Archives par mot-clé : Recrutement

Compétences spécialisées vs transversales, un faux débat ?

Lire le Bref n° 410 sur le site du Céreq

Quels types de compétences les diplômés de bac+5 mobilisent-ils en début de vie active ? Dans leurs propos, ils mettent en avant les compétences transversales comme facteurs de différenciation à l’embauche. Au moment d’exercer leur emploi, ils soulignent que les compétences les plus spécifiques et professionnalisées ne sont pas applicables en tant que telles, mais leur fournissent les atouts pour s’adapter aux situations concrètes de travail. Des usages qui appellent à valoriser la complémentarité entre les types de compétences et relativisent l’accent mis sur la professionnalisation des formations.

Nathalie Beaupère, Marianne Blanchard, Philippe Lemistre, Boris Ménard, Compétences spécialisées vs transversales, un faux débat ? in Bref n° 410 (2021). – 4 p

Le rôle des compétences transversales dans les trajectoires des diplômés du supérieur

Lire le Bref n° 408 sur le site du Céreq

Les qualités relationnelles ou communicationnelles, l’estime de soi, la créativité ou encore la capacité à travailler en équipe font partie de ce que l’on nomme les compétences transversales. Variées et évolutives, elles échappent à une saisie exhaustive comme à une conceptualisation univoque. Au-delà des débats entourant la notion, ces compétences influent-elles sur les trajectoires professionnelles des diplômés du supérieur ? Trois études du centre régional associé au Céreq de Dijon apportent des éléments de réponse.

Julien Berthaud, Le rôle des compétences transversales dans les trajectoires des diplômés du supérieur in Bref n° 408 (2021). – 4 p

Les contrats courts dans l’aide à domicile, entre tensions et bricolages quotidiens

Lire le Bref n° 407 sur le site du Céreq

En constante augmentation depuis 20 ans, les contrats de moins d’un mois représentent aujourd’hui une part majoritaire des embauches en CDD . Une enquête menée auprès des recruteurs de l’aide à domicile éclaire les raisons qui motivent leur fréquent recours à ces contrats. S’ils leur permettent de jongler au jour le jour avec les variations de l’activité, les contrats courts maintiennent à long terme l’instabilité et les tensions qui pèsent sur les salariés comme sur les organisations.

Benjamin Saccomanno, Les contrats courts dans l’aide à domicile, entre tensions et bricolages quotidiens in Bref n° 407 (2021). – 4 p

Sélections, du système éducatif au marché du travail

Lire le Céreq Echanges n° 16 sur le site du Céreq

Les enjeux des 26e journées du longitudinal (JDL ) étaient d’examiner les formes de la sélection, ainsi que leurs évolutions et leurs articulations, d’interroger l’expérience de celles et de ceux qui sont sélectionnés et de celles et de ceux qui sélectionnent et de distinguer les ressemblances et les dissemblances entre les deux univers scolaire et professionnel. L’approche longitudinale requise pour ces journées a permis d’analyser les sélections successives au fil des parcours, dans le système éducatif puis vers et sur le marché du travail, ceci notamment en examinant les déterminants qui conduisent à accéder ou non à telle ou telle position dans le système éducatif (niveau, filière, spécialité, etc.), ou sur le marché du travail (qualification, secteur, etc.). À cette fin, les contributions se sont appuyées sur des méthodes quantitatives, via des enquêtes nationales ou locales, ou qualitatives, par des entretiens biographiques et/ou des interrogations répétées.

Marianne Blanchard, Gérard Boudesseul, Thomas Couppié, Dominique Epiphane, Jean-François Giret, Philippe Lemistre, Christelle Manifet, Boris Ménard, Benjamin Saccomanno, Catherine Soldano, Patrick Werquin, Sélections, du système éducatif au marché du travail : XXVIèmes journées du longitudinal Toulouse, 12-13 novembre 2020 – Marseille : Céreq, 2021. – 787 p. – (Céreq Echanges; 16).

In the chemical industries, ‘we attract, we train, we hire’

The changes that have been taking place in work in the chemical industries over the past thirty years have led to a reconfiguration of production and maintenance jobs. The profiles of these manual workers, technicians and supervisors, who now tend to be more highly qualified and more functionally flexible, have become more diverse. In a sector in which work has become considerably denser and modernised, albeit unevenly, the transmission of knowledge, on-the-job learning and internal mobility still predominate.

Training & employment n° 128

Agnès Legay, Fred Séchaud, In the chemical industries, ‘we attract, we train, we hire’
in Training and employment n° 128 (March-April 2017). – 4 p.

Dans les industries chimiques, « on capte, on forme, on embauche »

Les transformations du travail en cours dans les industries chimiques depuis trente ans ont reconfiguré les métiers de la fabrication et de la maintenance. Plus diplômés, davantage polyvalents, les profils de ces ouvriers, techniciens et agents de maîtrise se sont diversifiés. Dans un secteur où le travail s’est fortement, quoiqu’inégalement, densifié et modernisé, la transmission des savoirs, l’apprentissage sur le tas et la mobilité interne restent prépondérants.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Agnès Legay, Fred Séchaud, Dans les industries chimiques, « on capte, on forme, on embauche » in Bref n° 355 (2017). – 4 p.

Les métiers de la médiation et de l’intervention sociale et la place du baccalauréat professionnel Services de proximité et vie locale

Les métiers de la médiation et de l’intervention sociale et la place du baccalauréat professionnel Services de proximité et vie localeLa DGESCO a confié au Céreq une étude sur le bac pro Services de proximité et vie locale (SPVL).

Elle porte sur le fonctionnement du diplôme au sein du système éducatif, sur l’insertion des jeunes diplômés, ainsi que sur l’analyse des besoins des professionnels concernant les différents emplois ciblés (mode de recrutement, identification des métiers et activités principales). Les approches qualitatives et quantitatives permettent de dresser un portrait complet du diplôme et d’interroger sa construction au regard de l’étendue des emplois visés par le référentiel et de la diversité des lieux d’insertion auquel il conduit.

Lire le Net.Doc sur le site du Céreq

Françoise Kogut-Kubiak, Valérie Gosseaume, Valérie Ilardi, collab. Les métiers de la médiation et de l’intervention sociale et la place du Baccalauréat professionnel : Services de proxitimité et vie locale   – Marseille : Céreq, 2015. – 88 p.. – (Net.Doc; 143) .

La promotion interne fait de la résistance

La promotion interne fait de la résistanceEn dépit des évolutions du marché du travail qui devraient lui être défavorables, l’usage de la promotion interne résiste  remarquablement dans les politiques d’entreprise. C’est notamment le cas dans celles qui déploient des stratégies fondées sur le développement et le maintien d’une expertise spécifique et distinctive, ou dans celles qui peinent à recruter. Ses avantages organisationnels et managériaux sont finalement très nombreux.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Jean-Paul Cadet, La promotion interne fait de la résistance in Bref n° 337 (juillet-août 2015). – 4 p

What recruiters say about job applicants and gender

 ‘Men tend to be go-getting but women are better organised’: what recruiters say about job applicants and genderTitre complet : ‘Men tend to be go-getting but women are better organised’: what recruiters say about job applicants and gender

Discrimination when hiring new staff is punishable by law. And yet gender is seldom a neutral criterion during the recruitment process. The assumption that women are less flexible in respect of their working hours is not the only issue at stake. A whole set of personality traits that are still regarded as ‘innate’ to men and women can bias the selection process. The statements made by recruiters, both men and women, show that the stereotypes die hard…

Voir le document sur le site du Céreq

Lydie Chaintreuil, Dominique Epiphane, « Men tend to be go-getting but women are better organised » : what recruiters say about job applicants and gender in Training and employment n° 107 (septembre-octobre 2013). – 4 p.

Quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-s

" Les hommes sont plus fonceurs mais les femmes mieux organisées " : quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-sTitre complet :  » Les hommes sont plus fonceurs mais les femmes mieux organisées  » : quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-s

 

Les discriminations à l’embauche sont punies par la loi. Pourtant, lors d’un recrutement, le critère du sexe est rarement neutre. Le supposé manque de disponibilité des femmes n’est pas seul en cause. Tout un ensemble de traits de personnalité encore assignés « naturellement » aux hommes et aux femmes peut venir biaiser la sélection.

Les propos de recruteurs, des deux sexes, montrent que les stéréotypes ont la vie dure…

Voir ce Bref sur le site du Céreq

Lydie Chaintreuil; Dominique Epiphane,  » Les hommes sont plus fonceurs mais les femmes mieux organisées  » : Quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-s, in Bref n° 315 (octobre 2013). – 4 p.

Dessine-moi un artiste…

Le Céreq publie un nouveau Bref sur le recrutement et la relation formation-emploi dans le spectacle vivant

Atypique et flexible, le secteur du spectacle vivant l’est aussi dans ses recrutements. Artistes, techniciens et administratifs ne répondent néanmoins pas aux mêmes règles. Sexe et origine sociale restent des facteurs clés de la relation formation-emploi. Quant à la formation continue, son impact sur les trajectoires s’avère limité.

Renaud Descamps, « Dessine-moi un artiste… ou la relation formation-emploi dans le spectacle vivant » in Bref n° 300-1 (juin 2012). – 4 p

Disponible en ligne sur le site du Céreq