Archives par mot-clé : Docteur

Étudier le devenir professionnel des docteurs

cereq-echanges-2-fwDe nombreuses enquêtes rendent compte du devenir professionnel des docteurs et témoignent de façon récurrente de leurs difficultés d’accès à l’emploi stable. Devant leur multiplicité, le Groupe de travail sur l’enseignement supérieur s’est interrogé sur la production d’indicateurs pertinents pour éclairer et comprendre l’insertion professionnelle de cette population spécifique.

Lire le Céreq Echanges sur le site du Céreq

Magali Jaoul-Grammare, Simon Macaire (coordonnateurs), Étudier le devenir professionnel des docteurs : Groupe de travail sur l’enseignement supérieur, Marseille : Céreq, 2016. – 91 p. – (Céreq Echanges ; 2) .

L’insertion à trois ans des docteurs diplômés en 2010

L'insertion à trois ans des docteurs diplômés en 2010L’insertion des titulaires d’un doctorat s’est améliorée régulièrement depuis une dizaine d’années, bien que les emplois occupés demeurent, pour une grande part, à durée déterminée. La discipline de thèse et les conditions de sa réalisation sont des facteurs explicatifs importants des conditions d’entrée sur le marché du travail et du type de débouchés (secteur privé ou public, emplois dans la recherche ou en dehors).

Les résultats présentés dans ce rapport sont issus d’une extension du dispositif Génération sur la population des docteurs, financée par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Cette extension opère un sur-échantillonnage de cette population et bénéficie d’un questionnement spécifique par l’intermédiaire d’un module ad-hoc.

Télécharger le Net.Doc sur le site du Céreq

Julien Calmand, L’insertion à trois ans des docteurs diplômés en 2010 – Marseille : Céreq, 2015. – 109 p. – (Net.Doc; 144) .

Les docteurs : une longue marche vers l’emploi stable

Les docteurs : une longue marche vers l'emploi stableAprès trois ans de vie active, les étudiants ayant obtenu leur thèse en 2007 ont un taux de chômage de 10 %. Pour la première fois depuis plus de 10 ans, ce taux est inférieur à celui des titulaires d’un master 2 universitaire. À court terme,l’emploi à durée indéterminée est loin d’être acquis pour tous les docteurs visant des carrières dans la recherche publique.Toutefois, après cinq ans sur le marché du travail, 94 % des docteurs sont en emploi, avec 86 % d’emplois à durée indéterminée.

Lire le document en ligne

Julien Calmand, Les docteurs : une longue marche vers l’emploi stable in Bref n° 316 (novembre 2013). – 4 p.

Comment s’insère les docteurs ?

Dans le nouveau Net.doc, le Céreq analyse l’insertion des docteurs à partir de l’enquête Génération 2007 :

5 ans après leur soutenance de thèse, la plupart des docteurs diplômés en 2007 accèdent à l’emploi et à la stabilité sur le marché du travail. La dégradation de la conjoncture économique a moins affecté leur insertion, qui semble obéir à des mécanismes différents de celle des autres diplômés de l’enseignement supérieur. Au delà des indicateurs d’insertion, cette étude propose également une analyse exploratoire des compétences acquises par les docteurs, et des compétences requises pour occuper l’emploi selon les différents segments concernés . Ce document présente les résultats détaillées d’une étude financée par la direction générale pour l’Enseignement supérieur et l’Insertion professionnelle (DGESIP) du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. (Cereq)

Calmand, Julien; Recotillet, Isabelle ; L’insertion des docteurs – Interrogation en 2012 des docteurs diplômés en 2007. – Marseille : Céreq, 2013. – 71 p.. – (Net.Doc; 115) .