Archives par mot-clé : Enseignement technique

Prévenir le décrochage : une comparaison entre lycées professionnels et CFA

Lire le Bref n° 380 sur le site du Céreq

La prévention du décrochage occupe une place importante dans l’enseignement professionnel, lui-même fonctionnant comme une filière de « raccrochage » pour de nombreux collégiens en difficultés scolaires. Les CFA et les lycées professionnels, au-delà de leurs similitudes, n’ont cependant pas affaire aux mêmes types de ruptures de parcours.
Une enquête menée auprès des deux types d’établissements permet de différencier deux conceptions du décrochage, et d’identifier plus finement les leviers de prévention selon les voies de formation.

Christophe Guitton, Cathel Kornig, Eric Verdier, Prévenir le décrochage : une comparaison entre lycées professionnels et CFA in Bref n° 380 (2019). – 4 p.

Le « décrochage » en STS : l’autre échec dans l’enseignement supérieur

L’échec en premier cycle universitaire focalise l’attention dans le débat public. Si les « décrocheurs » de STS, en proportion aussi nombreux que ceux de l’université, ont moins retenu l’attention jusqu’à présent, c’est probablement parce qu’ils bénéficiaient d’un meilleur accès à l’emploi. Mais cet avantage disparaît pour les sortants de la Génération 2010.

Lire le Bref n° 366 ou le Bref+ sur le site du Céreq

Fanette Merlin, Le « décrochage » en STS : l’autre échec dans l’enseignement supérieur in Bref n° 366 (2018). – 4 p.

Prise en compte des mutations induites par la transition vers l’économie verte dans les formations professionnelles initiales

cetudes4L’étude dont il est rendu compte ici vise à éclairer la place du développement durable dans les diplômes de l’enseignement professionnel de l’Éducation nationale, rénovés ou créés depuis le Grenelle de l’environnement en 2007. CPC par CPC, l’étude des référentiels et des comptes-rendus de réunion permet de répondre à plusieurs questions. Quelles sont les dimensions du développement durable les plus présentes dans les référentiels ? Peut-on identifier des CPC plus ou moins avancées dans la prise en compte de la transition écologique ?  Comment se déclinent les problématiques du développement durable dans les différentes parties du référentiel, autrement que par la répétition de formules génériques ?

Réalisée en 2013‐2014, cette étude s’inscrit dans le cadre d’une convention pluriannuelle de partenariat entre le Céreq et Commissariat général au développement durable (CGDD).

Lire le document en ligne

Beaupère, Nathalie; Labruyère, Chantal; Wendling, Jennifer; Dauty, Françoise, collab.; Floriani, Céline, collab.; Ménabréaz, Michèle, collab., Prise en compte des mutations induites par la transition vers l’économie verte dans les formations professionnelles initiales  – Marseille : Céreq, 2016. – 138 p. – (Céreq Etudes; 4) .

Do young graduates with professional and vocational master’s degrees regard themselves as competent to hold their jobs?

Do young graduates with professional and vocational master’s degrees regard themselves as competent to hold their jobs?Professional and vocational courses requiring 5 years’ post-secondary study are supposed to meet specific needs for competences in a given area of employment. Young graduates believe they have acquired the specific competences they think their employers require. In their view, the shortfall lies in their general competences. Is this a reason to question the increasingly vocational nature of university courses?

Lire le document sur le site du Céreq

Julien Calmand, Jean-François Giret, Philippe Lemistre, Boris Ménard, Do young graduates with professional and vocational master’s degrees regard themselves as competent to hold their jobs?
in Training and employment n° 118 (July-August 2015). – 4 p.

Formation emploi, n° 131, juillet-septembre 2015 : Le Bac pro a 30 ans

Le Bac pro a 30 ansEn 1995, Formation Emploi intitulait son dossier « Baccalauréat professionnel », au singulier ;
le présent numéro est, quant à lui, marqué par la pluralité des Bacs pros, dont on célèbre cette années les 30 ans.
Ce dossier, pourtant conséquent, ne saurait prendre toute la mesure de cette pluralité, mais il en explore plusieurs facettes significatives.

Voir le sommaire sur le site du Céreq

Formation emploi, n° 131, juillet-septembre 2015, 209 p.

Les jeunes diplômés de bac+5 s’estiment-ils compétents pour occuper leurs emplois ?

Les jeunes diplômés de bac+5 s'estiment-ils compétents pour occuper leurs emplois ?Les formations professionnelles de niveau bac+5 sont supposées répondre à des besoins spécifiques en compétences dans un domaine d’emploi donné.

Au regard de ce qu’ils estiment être demandé par leurs employeurs, les jeunes diplômés considèrent avoir acquis ces compétences spécifiques. Selon eux, le déficit se situe au niveau des compétences générales.

De quoi interroger la tendance à la professionnalisation des formations universitaires ?

Lire le Bref sur le site du Céreq

Julien Calmand, Jean-François Giret, Philippe Lemistre, Boris  Ménard, Les jeunes diplômés de bac+5 s’estiment-ils compétents pour occuper leurs emplois ?
in Bref n° 340 (novembre 2015). – 4 p.

2013 survey of the 2010 cohort: Crisis makes school-to-work transition for CAP-BEP holders even more difficult

2013 survey of the 2010 cohort: Crisis makes school-to-work transition for CAP-BEP holders even more difficultThree years into their working lives, the unemployment rate among the young people who completed secondary vocational education in 2010 was 24%. The crisis has hit holders of the CAP and BEP head on, causing their labour market situation to deteriorate still further. Although not unaffected by the crisis, holders of the technological and vocational baccalaureate are significantly less vulnerable.

In the long run, the value of French level V qualifications (CITE 3c/EQF 3) may well be called into question.

Lire le texte sur le site du Céreq

Valérie Ilardi, Emmanuel Sulzer, 2013 survey of the 2010 cohort: Crisis makes school-to-work transition for CAP-BEP holders even more difficult in Training and employment n° 116 (Mars-April 2015). – 4 p.

CAP-BEP : des difficultés d’insertion encore aggravées par la crise. Enquête 2013 auprès de la Génération 2010

CAP-BEP : des difficultés d'insertion encore aggravées par la criseAprès trois ans de vie active, les jeunes diplômés de l’enseignement professionnel secondaire en 2010 affichent un taux de chômage de 24 %. La crise heurte frontalement les diplômés de CAP et BEP, venant détériorer encore leur positionnement sur le marché du travail. Sans être épargnés par la crise, les bacheliers technologiques ou professionnels sont nettement moins exposés. A terme, la pertinence du niveau V pourrait ainsi être mise en question.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Valérie Ilardi, Emmanuel Sulzer, CAP-BEP : des difficultés d’insertion encore aggravées par la crise : Enquête 2013 auprès de la Génération 2010 in Bref n° 335 (mai 2015). – 4 p.

L’école des producteurs : aux origines de l’enseignement technique en France (1800-1940)

À partir du cas du nord de la France, Stéphane Lembré montre que les caractères principaux de l’enseignement technique agricole, commercial et industriel sont le résultat de multiples stratégies. En dépit du consensus qui s’établit sur l’importance de l’enseignement technique, les clivages ont été durables quant au rôle de l’État ou aux modalités de la formation et de sa certification. L’enquête menée à partir de documents nombreux montre que cet enseignement doit beaucoup à l’engagement d’enseignants, d’entrepreneurs et de fonctionnaires.

 

 

Lembré, Stéphane,  L’école des producteurs : aux origines de l’enseignement technique en France, 1800-1940, Lembré, Stéphane. – Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2013. – 339 p. – (Collection Carnot) .