Archives par mot-clé : Diplôme

S’insérer à la sortie de l’enseignement secondaire : de fortes inégalités entre filières

1ère pageEn 2010, le taux de chômage des jeunes sortis de l’enseignement professionnel secondaire trois ans plus tôt varie de 3 % à 45 % selon la spécialité de formation. Si les bacheliers accèdent plus facilement à l’emploi que les titulaires d’un CAP ou d’un BEP, l’approche par le seul niveau de diplôme s’avère donc réductrice pour analyser l’insertion.

L’évolution des métiers explique certaines difficultés, et vient interroger la pertinence de l’architecture de l’offre de formation dans certains domaines.

 

Disponible sur le site du Céreq

Jean-Jacques Arrighi, Emmanuel Sulzer,  S’insérer à la sortie de l’enseignement secondaire : de fortes inégalités entre filières, Bref n° 303, décembre 2012. – 8 p.

La professionnalisation de l’enseignement supérieur – De la volonté politique aux formes concrètes

Les éditions Octarès présentent, sous la direction d’Emmanuel Quenson et de Solène Coursaget, “La professionnalisation de l’enseignement supérieur : de la volonté politique aux formes concrètes”

Depuis une trentaine d’années, l’enseignement supérieur est le théâtre d’une succession de réformes dont le point commun est la professionnalisation. Dans un contexte marqué par l’arrivée des étudiants issus de la démocratisation scolaire et l’élévation du niveau de formation, des relations – de natures diverses – ont été établies avec le monde du travail. Elles ont conduit à redéfinir les articulations entre transmission des savoirs académiques et système de référence des entreprises.

L’objectif de cet ouvrage est de s’interroger sur la signification et les effets tangibles de ces transformations en rappelant d’abord leurs conditions d’émergence et les croyances sur lesquelles elles s’appuient. Dans quel mouvement social s’inscrivent les politiques mises en œuvre  ? La professionnalisation ne contredit-elle pas le cadre juridique national des diplômes ? L’injonction à un rapprochement avec les entreprises ne comporte-t-elle pas une part de leurre, dans la mesure où la reconnaissance du marché du travail dépend essentiellement d’un rapport social pour partie indéterminé ?

Lire la suite sur le site de l’éditeur

Quenson Emmanuel,  Coursaget Solène , La professionnalisation de l’enseignement supérieur : de la volonté politique aux formes concrètes, Octarès, 2012. – 207 p. – (Le Travail en débats. Colloques & Congrès) .

Le taux de chômage selon le diplôme

L’Observatoire des inégalités publie un article sur le taux de chômage selon le diplôme. Reprenant les données 2010 de l’Insee, il montre que “le taux de chômage des non diplômés est près de trois fois supérieur à celui des diplômés d’études supérieures. Le diplôme est plus que jamais un atout pour accéder à l’emploi…

Lire l’article : Le taux de chômage selon le diplôme, Observatoire des inégalités

Former, certifier, insérer : effets et paradoxes de l’injonction à la professionnalisation des diplômes

pagecouvFabienne Maillard  dirige aux PUR, l’ouvrage qui invite à une réflexion sur ce qu’engage l’appel à la performance productive imposé aux diplômes : “Former, certifier, insérer : effets et paradoxes de l’injonction à la professionnalisation des diplômes”.

C’est au nom de l’amélioration des modes d’accès à l’emploi et de la résorption du chômage que le diplôme a pris une place majeure dans notre organisation sociale, au fil des trente dernières années. Obligatoirement “professionnel”, le diplôme doit désormais préparer à l’emploi, garantir la possession de compétences professionnelles spécifiques, assurer l’insertion professionnelle. Et en faire la preuve. De nouvelles règles s’imposent donc aux diplômes et à ceux qui les élaborent, pour se conformer à ce modèle professionnaliste. Pour autant, de nombreuses questions restent ouvertes : sur le sens des termes en usage, leur traduction pratique dans les politiques publiques ou par les branches professionnelles, ou sur les effets des réformes mises en oeuvre pour généraliser la professionnalisation des formations et des diplômes. À partir de ces questions, cet ouvrage invite à une réflexion sur ce qu’engage l’appel à la performance productive imposé aux diplômes : à ceux qui les élaborent, qui y forment comme à ceux qui les détiennent.

En savoir plus sur le site de l’éditeur

Fabienne Maillard, Former, certifier, insérer : effets et paradoxes de l’injonction à la professionnalisation des diplômes, Presses Universitaires de Rennes, 2012, 252 p.

La confiance, le diplôme et l’employabilité

Dans le dernier numéro de la revue Agora jeunesse/débats, Joël Zaffran, prenant appui sur le constat du pessimisme de la jeunesse française,  s’intéresse aux étudiants : ont-ils confiance en leur avenir et sont-ils dans un rapport de défiance à l’égard du diplôme universitaire ? En posant que la filière universitaire est indissociable des perspectives d’employabilité et de l’espérance du diplômé de trouver un emploi, il montre que la filière « lettres et sciences sociales » regroupe les étudiants qui ont le moins confiance dans le diplôme préparé. Ce résultat interroge les projets d’avenir d’une jeunesse orientée vers des filières plus incertaines que d’autres.

Joël Zaffran « La confiance, le diplôme et l’employabilité », Agora débats/jeunesses 1/2012 (N° 60), p. 35-50.
URL : www.cairn.info/revue-agora-debats-jeunesses-2012-1-page-35.htm.