Archives par mot-clé : Condition de vie

S’installer chez soi, avec quel emploi et quel salaire ?

Lire le Céreq Bref n° 416 sur le site du Céreq

La capacité des jeunes à prendre leur indépendance varie selon la durée des études, l’accès plus ou moins rapide à l’emploi, le type de contrat de travail et la rémunération obtenus en début de vie active mais aussi selon le contexte économique ou l’état du marché du logement. Qu’en est-il donc pour les jeunes ayant fini leurs études entre 1998 et 2010 : quand et comment ont-ils décohabité, reviennent-ils chez leurs parents après être partis, quels sont les invariants et les différences entre eux au fil des ans ? Mobilisant trois enquêtes Génération, ce Céreq Bref analyse les parcours d’accès des jeunes à l’autonomie résidentielle et leurs évolutions.

Alexie Robert, Emmanuel Sulzer, S’installer chez soi, avec quel emploi et quel salaire ? in Céreq Bref n° 416 (2021). – 4 p

Vulnérabilités étudiantes : les chemins inattendus de la réussite

Lire le Céreq Echanges n° 12 sur le site du Céreq

Le groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES ) est un réseau d’échanges et de production sur les parcours de formation et d’insertion des étudiant·e·s de l’enseignement supérieur. Il réunit des chargé·e·s d’études du Céreq, des chercheur·e·s et enseignant·e·s chercheur·e·s, des représentant·e·s de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE), des observatoires universitaires et régionaux, des membres de services du MESRI (DGESIP et SIES ), de l’agence ERASMUS + France et de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP ).

Lors des dernières journées à Marseille les 6 et 7 juin 2019, quatre projets d’ouvrages y ont été présentés dont celui-ci qui porte sur les déterminants de la réussite au prisme des vulnérabilités étudiantes. Les jeunes inscrits dans l’enseignement supérieur prennent des risques à travers leurs orientations, leurs conditions d’études, leurs arbitrages et choix de vie, avec en filigrane les inégalités sociales et économiques qui se révèlent d’autant plus fortement qu’elles influent sur leur parcours. En croisant des données quantitatives et qualitatives issues d’enquêtes locales ou nationales, les auteur·e·s mettent l’accent sur le caractère multidimensionnel, contextuel, individuel et subjectif des situations de vulnérabilités que les étudiant·e·s rencontrent, et illustrent aussi le caractère réversible qui emporte certain·e·s sur les chemins inattendus du succès.

Xavier Colle, Simon Macaire, Groupe de travail sur l’enseignement supérieur, GTES (France), Vulnérabilités étudiantes : les chemins inattendus de la réussite. Marseille : Céreq, 2019. – 92 p. – (Céreq Echanges; 12)