Archives par mot-clé : Insertion professionnelle

Crises et transitions : quelles données pour quelles analyses ?

Lire le Céreq Echanges n° 23 sur le site du Céreq

Les journées du longitudinal (JDL) rendent compte chaque année, et ce depuis 30 ans, des investigations de sciences sociales mobilisant une telle approche pour l’analyse de l’évolution des mondes du travail, des transitions et des parcours professionnels (notamment en début de vie active) en interaction avec les parcours de vie. Pour l’année 2024, les journées du longitudinal (Programme) sont organisées par le LEST et le centre associé du Céreq d’Aix-en-Provence. Ils ont choisi de considérer ces parcours à l’aune du thème « Crises et transitions : quelles données pour quelles analyses ? ».

Vanessa Di Paola, dir., Christophe Guitton, dir., Crises et transitions : quelles données pour quelles analyses ? XXIXes journées du longitudinal 24-25 juin 2024, Aix-en-Provence . – Marseille : Céreq, 2024. – 342 p. – (Céreq Echanges; 23) .

Redonner du sens au parcours des jeunes NEET à l’heure de la transition écologique

Lire le Bref n° 453 sur le site du Céreq

Les approches traditionnelles de l’orientation et de l’insertion s’avèrent souvent insuffisantes pour aider les jeunes en situation de NEET, c’est-à-dire ni en emploi, ni en études, ni en formation, à trouver leur voie. Pour expérimenter d’autres approches, le programme d’accompagnement « 100% transition » voit dans la transition écologique l’occasion, pour les jeunes comme pour les accompagnateur·trices, d’apprendre à se projeter au-delà du seul horizon professionnel. Chargé d’évaluer les impacts sociétaux de ce projet sur les participant·es, le Céreq livre ici ses résultats après trois sessions de cette expérimentation originale.

Laure Gayraud, Audrey Maury, Ursula Duchein, Laura Ortiz-Rouze, Redonner du sens au parcours des jeunes NEET à l’heure de la transition écologique in Céreq Bref n° 453 (2024). – 4 p.

Origine sociale, diplôme et insertion : la force des liens

Lire le Bref n° 452 sur le site du Céreq

Alors que les jeunes générations accèdent massivement au bac et aux études supérieures, quelle influence ont aujourd’hui les origines sociales sur les parcours scolaires et professionnels ? S’appuyant sur l’observation en 2020 des trajectoires des jeunes sorti·es de formation trois ans plus tôt, ce Céreq Bref fournit des éléments de réponse. Il montre ainsi que les inégalités sociales observées au moment de l’insertion professionnelle s’expliquent avant tout par l’effet déterminant du milieu d’origine sur le niveau de diplôme atteint. Mais cet effet persiste sur les chances d’accéder au statut cadre.

Gaëlle Dabet, Dominique Epiphane, Elsa Personnaz, Origine sociale, diplôme et insertion : la force des liens in Céreq Bref n° 452 (2024). – 4 p.

Enquête 2016 auprès de la Génération 2013 : Méthodologie et bilan

Lire le Céreq Études n° 53 sur le site du Céreq.

Ce document de travail présente un panorama complet des travaux liés à l’enquête 2016 auprès de la Génération 2013. Première et unique interrogation de cette génération, trois ans après la sortie du système éducatif. Après une brève présentation du dispositif d’enquêtes Génération et plus spécifiquement de l’enquête 2016, ce document présente toutes les étapes de sa réalisation dans un ordre chronologique. L’ensemble des traitements post-collecte sont détaillés tels que la création des bases d’exploitation (apurement, codification, redressement des salaires, etc.) et le traitement de la non-réponse (redressement et calage, etc.). Dans le cadre de la réflexion autour de la rénovation du dispositif d’enquêtes Génération, une nouvelle expérimentation a été menée en parallèle de l’enquête principale téléphonique à partir d’un échantillon disjoint. Pour la première fois, cette expérimentation multimode (collecte par internet et téléphone) est réalisée sur une enquête à trois ans. 

Olaria, Manon (dir.) Enquête 2016 auprès de la Génération 2013 : Méthodologie et bilan . – Marseille : Céreq, 2023. – 161 p. – (Céreq Etudes; 53) .

Les expériences étudiantes professionnalisantes : diversité et effets sur les parcours

Lire le Céreq Echanges n° 22 sur le site du Céreq

Depuis plusieurs décennies, les gouvernements successifs ont contribué au développement de la professionnalisation de l’enseignement supérieur afin d’améliorer l’insertion professionnelle des étudiants.

Les travaux réunis dans cet ouvrage explorent à partir de données locales ou nationales deux formes particulières de professionnalisation des parcours de formation dans l’enseignement supérieur : l’entrepreneuriat et l’alternance. Les analyses produites cherchent notamment à évaluer l’impact de ces types d’expériences sur la réussite universitaire ou les conditions d’insertion professionnelle des étudiants.

Alexie Robert, dir.; Les expériences étudiantes professionnalisantes : diversité et effets sur les parcours : Groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES). – Marseille : Céreq, 2023. – 99 p. – (Céreq Echanges; 22)

Métiers en tension : les jeunes peuvent-ils être une réponse ?

Lire le Céreq Bref n° 446 sur le site du Céreq

Les tensions sur le marché du travail signalent des difficultés de recrutement souvent attribuées à un décalage, en quantité et en qualité, entre les compétences des candidats et les attentes des employeurs. Mais un tel décalage existe-t-il pour les jeunes en début de vie active ? Ont-ils besoin d’être formés aux métiers en tension pour y être recrutés ? Et pour les intégrer durablement ? S’appuyant sur les données de l’enquête Génération, ce Céreq Bref observe la place de trois familles de métiers en tension dans les premières années de vie professionnelle des jeunes sortis de formation en 2017.

Thomas Couppié, Céline Gasquet, Métiers en tension : les jeunes peuvent-ils être une réponse ? in Céreq Bref n° 446 (2023). – 4 p.

Débuter un bac pro : pour quels diplômes et quelle insertion ?

Lire le Céreq Études n° 52 sur le site du Céreq.

Diplômés, décrocheurs, ou en poursuite d’études, quel devenir sur le marché du travail pour les jeunes inscrits initialement en bac pro ? Thomas COUPPIÉ et Arthur SAWADOGO, du département entrées et évolutions dans la vie active du Céreq, ont reconstitué à partir de l’enquête Génération les parcours de 213 500 jeunes entrés dans un cursus de baccalauréat professionnel. Cette étude produite à la demande de la ministre déléguée chargée de l’enseignement et de la formation professionnels mesure les bénéfices et les risques sur l’insertion professionnelle de leur niveau de sortie : de la seconde professionnelle à l’enseignement supérieur.Au-delà de la diversité des parcours, cette nouvelle étude confirme le rôle déterminant du niveau de formation initiale dans l’accès à l’emploi.

  • Elle démontre l’intérêt de lutter contre le décrochage, d’autant plus quand celui-ci intervient précocement.
  • Elle met en évidence que l’obtention d’une certification complémentaire d’un an au bac pro peut s’avérer presque aussi gratifiante qu’une poursuite d’études réussie dans l’enseignement supérieur et clairement plus gratifiante si cette poursuite d’études se solde par un échec.
  • En revanche, le pari de l’enseignement supérieur devient gagnant pour ceux qui en sortent diplômés, en termes de qualité d’emploi (statut, qualification et rémunération).

Thomas Couppié , Arthur Félix Sawadogo, Débuter un bac pro : pour quels diplômes et quelle insertion ?, – Marseille : Céreq, 2023. – 31 p. – (Céreq Etudes; 52) .

Parcours scolaires et insertion professionnelle : l’implacable effet de l’origine sociale

Lire le Céreq Études n° 51 sur le site du Céreq.

À partir du dispositif des enquêtes Génération du Céreq, qui permet de suivre 25 000 jeunes entrants sur le marché du travail, les expertes du Céreq, Gaëlle DABET, Dominique EPIPHANE et Elsa PERSONNAZ, dressent un panorama inédit des effets de l’origine sociale sur les parcours scolaires ainsi que sur leurs trajectoires d’insertion au cours des trois premières années de vie active. De cette étude, en réalisée à la demande de France Stratégie, ressort un constat sans appel : le niveau et le type de diplôme atteint, la rapidité d’insertion dans l’emploi, les caractéristiques de l’emploi occupé… diffèrent – toujours et encore – nettement selon le milieu social dans lequel on a grandi. Les expertes soulignent toutefois que l’alternance pourrait atténuer les inégalités sociales.et précisent à quelles conditions.

Gaëlle Dabet, Dominique Epiphane, Elsa Personnaz, Parcours scolaires et insertion professionnelle : l’implacable effet de l’origine sociale : Enquête 2020 auprès de la Génération 2017. – Marseille : Céreq, 2023. – 70 p. – (Céreq Etudes; 51) .

L’insertion des jeunes de la région Bretagne

Lire le Céreq Études n° 50 sur le site du Céreq.

Réalisée dans le cadre d’un partenariat entre la Région Bretagne et le Céreq, la présente étude s’est fixé deux objectifs : proposer une description du profil scolaire et sociodémographique des jeunes Bretons sortis de formation initiale au cours ou à l’issue de l’année scolaire 2016-2017 et dresser un panorama multidimensionnel de leurs modalités d’insertion professionnelle pendant les trois années qui suivent, jusqu’à l’automne 2020. Le partenariat qui a permis cette étude est un des aboutissements de l’engagement de la Région dans sa démarche d’éclairage et de production de connaissances sur les conditions d’insertion des jeunes formés sur son territoire, dans la perspective de s’outiller pour assurer sa mission de pilotage des politiques d’orientation et de formation qui lui incombent. Cet engagement a conduit la Région à proposer un financement pour une extension régionale du dispositif national d’enquête dit « Génération » porté depuis 30 ans par le Céreq.

Olivier Joseph, Elsa Personnaz, Alexie Robert, Arthur Sawadogo, L’insertion des jeunes de la région Bretagne : Enquête Génération 2017.  – Marseille : Céreq, 2023. – 74 p. – (Céreq Etudes; 50) .

Trajectoires d’insertion professionnelle des descendants d’immigrés et expériences de discrimination

Lire le Working Paper n° 22 sur le site du Céreq

Dans ce Working Paper Yaël Brinbaum analyse les trajectoires d’insertion professionnelle des jeunes descendants d’immigrés selon leur origine, en comparaison de la population majoritaire. À partir des données longitudinales sur les trois premières années de vie active (fondées sur l’exploitation de l’enquête Génération 2010réalisée en 2013 par le Céreq) émergent des trajectoires types d’insertion dans lesquelles les groupes d’origine sont inégalement répartis.

Ces trajectoires diffèrent aussi selon le sexe, les caractéristiques sociodémographiques et surtout le niveau de diplôme et les parcours de formation. Elles définissent des profils de jeunes et un cumul de facteurs qui favorisent ou freinent les débuts de carrière.

Des pénalités liées à l’origine subsistent pour les descendants d’immigrés du Maghreb et d’Afrique subsaharienne, avec moins d’accès rapide et durable à l’emploi et plus de sorties de l’emploi, ou encore de retour à la formation, alors que les descendants d’immigrés d’Asie ou du Portugal ont des trajectoires plus proches de celles des jeunes de la population majoritaire de mêmes caractéristiques. Le sentiment de discrimination est fortement corrélé aux trajectoires d’insertion. Les groupes les plus pénalisés expriment davantage de discriminations dans leur parcours professionnel, principalement fondées sur les origines ethnoraciales, liées au genre pour les femmes ou au lieu de résidence pour les hommes. Ces discriminations à l’embauche, confirmées par les testings, nécessitent des politiques publiques ambitieuses et des avancées au niveau juridique pour penser et prévenir les discriminations multiples.

Yaël Brinbaum, Trajectoires d’insertion professionnelle des descendants d’immigrés et expériences de discrimination en début de carrière . – Marseille : Céreq, 2023. – 29 p. – (Working Paper; 22) .

L’effet de mode dans les enquêtes multimodes (internet/téléphone)

Lire le Céreq Etudes n° 45 sur le site du Céreq

Depuis la fin des années 1990, le Céreq a mis en place un dispositif d’enquêtes original qui permet d’étudier l’accès à l’emploi des jeunes sortis du système éducatif une même année. L’enquête Génération, historiquement administrée par téléphone, a été rénovée et intègre désormais un nouveau mode de collecte : internet. La première édition de l’enquête produite en multimode est celle de la Génération 2017, interrogée en 2020.

Gaëlle Dabet, Zora Mazari, Ines Oujia, L’effet de mode dans les enquêtes multimodes (internet/téléphone) : Estimation et décomposition . – Marseille : Céreq, 2023. – 37 p. – (Céreq Etudes; 45) .

Inégalités de genre en début de vie active, un bilan décourageant

Lire le Bref n° 442 sur le site du Céreq

Alors que les jeunes femmes sont toujours plus diplômées que les hommes, les inégalités entre les sexes sur le marché du travail ne se réduisent pas.
De l’accès à l’emploi aux niveaux de salaires, ce Céreq Bref dresse un état des lieux de la situation des jeunes de la Génération 2017 après trois ans de vie active, comparée à celle de la Génération 2010. Si les conjonctures sont différentes, plafond de verre et plancher collant ne semblent pas prêts de vaciller.

Vanessa Di Paola, Dominique Epiphane, Julio Del Amo, Inégalités de genre en début de vie active, un bilan décourageant in Céreq Bref n° 442 (2023). – 4 p.

Jeunes en service civique : des parcours comme les autres ?

Lire le bref n° 441 sur le site du Céreq

Depuis sa création en 2010, le service civique a connu une diversification de ses enjeux et de ses usages. L’analyse de son rôle dans le processus d’insertion professionnelle des jeunes souligne à la fois l’importance du moment de sa réalisation dans les trajectoires individuelles, celle du niveau de diplôme et du type de formation des jeunes engagés. Conduite à l’initiative de l’Agence du service civique et à partir de l’enquête Génération 2017, une étude du Céreq permet d’enrichir la connaissance des jeunes volontaires et de comparer leurs trajectoires d’insertion avec celles des autres jeunes de la génération.

Dominique Maillard, Alexie Robert, Jeunes en service civique : des parcours comme les autres ? in Céreq Bref n° 441 (2023). – 4 p.

Insertion professionnelle des descendants d’immigrés avant et après la crise de 2008 

Lire le Working Paper n° 20 sur le site du Céreq

Ce Working Paper compare l’insertion professionnelle des descendants d’immigrés à celle de la population majoritaire en s’intéressant à l’évolution des inégalités d’insertion, avant et après la crise de 2008.

Les autrices, Yaël BRINBAUM et Ingrid TUCCI ont exploité les enquêtes du Céreq, Génération 1998 et Génération 2010 à 3 et 7 ans, analysé des indicateurs de statut d’emploi et d’expérience du chômage et reconstitué les trajectoires les sept premières années après la sortie de formation initiale, en tenant compte du statut d’emploi, du type d’emploi et du niveau de salaire.

Tucci, Ingrid; Brinbaum, Yaël Insertion professionnelle des descendants d’immigrés avant et après la crise de 2008 : évolution des inégalités – Marseille : Céreq, 2023. – 31 p. – (Working Paper; 20) .

Formation emploi, n° 162, 2023/2 : Varia

Présentation du Formation Emploi n° 162 sur le site du Céreq

Longtemps, l’École a été considérée comme un sanctuaire et l’économie a pu être envisagée comme une sphère indépendante. Or, les fortes interférences entre la réussite, le parcours scolaire et la position sociale sont avérées. Ce numéro illustre comment les institutions ou les individus s’adaptent à des difficultés variées dans des contextes sociaux économiques peu favorables, qu’il s’agisse d’étudier la construction de l’identité professionnelle de travailleurs sociaux en milieu scolaire, en Suisse, les effets du dispositif Garantie jeune pour les jeunes en difficultés, en France, l’impact d’un programme de politique active d’emploi au Maroc, en faveur des jeunes issus de l’université, les déterminants de l’aspiration des étudiants à l’entrepreneuriat au Burkina Faso ou encore la reconversion d’ouvriers de l’industrie pétrolière, devenus formateurs, là également en France.