Archives par mot-clé : Cheminement professionnel

Penser les parcours professionnels à l’échelle d’une « filière-métiers » : Le pari d’un acteur intersectoriel de la relation client

Lire le Bref n° 390 sur le site du Céreq

Espace potentiel de mobilité intégrant tous les métiers et emplois d’une même famille professionnelle à l’échelle intersectorielle, la filière-métiers peut être un levier pour gérer et sécuriser des parcours en devenant le siège d’une réflexion et d’une action collectives. Tel est le principal enseignement de l’expérience d’un réseau d’acteurs intersectoriel et paritaire qui cherche, non sans incertitudes et limites, à structurer et représenter la filière-métiers de la relation client.

Jean-Paul Cadet, Samira Mahlaoui, Penser les parcours professionnels à l’échelle d’une « filière-métiers » : le pari d’un acteur intersectoriel de la relation client in Bref n° 390 (2020). – 4 p .

Qualifications et parcours – Qualification des parcours

Lire le Céreq Echanges n° 10 sur le site du Céreq

Les XXVèmes journées du longitudinal (JDL) se proposaient de questionner deux notions : la qualification et les parcours ainsi que leur articulation. Elles furent l’occasion d’évoquer les parcours biographiques et de saisir la qualification des personnes comme un construit dans le temps, dans une perspective de « formation tout au long de la vie ». Ces journées ont permis de discuter de la polarisation des parcours tels les parcours d’exclusion et parcours d’accès aux qualifications les plus socialement valorisées mais aussi de la multiplication des parcours atypiques remettant en cause les relations directes entre réussite ou échec scolaire d’une part, insertion professionnelle durable ou précaire d’autre part.

À cet égard, les JDL ont permis de discuter des méthodes statistiques permettant d’identifier des parcours-types, notamment à travers les techniques de classification.

Les XXVèmes journées du longitudinal ont été organisées par le Centre associé au Céreq de Nantes du Laboratoire « Droit et changement social » (UMR-CNRS 6297), le Centre de recherche en éducation de Nantes (CREN -EA2661) et le Centre nantais de sociologie (UMR-CNRS 6025) de l’Université de Nantes. Elles se sont déroulées dans le cadre des Journées scientifiques de l’Université de Nantes, les 20 et 21 juin 2019, à la faculté de droit et de sciences politiques et à la cité des congrès de Nantes, et ont bénéficié du soutien financier de l’Université de Nantes, de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) et du Céreq.

Depuis plus de 20 ans, les JDL sont organisées par le Céreq ou un de ses centres régionaux associés. Elles regroupent une centaine de chercheur·e·s autour d’une thématique inscrite dans une approche longitudinale de l’analyse de la relation formation-emploi. Les actes des rencontres sont édités tous les ans par le Céreq.

Bernard, Pierre-Yves, dir.; Caillaud, Pascal, dir.; Ghaffari, Sarah, dir.; Gosseaume, Valérie, dir.; Houdeville, Gérald, dir.; Hugrée, Cédric, dir.; Michaut, Christophe, dir.; Poullaouec, Tristan, dir.; Roupnel-Fuentes, Manuella, dir.; Boudesseul, Gérard, dir.; Couppié, Thomas, dir.; Epiphane, Dominique, dir.; Giret, Jean-François, dir.; Werquin, Patrick, dir.; Qualifications et parcours – Qualifications des parcours : XXVèmes journées du longitudinal Nantes, 20 et 21 juin 2019 – Université de Nantes, Journées du Longitudinal (JDL n° XXV; 20 et 21 juin 2019; Université de Nantes, Nantes) . – Marseille : Céreq, 2019. – 379 p. – (Céreq Echanges; 10) .

La formation en entreprise accompagne les promotions mais fait défaut aux plus fragiles

Lire le Bref n° 374 sur le site du Céreq

Les salariés promus dans leur entreprise sont aussi ceux les plus formés. Cependant la promotion ne reflète qu’une facette des évolutions possibles pour les salariés.

Qu’en est-il alors de la formation quand il s’agit de réorienter un parcours, débloquer une carrière ou éviter un déclassement ?

Ekaterina Melnik-Olive, Camille Stephanus, La formation en entreprise accompagne les promotions mais fait défaut aux plus fragiles in Bref n° 374 (2019). – 4 p.

Carrières des officiers du transport maritime : l’« effet mer » est de courte durée

Les officiers de la marine marchande ne sont plus tout à fait ce qu’ils étaient. Si les aînés passaient souvent leur vie à naviguer, les nouvelles générations ont tendance à se reconvertir précocement dans des carrières terrestres. Ces nouveaux « marins éphémères », qui ont suscité la crainte d’une pénurie d’officiers chez les armateurs, obligent les formations maritimes à s’adapter et interrogent la régulation d’ensemble de la filière.

Lire le Bref n° 368 sur le site du Céreq

Gérard Podevin, Anne Delanoë, Carrières des officiers du transport maritime : l’« effet mer » est de courte durée, in Bref n° 368 (2018). – 4 p.

Journée d’étude. Parcours professionnels et formation : des liens renouvelés

Vous êtes invité.e à la journée organisée par le

CNEFP (Conseil national d’évaluations de la formation professionnelle)

& le Céreq

le vendredi 7 décembre 2018

de 9h30 à 17h00 avec déjeuner-buffet sur place offert

au Conseil économique, social et environnemental (CESE) – PARIS

Présentation complète sur le site du Céreq

S’inscrire

Quand l’école est finie. Premiers pas dans la vie active de la Génération 2013

Depuis une vingtaine d’années, le Céreq conduit une série d’enquêtes à cadence triennale auprès d’un échantillon représentatif de l’ensemble des jeunes quittant le système éducatif une année donnée. Il s’agit des enquêtes Génération dont l’objectif principal est de permettre une mesure régulière de leur insertion professionnelle sur les trois premières années de vie active.

Cette sixième édition de Quand l’école est finie donne à voir des éléments clés des parcours d’entrée dans la vie active des jeunes de la génération 2013 (enquêtés en 2016). Les résultats qu’elle présente permettent de rendre compte de la pluralité des facteurs qui participent à l’explication de l’insertion professionnelle des jeunes en offrant une analyse de leurs parcours au cours des premières années de vie active au regard du niveau de diplôme atteint, de la filière de formation, ainsi que de leurs caractéristiques sociodémographiques.

Lire le document sur le site du Céreq

Valentine Henrard et Valérie Ilardi (coordination), Christophe Barret, Julien Calmand, Mady Cissé, Thomas Couppié, Arnaud Dupray, Dominique Epiphane, Émilie Gaubert, Graziella Izquierdo, Olivier Joseph, Zora Mazari, Fanette Merlin, Virginie Mora, Manon Olaria, Alexie Robert, Pascale Rouaud, Emmanuel Sulzer, Mélanie Vignale, Emmanuel Quenson, préf.; Jean-Claude Sigot, Josiane Vero. Quand l’École est finie. Premiers pas dans la vie active de la génération 2013. Résultats de l’enquête 2016  – Marseille : Céreq, 2017. – 75 p. – (Céreq Enquêtes; 1) .

In the chemical industries, ‘we attract, we train, we hire’

The changes that have been taking place in work in the chemical industries over the past thirty years have led to a reconfiguration of production and maintenance jobs. The profiles of these manual workers, technicians and supervisors, who now tend to be more highly qualified and more functionally flexible, have become more diverse. In a sector in which work has become considerably denser and modernised, albeit unevenly, the transmission of knowledge, on-the-job learning and internal mobility still predominate.

Training & employment n° 128

Agnès Legay, Fred Séchaud, In the chemical industries, ‘we attract, we train, we hire’
in Training and employment n° 128 (March-April 2017). – 4 p.

Dans les industries chimiques, « on capte, on forme, on embauche »

Les transformations du travail en cours dans les industries chimiques depuis trente ans ont reconfiguré les métiers de la fabrication et de la maintenance. Plus diplômés, davantage polyvalents, les profils de ces ouvriers, techniciens et agents de maîtrise se sont diversifiés. Dans un secteur où le travail s’est fortement, quoiqu’inégalement, densifié et modernisé, la transmission des savoirs, l’apprentissage sur le tas et la mobilité interne restent prépondérants.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Agnès Legay, Fred Séchaud, Dans les industries chimiques, « on capte, on forme, on embauche » in Bref n° 355 (2017). – 4 p.

Les transitions professionnelles tout au long de la vie. Nouveaux regards, nouveaux sens, nouvelles temporalités ?

ech-1XXIIIèmes Journées d’étude sur les données longitudinales dans l’analyse du marché du travail Rennes, 8 et 9 décembre 2016 CREM – Université de Rennes1

Les XXIIIèmes Journées du longitudinal (JDL) proposent cette année de porter un nouveau regard sur les transitions professionnelles. Il ne s’agit plus seulement d’une menace qu’il faut craindre mais également, sous certaines conditions, d’opportunités dans le parcours des individus, susceptibles d’ouvrir à une réorientation professionnelle ou à de nouvelles perspectives de mobilités.

La problématique des transitions professionnelles tout au long de la vie se propose donc d’englober, d’une part les dynamiques à l’œuvre dans les parcours biographiques et professionnels au-delà des seules périodes d’entrée dans la vie active et, d’autre part, les conséquences des changements structurels et institutionnels sur l’anticipation des transitions. Elle vise également à prendre en compte la pluralité des transitions et la diversité des publics concernés.

Lire le Céreq Echanges sur le site du Céreq

Maurice Baslé, Nathalie Beaupère, Chantal Guéguen, Sabina Issehnane, Fabien Moizeau, Anne Moysan-Louazel, Gérard Podevin, Jennifer Urasadettan, Gérard Boudesseul, Thomas Couppié, Jean-François Giret, Philippe Lemistre et Patrick Werquin (coordonnateurs), Les transitions professionnelles tout au long de la vie. Nouveaux regards, nouveaux sens, nouvelles temporalités ? XXIIIèmes Journées d’étude sur les données longitudinales dans l’analyse du marché du travail Rennes, 8 et 9 décembre 2016 CREM Université de Rennes1 in  Marseille : Céreq, 2016. – 520 p. – (Céreq Echanges; 1) .

Les pratiques managériales peuvent-elles réduire les inégalités professionnelles de genre ?

Ce document aLes-pratiques-manageriales-peuvent-elles-reduire-les-inegalites-professionnelles-de-genre-L-exemple-de-la-promotion-et-de-la-formation_largeborde la question du rôle des pratiques RH dans la réduction des disparités professionnelles de genre observées dans l’accès à la promotion et à la formation en entreprise. Les résultats sont issus de traitements économétriques effectués sur des données issues de l’enquête couplée entreprise-salariés conduite en 2010-2012 (Difes 2).

L’analyse montre ainsi que dans les entreprises ayant une politique RH plus structurée, les écarts des taux de promotion entre les femmes et les hommes diminuent de manière considérable ainsi que les écarts dans l’accès à la formation générale. L’écart dans les taux d’accès à la formation spécifique est quasi inexistant.

Lire le document sur le site du Céreq

Couprie, Hélène; Melnik, Ekaterina. Les pratiques managériales peuvent-elles réduire les inégalités professionnelles de genre ? : L’exemple de la promotion et de la formation  – Marseille : Céreq, 2016. – 54 p. – (Net.Doc; 158) .

Alternance et professionnalisation : des atouts pour les parcours des jeunes et les carrières ?

Alternance et professionnalisation : des atouts pour les parcours des jeunes et les carrières ? XXIIes journées d’étude sur les données longi...XXIIes journées d’étude sur les données longitudinales dans l’analyse du marché du travail, Lille, 10-11 décembre 2015

Ces 22èmes Journées du Longitudinal (JDL) abordent la question de la professionnalisation des formations, particulièrement sujette à controverse, dans une conjoncture, où les difficultés d’insertion professionnelle des jeunes persistent, alors qu’il est en même temps régulièrement fait état de difficultés de recrutement, de pénurie de « talents » dans de nombreux métiers ou secteurs d’activité. Pour de nombreux observateurs, l’explication de ce paradoxe serait la mauvaise ou insuffisante adaptation du contenu des formations aux besoins des emplois. Cette réponse est peut-être hâtive et inappropriée, alors que les mesures visant à « professionnaliser » les formations n’ont jamais été aussi développées.

Télécharger le Relief sur le site du Céreq

Gérard Boudesseul, dir. ; Benoît Cart, dir. ; Thomas Couppié, dir. ; Jean-François Giret, dir. ; Philippe Lemistre, dir. ; Marie-Hélène Toutin, dir. ; Patrick Werquin, dir.  Alternance et professionnalisation : des atouts pour les parcours des jeunes et les carrières ? Journées d’étude sur les données longitudinales dans l’analyse du marché du travail (JDL n° XXII; 10-11 décembre 2015; Lille) – Marseille : Céreq, 2015. – 478 p. – (Relief. Échanges du Céreq; 50) .

Sécurisation des parcours professionnels et dialogue social dans les territoires rhônalpins

Sécurisation des parcours professionnels et dialogue social dans les territoires rhônalpinsCe document est le compte rendu du colloque de restitution de six ans de recherche sur le développement de la précarité, l’émergence de nouvelles formes d’emploi et l’analyse empirique d’actions de sécurisation des parcours professionnels. Ces recherches ont été conduites en partenariat avec des chercheurs du Centre de recherche en économie de Grenoble (CREG) et les partenaires sociaux en région Rhône-Alpes.

Trois secteurs ont été analysés, le secteur de l’aide à domicile, le secteur du tourisme loisirs, les systèmes locaux d’innovation et en particulier les pôles de compétitivité.

Le travail a montré que des formes de dialogue social novatrices sont nécessaires pour impliquer une pluralité d’acteurs relativement en amont dans la gestion anticipatrice des parcours des salariés.

Télécharger le Net.Doc sur le site du Céreq

Bruno Lamotte, Cécile Abattu, Colloque (12 décembre 2013; Conseil régional Rhône-Alpes, Lyon) Sécurisation des parcours professionnels et dialogue social dans les territoires rhônalpins. – Marseille : Céreq, 2015. – 54 p. – (Net.Doc; n° 141) .

Formation emploi, n° 128 : Pêle-mêle

Pêle-mêle N° 128

« On n’a pas le choix aujourd’hui ! » déclare un jeune bachelier. Très tôt, on est sommé de choisir son orientation ; très vite, on est aussi sommé d’obtenir un sésame pour entrer dans la vie professionnelle, s’y former, puis évoluer et construire au mieux une carrière.
Cette injonction au choix nous rappelle combien les parcours de formation, dans l’emploi et au travail, se construisent en traversant des points de bifurcation. Souvent présentée comme une évidence, l’injonction au choix ou au projet mérite pourtant attention et analyses.

Voir le sommaire sur le site du Céreq

Formation Emploi , n° 128 , octobre-décembre 2014 , 121 p

XXIes journées du longitudinal : Réussite scolaire, réussite professionnelle

Réussite scolaire, réussite professionnelle, l’apport des données longitudinales.XXIes journées d’étude sur les données longitudinales dans l’analyse du marché du travail, Dijon, 19-20 juin 2014Titre complet : Réussite scolaire, réussite professionnelle, l’apport des données longitudinales : XXIes journées d’étude sur les données longitudinales dans l’analyse du marché du travail, Dijon, 19-20 juin 2014.

Dans un contexte où s’accumulent les difficultés scolaires au sein du système éducatif, puis les difficultés professionnelles sur un marché du travail de plus en plus sélectif, la question de la réussite se pose souvent en creux dans les interrogations de nombreux chercheurs. Elle constitue le thème central de ces XXIes journées du longitudinal.

Lire le document sur le site du Céreq

Gérard Boudesseul, dir. ; Thomas Couppié, dir. ; Cécile Détang-Dessendre, dir. ; Roméo Fontaine, dir. ; Jean-François Giret, dir. ; Christine Guégnard, dir. ; Philippe Lemistre, dir. ; Patrick Mayen, dir. ; Séverine Millotte, dir. ; Patrick Werquin ; Journées d’étude sur les données longitudinales dans l’analyse du marché du travail (JDL n° XXI; 19-20 juin 2014; Dijon). Réussite scolaire, réussite professionnelle, l’apport des données longitudinales : XXIes journées d’étude sur les données longitudinales dans l’analyse du marché du travail, Dijon, 19-20 juin 2014, – Marseille : Céreq, 2014. – 482 p. – (Relief. Échanges du Céreq; 48) .

Travail,santé,éducation : individualisation des parcours sociaux et inégalités

Cet ouvrage explore le nouveau concept de « parcours social », concept particulièrement efficient pour observer les inégalités de toutes sortes que subissent les hommes et les femmes dans des domaines aussi variés que le travail, la santé, l’éducation et la formation. Il apparaît que le processus d’individualisation mis en œuvre par les politiques publiques et les nouvelles formes de management favorise l’émergence, le maintien ou l’aggravation de ces inégalités dans nos sociétés.

 

 

Ertul, Servet, dir. ; Melchior, Jean-Philippe, dir. ; Widmer, Eric, dir., Travail,santé,éducation : individualisation des parcours sociaux et inégalités,  . – Paris : L’Harmattan, 2013. – 287 p. – (Logiques sociales) .