Archives par mot-clé : Certification

Quelle certification des compétences transversales en France ?

Lire le Bref n° 411 sur le site du Céreq

Depuis la loi du 23 avril 2005, les programmes de l’enseignement obligatoire sont définis à partir d’un « socle commun de connaissances et de compétences ». Renouvelé et enrichi par la loi de 2013, ce socle est la traduction française des recommandations européennes en matière de compétences transversales. à l’occasion du projet européen Track-Vet, une équipe du Céreq s’est penchée sur la façon dont ces compétences sont spécifiées et validées dans le cadre de l’enseignement et de la formation professionnelles français.

Catherine Galli, Josiane Paddeu, Quelle certification des compétences transversales en France ? in Bref n° 411 (2021). – 4 p.

La réforme des instances de certification

Lire le Céreq Echanges n° 17 sur le site du Céreq

Le Céreq, par sa mission certifications et politiques éducatives, a souhaité réunir ses experts ainsi que les représentants des principaux ministères certificateurs lors d’un séminaire d’informations et d’échanges autour des enjeux portés par les nouvelles commissions professionnelles consultatives (CPC , CPN) issues de la loi du 5 septembre 2018 sur la liberté de choisir son avenir professionnel.

Ayant rassemblé une cinquantaine de personnes, ce séminaire a eu lieu le 16 janvier 2020, dans la foulée des premières mises en œuvre du nouveau cadre règlementaire des instances nationales de certification.

Ce document propose une mise en perspective des présentations et des débats des quatre sessions ayant structuré cette journée de réflexion. Quatre thèmes ont été ainsi abordés : le nouveau fonctionnement des CPC interministérielles, les enjeux spécifiques pour l’enseignement professionnel supérieur court, les méthodologies de construction des diplômes face à la logique des blocs de compétences, et le rôle de l’expertise face aux nouveaux enjeux.

Françoise Kogut-Kubiak, dir. ; Claudine Romani, dir. La réforme des instances de certification – Marseille : Céreq, 2021. – 39 p. – (Céreq Echanges; 17)

Les partenaires sociaux, acteurs de la certification professionnelle

Lire le Bref n° 395 sur le site du Céreq

Les diplômes et titres professionnels sont créés selon des modalités et par des instances spécifiques, impliquant des représentants du monde du travail (les partenaires sociaux) et des différents ministères qui les délivrent. La loi du 5 septembre 2018 rebat les cartes et accorde aux partenaires sociaux une place nouvelle dans ce paysage. Elle introduit simultanément un nouveau cadre national de référence pour les certifications, qui définit huit niveaux de qualification et s’appuie explicitement pour la première fois sur des savoirs et des compétences acquis. Fort de son expertise en matière de certifications, le Céreq analyse du point de vue du droit les modifications institutionnelles en cours.

Pascal Caillaud, Les partenaires sociaux, acteurs de la certification professionnelle in Bref n° 395 (2020). – 4 p

Que nous apprennent les pratiques d’évaluation des professionnels d’entreprise ?

Lire le Bref n° 394 sur le site du Céreq

Lorsque les professionnels évaluent des candidats à une certification publique, on pourrait supposer qu’ils se positionnent en garants des exigences du travail réel et de « la vraie vie ». Une étude du Céreq auprès de jurys des titres du ministère du Travail, constitués exclusivement de professionnels, témoigne d’une approche plus complexe. Celle-ci interroge en retour les conceptions de la professionnalité, des compétences et de la formation qui sont au cœur des politiques publiques.

Catherine Galli, Josiane Paddeu, Patrick Veneau, Que nous apprennent les pratiques d’évaluation des professionnels d’entreprise ? in Bref n° 394 (2020). – 4 p.

About the School-to-Work Transition

Lire le In and Around n° 1 sur le site du Céreq

The theme chosen for this first issue – the School-to-Work Transition – has underpinned a large part of Céreq’s scientific activities since its creation. The journal published several articles on this issue. In addition, it presents some international projects recently carried out by Céreq researchers.

Lefresne, Florence; Rose, José; Sgarzi, Matteo; Dupray, Arnaud; Barret, Christophe; Couppié, Thomas; Epiphane, Dominique; Toutin, Marie-Hélène; Cart, Benoît; Léné, Alexandre; Debowsky, Horacy The School-to-Work Transition . – Marseille : Céreq, 2020. – 64 p. – (In and Around; n° 1)

Transport et Logistique – Rencontre interministérielle sur l’offre de certification et les métiers

Lire le Céreq Echanges n° 13 sur le site du Céreq

Ce document rend compte des présentations d’une journée d’études organisée par le Céreq sur les métiers du transport et de la logistique. Sont abordées les thématiques suivantes :
• certifications et évolutions des emplois ;
• impacts de la transition écologique sur les certifications et les pratiques professionnelles ;
• impacts du numérique sur les emplois et les compétences.
Chaque présentation thématique est suivie d’une restitution intégrale des échanges qu’elle a suscités auprès des représentants du monde professionnel et des certificateurs présents ce jour-là.

Le Céreq remplit une mission d’expertise auprès des différents ministères certificateurs et participe aux commissions professionnelles consultatives (CPC ). Dans ce cadre, il s’est engagé dans un cycle de rencontres interministérielles, organisées par champ professionnel. Elles sont l’occasion d’échanges entre certificateurs et partenaires sociaux, sur la base d’un portrait du secteur établi et commenté par le Céreq. Cette 4ème édition fait suite à 3 autres rencontres organisées sur les métiers de la métallurgie, du tourisme et de la sécurité
Les rencontres Transport & Logistique se sont tenues le 18 septembre 2018 au lycée polyvalent René Auffray de Clichy (92).

Françoise Kogut-Kubiak, dir. Transport et Logistique – Rencontre interministérielle sur l’offre de certification et les métiers . – Marseille : Céreq, 2019. – 92 p. – (Céreq Echanges; 13)

La politique du titre à l’épreuve du terrain

En dépit de leur attractivité et d’un nombre croissant de candidats, les titres professionnels délivrés par le ministère du Travail restent encore relativement méconnus. Une enquête du Céreq menée auprès de différents acteurs, privés et institutionnels, du marché de la formation et de l’emploi ainsi que des entreprises permet d’éclairer la façon dont est perçu et mis en œuvre ce type de certification.

Lire le Bref n° 367 sur le site du Céreq

Claudine Romani , La politique du titre à l’épreuve du terrain, in Bref n° 367 (2018). – 4 p.

Les blocs de compétences dans le système français de certification professionnelle : un état des lieux

Depuis la loi de 2002, qui a instauré la VAE et créé la Commission nationale de la certification professionnelle, les diplômes et titres professionnels sont répertoriés au sein d’un vaste ensemble de « certifications » toutes revues à l’aune des compétences et regroupées dans un registre commun : le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

La loi du 5 mars 2014 instaure le compte personnel de formation (CPF) et crée à l’occasion un nouveau repère de qualification : les formations éligibles au CPF doivent être sanctionnées par une certification enregistrée au RNCP ou« une partie identifiée de certification professionnelle classée au sein de Répertoire et visant l’acquisition d’un bloc de compétences ». Quelle est la consistance de ce nouveau concept ? Quelles logiques observe-t-on dans la construction des blocs de compétences ? Quel intérêt pour les individus et pour le monde économique ? Quelles conséquences sur les systèmes de certification et de formation existants ?

L’AFDET et le Céreq ont interrogé les différents acteurs concernés par les certifications professionnelles.

Au-delà du constat, cette exploration a permis de dégager des hypothèses d’évolution du système : certaines permettraient de mettre en place enfin une véritable complémentarité entre formation professionnelle initiale et formation professionnelle continue, et de donner à chacun une vraie perspective d’accès continu à la qualification et à la sécurisation effective de son parcours professionnel.

Lire le Céreq échanges n° 4

Françoise Amat, Françoise Berho, Michel Blachère, Anne-Marie Charraud, Jean-Michel Hotyat, Chantal Labruyère, Alain Mamessier, Yveline Ravary , Les blocs de compétences dans le système français de certification professionnelle : un état des lieux, – Marseille : Céreq, 2017. – 109 p. – (Céreq Echanges; 4) .

La reconnaissance des diplômes dans les classifications de branches – Des évolutions sans révolution

La reconnaissance des diplômes dans les classifications de branches - Des évolutions sans révolutionLa référence aux diplômes reste toujours aussi présente dans le classement des emplois des branches professionnelles, dans un contexte d’évolution des modèles de grilles de classification.

Parallèlement, la place des certifications de branche s’accroît. Si la reconnaissance des diplômes ne s’opère qu’au moment de l’accès à l’emploi, celle des certificats de qualification professionnelle (CQP) se produit aussi tout au long du déroulement de carrière des salariés en poste.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Pascal Caillaud, Nathalie Quintero, Frédéric Séchaud, La reconnaissance des diplômes dans les classifications de branches : Des évolutions sans révolution in Bref n° 339 (octobre 2015). – 4 p.

La certification professionnelle : dossier documentaire

Le service Documentation du Centre Inffo publie un dossier documentaire sur la certification professionnelle.

Ce dossier propose une sélection d’articles du Quotidien de la formation en lien avec la certification professionnelle (RNCP, CNCP, référentiels de certification) ainsi qu’une bibliographie en quatre parties…

Lire la suite sur le site des ressources de la formation du Centre Inffo

Informer et orienter «vert» et certifier les compétences «vertes» …

Ce rapport est le résultat des missions confiées à Jean-Robert Pitte (DIO) et George Asseraf (président du CNCP) par Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des transports et du Logement . Il propose des axes afin d’informer le public, les organismes et les entreprises sur le secteur de l’économie verte, notamment la mise en place d’une cartographie dynamique des certifications vertes pour les 11 filières professionnelles.

L’intégralité du rapport est disponible sur le site de la CNCP.

Georges Asseraf et Jean-Robert Pitte, Informer et orienter «vert» et Certifier les compétences «vertes» : Pour une approche commune de l’information verte, CNCP, 2012, 35 p.