Archives par mot-clé : Organisation du travail

Management et télétravail dans la relation client

Lire le Working Paper n° 26 sur le site du Céreq

Le management représente une variable d’action majeure pour évoluer de façon à la fois efficace et responsable vers des organisations du travail dites « hybrides ». Incluant la pratique régulière d’un télétravail significatif, mixée à un travail en présentiel, ces organisations du travail se sont massivement développées à la faveur de la pandémie de Covid-19, notamment à la suite du premier confinement au printemps 2020 en France, puis elles se sont maintenues, stabilisées, réajustées à la suite de cette crise sanitaire, au point d’apparaître quasiment ordinaires aujourd’hui, et ce dans nombre de secteurs, d’entreprises et de professions où cette pratique du télétravail est jugée possible.

Il s’agit donc de réfléchir au management à mettre en oeuvre, à développer, à valoriser dans cette dynamique organisationnelle, ainsi qu’aux manières de favoriser, sinon de « fabriquer », son éclosion ou son déploiement. Cette réflexion doit avant tout se centrer sur le management opérationnel et plus particulièrement sur le travail des managers de proximité. Ces managers sont de fait appelés à agir beaucoup plus à distance, et à pratiquer alors un management qui détonne avec les représentations classiques du travail et de l’entreprise, et les principes de fonctionnement qui leur sont associés. On pense notamment à la fameuse unité de temps, de lieu et d’action sur laquelle, dans les temps modernes, se sont fondées les organisations du travail supposées rationnelles et légitimes. 

Parallèlement, cette réflexion doit aussi porter, au moins en surplomb, sur le rôle et les responsabilités singulières que les strates supérieures du management (direction ou management stratégique, middle management…) ont à jouer et à prendre en charge pour mettre en capacité ces managers de proximité d’encadrer autrement ou différemment leurs équipes, dans ces nouveaux contextes organisationnels hybrides, marqués par la persistance de la pratique d’un télétravail significatif.

Samira Mahlaoui, Jean-Paul Cadet, Management et télétravail dans la relation client. – Marseille : Céreq, 2024. – 18 p. – (Working Paper; 26) .

La transition écologique dans les métiers de la construction : l’encadrement de chantier en première ligne

Lire le Bref n° 448 sur le site du Céreq

Le bâtiment est un secteur réputé polluant et fortement émetteur de gaz à effet de serre, en particulier lors de la réalisation de nouvelles constructions. À ce titre, il fait l’objet de nombreuses dispositions réglementaires, notamment celles de la loi « Climat et résilience » de 2021. À partir d’une enquête qualitative, les auteurs interrogent les effets de la transition écologique sur les métiers impliqués dans l’acte de construire. À ce jour, l’encadrement – chef de chantier et conducteur de travaux – semble être le principal acteur du verdissement sur le chantier. Mais les défis à venir du secteur posent la question d’une transformation de l’ensemble des métiers de la construction.

Olivia Foli, Emmanuel Sulzer, La transition écologique dans les métiers de la construction : l’encadrement de chantier en première ligne in Céreq Bref n° 448 (2023). – 4 p.

Des coopératives pour l’écologie : un travail d’organisation ?

Lire le Bref n° 447 sur le site du Céreq

Au-delà des activités professionnelles directement liées à la protection de l’environnement, certains secteurs font de la transition écologique une question essentielle guidant l’évolution des pratiques professionnelles. C’est le cas de l’économie sociale et solidaire, et plus particulièrement des structures coopératives. Comment la prise en compte des questions environnementales transforme-t-elle les métiers, les gestes professionnels, l’organisation du travail dans ces structures ? À partir du cas de deux coopératives aux domaines d’activités très différents, ce Céreq Bref fait ressortir une relation significative entre les démarches d’écologisation, une conception partagée de la gouvernance et de l’organisation, et la revalorisation du sens du travail.

Liza Baghioni, Fred Séchaud, Des coopératives pour l’écologie : un travail d’organisation ? in Céreq Bref n° 447 (2023). – 4 p.

Aide à domicile : concilier l’autonomie et l’engagement dans un collectif

Lire le Bref n° 445 sur le site du Céreq

Métier quasi exclusivement féminin, peu considéré et mal rémunéré, l’aide à domicile concentre nombre de caractéristiques des emplois dits « peu qualifiés », dont une forte pénibilité physique et psychologique. Le plus souvent seules dans l’exercice de leur travail, les intervenantes ne sont pas pour autant autonomes dans la définition de leur planning. Une enquête réalisée par le Céreq dans le cadre de l’ANR Squapin se penche sur la capacité des structures associatives du secteur à redonner des marges de manœuvre à leurs salariées, et à concilier leur autonomie avec l’intégration dans un collectif de travail.

Cyrille Ferraton, Stéphane Michun, Aide à domicile : concilier l’autonomie et l’engagement dans un collectif in Céreq Bref n° 445 (2023). – 4 p.

Construire des espaces de coopération pour l’emploi, la formation et le développement économique

L’Institut national du travail de l’emploi et de la formation professionnelle (Intefp) et le Céreq s’associent pour co-éditer l’ouvrage de restitution des travaux de la 34e session nationale de l’Intefp qui a eu lieu de juin 2015 à juin 2016. La thématique retenue était celle des nouvelles manières de coopérer à l’heure où la numérisation accélère les changements économiques et sociaux.
Un détour par la Silicon Valley et la Haute Bavière à l’occasion de deux voyages d’études permet de saisir l’ampleur des bouleversements engendrés par la révolution numérique. Ces nouveaux enjeux incitent à explorer d’autres formes de collaboration et de coopération : de l’entreprise « libérée » aux coopératives ou aux groupements d’employeurs, l’ouvrage explore de nouvelles manières de travailler ensemble.
Les sessions nationales de l’Intefp rassemblent chaque année une trentaine d’acteurs (les auditeurs) issus du monde de l’entreprise, des syndicats, des collectivités territoriales, des administrations d’Etat, des médias autour de thématiques liées aux évolutions économiques et sociales. Elles sont une occasion inédite pour chaque participant d’amorcer un processus de réflexion et d’action en dehors de ses grilles de lecture habituelles.

Lire l’ouvrage en ligne

Rosenfeld, Pierre-Louis, dir. ; Aubert, Jean-Pierre, dir. ; Azais, Jean-Pierre; Ballot, Nicolas; Barban, Laurent; Bigot, Catherine; Castillo, Etienne; Chaussée, Pascal; Degay, Aline; Delalande, Franck; Depret-Bixio, Isabelle; Wavrechin, Gilles de; Dupont, Jérôme; Fonteix, Patrick; Fougerouse, Bernadette; Gasparina, François; Georget, Martial; Juy, Marie-Germaine; Latouche, Thierry; Lecerf, Christine; Lecouteur, Christine; Ledeme, Dominique; Leroy, Serge; Lesne, Thomas; Macher, Jean; Marechau, Armelle; Pellerin, Thierry; Trichard, Yann; Valette-Wursthen, Aline; Viry-Allemoz, William; Watelet, Véronique; Zenou, Delphine; Ateliers de l’INTEFP, Repenser les espaces de coopération au service de l’emploi, (34ème; juin 2016; Maison de la Chimie, Paris). Construire des espaces de coopération pour l’emploi, la formation et le développement économique – Marcy-l’Etoile : Institut national du Travail de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (INTEFP) ; Marseille : Céreq, 2017. – 120 p.