Archives par mot-clé : Compétence

What certification for transversal competences in France?

Lire le Training and Employment n° 153 sur le site du Céreq

Since the Act of 23 April 2005 came into force, curricula in the compulsory stages of education have been drawn up on the basis of a “common core of knowledge and competences”. Updated and extended by the 2013 Act, this common core is the French version of the European recommendations on transversal competences. In the course of the European Track-Vet project, a team from Céreq investigated the way in which these competences are specified and validated in the French vocational education and training system.

Catherine Galli, Josiane Paddeu, What certification for transversal competences in France? in Training and employment n° 153 (2021). – 4 p.

Les jeunes en situation de NEET : le rôle des compétences de base

Lire le Bref n° 413 sur le site du céreq

Enjeu prioritaire des politiques publiques nationales et européennes, les jeunes qui ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation connaissent un risque d’exclusion plus ou moins marqué selon les pays. Si le niveau d’éducation joue un rôle central dans ces situations, l’approche par les compétences de base permet d’affiner la focale. Les données internationales montrent en effet qu’un même niveau de diplôme ne certifie pas partout le même niveau de compétences. Comment s’expliquent ces écarts ? Dans quelle mesure ces compétences protègent-elles des situations de NEET indépendamment du diplôme ?

Jean-François Giret, Janine Jongbloed, Les jeunes en situation de NEET : le rôle des compétences de base in Céreq Bref n° 413 (2021). – 4 p.

Quelle certification des compétences transversales en France ?

Lire le Bref n° 411 sur le site du Céreq

Depuis la loi du 23 avril 2005, les programmes de l’enseignement obligatoire sont définis à partir d’un « socle commun de connaissances et de compétences ». Renouvelé et enrichi par la loi de 2013, ce socle est la traduction française des recommandations européennes en matière de compétences transversales. à l’occasion du projet européen Track-Vet, une équipe du Céreq s’est penchée sur la façon dont ces compétences sont spécifiées et validées dans le cadre de l’enseignement et de la formation professionnelles français.

Catherine Galli, Josiane Paddeu, Quelle certification des compétences transversales en France ? in Bref n° 411 (2021). – 4 p.

Compétences spécialisées vs transversales, un faux débat ?

Lire le Bref n° 410 sur le site du Céreq

Quels types de compétences les diplômés de bac+5 mobilisent-ils en début de vie active ? Dans leurs propos, ils mettent en avant les compétences transversales comme facteurs de différenciation à l’embauche. Au moment d’exercer leur emploi, ils soulignent que les compétences les plus spécifiques et professionnalisées ne sont pas applicables en tant que telles, mais leur fournissent les atouts pour s’adapter aux situations concrètes de travail. Des usages qui appellent à valoriser la complémentarité entre les types de compétences et relativisent l’accent mis sur la professionnalisation des formations.

Nathalie Beaupère, Marianne Blanchard, Philippe Lemistre, Boris Ménard, Compétences spécialisées vs transversales, un faux débat ? in Bref n° 410 (2021). – 4 p

Les normes de qualification sont-elles obsolètes ?

Lire le Bref n° 409 sur le site du Céreq

L’évolution de la relation formation-emploi au cours des dernières années confirme une tendance déjà observée au début des années 2000 et qui n’a cessé de s’amplifier depuis : le niveau de diplôme des actifs s’élève plus rapidement que le niveau de qualification des emplois. Les mêmes emplois étant pourvus à des niveaux de diplôme toujours plus élevés, la structure des qualifications de l’économie française se déforme vers le haut. Cette évolution, conjuguée à la diffusion de la logique compétence, interroge la validité même des normes de qualification, fondées sur le principe d’une mise en relation des formations et des emplois.

Christophe Guitton, Mickaële Molinari-Perrier, Les normes de qualification sont-elles obsolètes ? in Bref n° 409 (2021). – 4 p

L’entreprise rend-elle compétent.e ?

Cet ouvrage rassemble l’ensemble des études et travaux présentés par les différents expert.e.s du Céreq dans le cadre de la Biennale 2020.

La sixième Biennale du Céreq a été organisée sous forme de webinaire en septembre 2020 avec pour thématique : « L’entreprise rend-elle compétent.e ? »

Dupray, Arnaud (dir.) ; Gasquet, Céline (dir.) ; Lefresne, Florence, (dir.) L’entreprise rend-elle compétent.e ?  – Marseille : Céreq, 2020. – 138 p. – (Céreq Essentiels; 2) .

Constructing the skills of the future in the construction and civil engineering (CCE) sector

Lire le Training and employment n° 149 sur le site du Céreq

From secondary-level vocational qualifications (CAP ) to the elite engineering schools, the construction and civil engineering (CCE) sector offers a range of different training pathways for young people wishing to qualify in one of the sector’s occupations. While it attracts large number of apprentices, it does not manage to retain enough of them throughout the apprenticeship period or to settle them in stable employment. Will the evolution of CCE occupations linked to the environmental and digital transitions be an opportunity to make the sector attractive again to young people? A study conducted by Céreq among professionals in the sector provides some preliminary answers.

Antoine Bonleu, Olivier Joseph, Emmanuel Sulzer, Marie-Hélène Toutin, Constructing the skills of the future in the construction and civil engineering (CCE) sector in Training and employment n° 149 (2020). – 4 p

Construire les compétences de demain dans le BTP

Lire le Bref n° 389 sur le site de Céreq

Du CAP aux écoles d’ingénieurs, le BTP propose différents parcours de formations aux jeunes souhaitant s’orienter vers ses métiers. S’il attire de nombreux apprentis, le secteur ne parvient cependant pas suffisamment à les garder tout au long de leur apprentissage, ni à les stabiliser dans ses emplois.  L’évolution des métiers liée aux transitions écologique et numérique sera-t-elle l’occasion de renouveler l’attractivité de la filière auprès des jeunes ? Une étude du Céreq auprès des professionnels du secteur apporte de premiers éléments de réponse.

Antoine Bonleu, Olivier Joseph, Emmanuel Sulzer, Marie-Hélène Toutin, Construire les compétences de demain dans le BTP, in Bref n° 389 (2020). – 4 p

Renforcer les compétences des personnes peu qualifiées

Lire le Céreq Etudes n° 29 sur le site du Céreq

Le projet Replay-VET vise à identifier les stratégies et les moyens mis en œuvre dans différentes régions d’Europe pour adapter les compétences des personnes peu qualifiées aux nouvelles exigences du marché de l’emploi.

Ce rapport rend compte des travaux menés par l’équipe française, portant sur les secteurs de la métallurgie et de la logistique en région PACA, ainsi que des recommandations qui en sont issues.

Matteo Sgarzi, Lysa Dalsbaek, Collab., Renforcer les compétences des personnes peu qualifiées : Étude sur les secteurs de la métallurgie et de la logistique . – Marseille : Céreq, 2020. – 34 p. – (Céreq Etudes; 29)

Biennale 2020 du Céreq : “L’entreprise rend-elle compétent.e ?”

Photo de Jérôme BREZILLON / Tendance Floue

[RAPPEL]
– Inscription en avant-première –

“L’entreprise rend-elle compétent.e ?”

Pour répondre à cette question au cœur des débats et des politiques publiques,
le Céreq apportera son éclairage construit à partir de travaux scientifiques sur le champ.
 
 
Journée animée par Nicolas LAGRANGE, Journaliste à l’AEF
Organisée en séquences et zooms autour de la présentation de travaux.
 

Pré-programme

Journée animée par Nicolas LAGRANGE, journaliste à l’AEF

Début de matinée | “L’entreprise rend-elle compétent.e à travers son implication dans la formation initiale ?”

  • L’entreprise dans les systèmes de formation initiale – comparaisons internationales.
  • Comment un secteur organise son offre de formation pour faire en sorte que l’entreprise rende le jeune compétent.e, notamment via l’apprentissage ?
  • Le rôle des professionnels dans l’élaboration des diplômes, cadre juridique et évolutions.
  • Quand l’entreprise devient (aussi) organisme de formation…

Fin de matinée | Mise en perspective : Conférence de Jean-Louis GENARD

” Mais pourquoi parle-t-on autant des compétences ? “

  • Philosophe et docteur en sociologie, dont les travaux portent principalement sur l’éthique, la responsabilité, les politiques publiques, en particulier les politiques sociales.

Déjeuner sous forme de buffet

Après-midi | “L’entreprise rend-elle compétent.e à travers la formation continue et le travail ?”

  • Apprendre au travail en début de vie active.
  • Entreprises du secteur du numérique : un enjeu d’adaptation permanent des compétences.
  • Les entreprises sous-traitantes et les difficultés pour s’y former.
  • L’entretien professionnel peut-il contribuer au développement des compétences ?
  • Les conséquences des transitions numérique et écologique sur le développement des compétences et le rôle des entreprises.

(Titres de interventions non définitifs)

Toutes les informations sur la Biennale 2020
www.cereq.fr/biennale-2020-lentreprise-rend-elle-competente

Formation emploi, n° 145, 2019

Présentation du Formation emploi, n° 145 sur le site du Céreq

Être compétent ou avoir des compétences, les deux expressions sont utilisées. Elles ouvrent sur une pluralité de sens. Compétence(s) s’emploie(nt) en termes d’être ou d’avoir, au singulier ou au pluriel, se décline(nt) en savoir, savoir-faire, savoir-être… On y inclut de plus en plus de dimensions : le collectif, le non-académique, l’esprit d’entreprendre… À la suite de nombreuses publications dans notre revue, ce numéro Varia éclaire, à sa façon, certaines facettes de la galaxie compétence(s).

Formation emploi, n° 145, 2019/1 : varia

La adaptación de las competencias, un desafío para las empresas del sector digital

En el sector digital la innovación está en el corazón del crecimiento. Para favorecerla, las empresas deben más que en otros sectores reclutar personal calificado y cuidar el mantenimiento y renovación de las competencias de sus trabajadores. La formación inicial, la formación continua en sus diferentes formas y la alternancia se utilizan en gran medida en un continuum que podría prefigurar una tendencia más general.

Lire le Calificaciones y empleo n° 102

Jean-Marie Dubois, Patrick Rousset, La adaptación de las competencias, un desafío para las empresas del sector digital in Calificaciones y empleo n° 102 (2017). – 4 p.

Adapting skills : a challenge digital companies have to meet

Innovation is a key factor in growth in the digital sector. In order to foster innovation, digital companies must, to a greater extent than elsewhere in the economy, recruit skilled personnel and ensure that their employees’ skills are maintained and updated. Considerable use is made of initial education, continuing training in its various forms and block-release programmes in a continuum that might prefigure a more general tendency.

Lire le Training & employment n° 131

Jean-Marie Dubois, Patrick Rousset, Adapting skills : a challenge digital companies have to meet in Training and employment n° 131 (September-October 2017). – 4 p.

L’adaptation des compétences, un défi à relever pour les entreprises du numérique

Dans le secteur du numérique, l’innovation est au cœur de la croissance. Pour la favoriser, les entreprises doivent, plus qu’ailleurs, recruter du personnel qualifié et veiller au maintien et au renouvellement des compétences de leurs salariés. La formation initiale, la formation continue sous ses différentes formes et l’alternance sont largement mobilisées, dans un continuum qui pourrait préfigurer une tendance plus générale.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Jean-Marie Dubois, Patrick Rousset, L’adaptation des compétences, un défi à relever pour les entreprises du numérique in Bref n° 358 (2017). – 4 p.

Les blocs de compétences dans le système français de certification professionnelle : un état des lieux

Depuis la loi de 2002, qui a instauré la VAE et créé la Commission nationale de la certification professionnelle, les diplômes et titres professionnels sont répertoriés au sein d’un vaste ensemble de « certifications » toutes revues à l’aune des compétences et regroupées dans un registre commun : le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

La loi du 5 mars 2014 instaure le compte personnel de formation (CPF) et crée à l’occasion un nouveau repère de qualification : les formations éligibles au CPF doivent être sanctionnées par une certification enregistrée au RNCP ou« une partie identifiée de certification professionnelle classée au sein de Répertoire et visant l’acquisition d’un bloc de compétences ». Quelle est la consistance de ce nouveau concept ? Quelles logiques observe-t-on dans la construction des blocs de compétences ? Quel intérêt pour les individus et pour le monde économique ? Quelles conséquences sur les systèmes de certification et de formation existants ?

L’AFDET et le Céreq ont interrogé les différents acteurs concernés par les certifications professionnelles.

Au-delà du constat, cette exploration a permis de dégager des hypothèses d’évolution du système : certaines permettraient de mettre en place enfin une véritable complémentarité entre formation professionnelle initiale et formation professionnelle continue, et de donner à chacun une vraie perspective d’accès continu à la qualification et à la sécurisation effective de son parcours professionnel.

Lire le Céreq échanges n° 4

Françoise Amat, Françoise Berho, Michel Blachère, Anne-Marie Charraud, Jean-Michel Hotyat, Chantal Labruyère, Alain Mamessier, Yveline Ravary , Les blocs de compétences dans le système français de certification professionnelle : un état des lieux, – Marseille : Céreq, 2017. – 109 p. – (Céreq Echanges; 4) .