécurise

Loin d’investir davantage sur la formation, les employeurs freinent leurs dépenses en période de conjoncture difficile. Alors que sous l’effet de la crise, les efforts de formation risquent de fléchir dans les entreprises, que les jeunes ont un accès de plus en plus difficile à l’emploi, le Céreq a choisi de placer « la formation, l’entreprise et la sécurisation des parcours » au premier plan de sa troisième biennale formation-emploi.

La manifestation se déroulera à : Paris, le jeudi 19 septembre 2013 à la Cité universitaire internationale.

Cette journée est destinée à présenter les études récentes menées par le Centre pour les soumettre à la discussion de divers acteurs de la formation professionnelle : partenaires sociaux, services de l’Etat, Régions, organismes de formation, etc.

Basées sur de grandes enquêtes nationales et européennes, les études du Céreq balaient certaines idées reçues.

Les débats seront scindés en deux thématiques :

  •  Comment sécuriser les parcours professionnels par la formation ?
  • Comment sécuriser la transition de l’école à l’emploi par l’apprentissage ?

 

Entrée libre sur inscription – sur le site de la Biennale Céreq : Informations et inscription

Contact presse : Marie-Christine Antonucci – servicepresse@cereq.fr – 04 91 13 28 94

L’apprentissage dans le secteur sanitaire et social : une nouvelle voie de formation

L’apprentissage est une voie de formation initiale pour les jeunes de moins de 26 ans et les personnes ayant une reconnaissance de travailleur handicapé, qui permet d’acquérir un diplôme et une qualification dans un contexte d’activité salariée. A la différence du système de formation scolaire, l’apprentissage relève de l’initiative des employeurs souhaitant recruter des jeunes pour les former. Quelles sont les spécificités du secteur social et sanitaire dans ce domaine ? En quoi l’apprentissage est-il différent de l’alternance ? Quels sont les diplômes accessibles par la voie de l’apprentissage ? Quel est son cadre réglementaire et financier ? Qui sont les acteurs concernés et quels sont leurs rôles ? Comment s’articule l’acquisition des savoirs ? Très complet, cet ouvrage répond à toutes les questions que se posent les professionnels du secteur social, médico-social et sanitaire, les maîtres d’apprentissage, les formateurs et les employeurs.
L’auteur présente à la fois les aspects réglementaires et méthodologiques propres à l’apprentissage, et propose également une réflexion prospective sur cette nouvelle voie de formation pour les travailleurs sociaux et les professionnels de santé.

 

Blanchard, Nathalie, L’ apprentissage dans le secteur sanitaire et social : une nouvelle voie de formation – Rueil-Malmaison : Éd. ASH, 2012. – 151 p.. – (ASH professionnels) .

L’apprentissage dans les differents pays de l’Union européenne

Dans étude sur l’apprentissage de la Commission européenne, l’ensemble des États membres de l’Union européenne plaident pour que l’apprentissage et le stage répondent mieux aux exigences du marché du travail, soient davantage adaptés aux besoins des entreprises et offrent plus de garanties de qualité et de débouchés aux jeunes.

Ce  rapport publié le 2 juillet 2012, vise à fournir un aperçu général de l’offre des régimes du type apprentissage dans les États-membres de l’UE. A cet effet, l’étude examine l’efficacité de ces programmes visant à augmenter l’employabilité et faciliter les transitions sur le marché du travail des apprentis dans l’UE. En outre, elle fournit un certain nombre de recommandations pour améliorer le fonctionnement et les performances de ce type de régime.

Commission européenne, « Apprenticeship supply in the Member States of the European Union : Final report « – Publications Office of the European Union, 2012. – 522 p.

Pour une approche circonstanciée de l’apprentissage

Le Céreq publie un nouveau Bref sur l’apprentissage : est il un remède au chômage des jeunes ? Peut on s’inspirer du modèle allemand ?

Le développement de l’apprentissage n’est pas le remède automatique au chômage des jeunes. Une approche internationale montre que l’ancrage de cette voie de formation dans un pays ne va pas nécessairement de pair avec un faible taux de chômage juvénile. De plus, les modèles nationaux sont rarement transposables. In fine, la croissance économique reste un des facteurs majeurs de l’insertion.

Claudine Romani, « Pour une approche circonstanciée de l’apprentissage » in Bref n° 299-1 (mai 2012). – 4 p

Disponible en ligne sur le site du Céreq