Archives du mot-clé Relation formation emploi

Regards croisés sur le secteur des activités sportives et le métier d’éducateur sportif

Le ministère des Sports a confié au Céreq la réalisation d’un portrait statistique de « l’emploi sportif ». Cette notion comprend à la fois l’exercice des métiers de l’encadrement des pratiques sportives quel que soit l’employeur, et l’ensemble de l’emploi dans les clubs de sport et centres de culture physique, dans la gestion d’installations et l’enseignement de disciplines sportives.
L’objectif est de mettre à disposition de l’ensemble des acteurs, publics ou privés, concernés par les questions d’emploi et de qualification dans le sport, un socle synthétique de connaissances et de repères quantitatifs.
Cet état des lieux caractérise les formes d’emploi sportif en croisant le secteur du sport défini par ses activités et les spécificités du métier d’éducateur sportif. Il s’appuie sur des données quantitatives issues de différentes sources de la statistique publique et se focalise sur la situation de l’emploi sportif en France métropolitaine et sur les grandes tendances d’évolution.

Lire le Céreq enquêtes n° 2

Mickaële Molinari-Perrier, Regards croisés sur le secteur des activités sportives et le métier d’éducateur sportif . – Marseille : Céreq, 2018. – 77 p. – (Céreq Enquêtes; 2) .

Compétences acquises et requises des diplômés de bac+5

Compétences acquises et requises des diplômés de bac+5Quelles sont les compétences acquises en formation par les diplômés de l’enseignement supérieur et quelles sont celles, en regard, qui leur sont demandées pour exercer leur emploi ?

A travers une évaluation, nécessairement subjective, de leurs compétences par les jeunes diplômés eux-mêmes, les écarts entre l’acquis en formation et le requis dans l’emploi sont mis en évidence.

Les résultats présentés dans ce document s’appuient sur l’interrogation, au printemps 2014, d’un échantillon expérimental de l’enquête Génération 2010 constitué de diplômés de bac+5 interrogés par Internet. Ils portent sur les compétences générales et les compétences spécifiques, liées à la spécialité de formation, et sont détaillés par filière.

Lire le Net.Doc en ligne

Julien Calmand, Jean-François Giret, Philippe Lemistre, Boris Ménard, Compétences acquises et requises des diplômés de bac+5 . – Marseille : Céreq, 2015. – 62 p. – (Net.Doc; 142) .

La reconnaissance des diplômes dans les classifications de branches – Des évolutions sans révolution

La reconnaissance des diplômes dans les classifications de branches - Des évolutions sans révolutionLa référence aux diplômes reste toujours aussi présente dans le classement des emplois des branches professionnelles, dans un contexte d’évolution des modèles de grilles de classification.

Parallèlement, la place des certifications de branche s’accroît. Si la reconnaissance des diplômes ne s’opère qu’au moment de l’accès à l’emploi, celle des certificats de qualification professionnelle (CQP) se produit aussi tout au long du déroulement de carrière des salariés en poste.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Pascal Caillaud, Nathalie Quintero, Frédéric Séchaud, La reconnaissance des diplômes dans les classifications de branches : Des évolutions sans révolution in Bref n° 339 (octobre 2015). – 4 p.

L’appui des branches professionnelles aux entreprises : trois logiques d’action

L'appui des branches professionnelles aux entreprises : trois logiques d'actionTrois instances assurent le pilotage et la mise en œuvre des politiques emploi-formation dans les branches professionnelles. Sur une base commune, leurs missions se déclinent de façon singulière en fonction du contexte et des enjeux propres à chacune. À l’heure où leur fonction d’appui aux entreprises est affirmée, cette étude illustre les configurations propres à trois branches professionnelles correspondant à trois logiques d’action contrastées.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Alexandra D’Agostino, Maël Dif-Pradalier, Nathalie Quintero, L’appui des branches professionnelles aux entreprises : trois logiques d’action in Bref n° 338 (septembre 2015). – 4 p.

4ème Biennale du Céreq, Mercredi 7 octobre à Paris

Négocier, réguler, accompagner. La relation formation-emploi au prisme des branches professionnelles.

WebQuelle place pour les diplômes dans la construction conventionnelle des qualifications ? Comment les branches construisent-elles leurs politiques emploi-formation ? Avec quels outils de diagnostic et de prospective ? L’articulation branches/territoires, quelles formes de coopération entre acteurs ?

Ces questions seront abordées lors de la 4ème Biennale du Centre d’études et de recherches sur les qualifications organisée le mercredi 7 octobre 2015 à la Cité internationale universitaire de Paris.

Pour plus d’informations >> biennale2015.cereq.fr

« Evaluation Formation Emploi » un chantier pluridisciplinaire

En s’interrogeant sur les liens entre l’évaluation, la formation et l’emploi, et de manière pluridisciplinaire, cet ouvrage installe le débat sur l’évaluation au cœur même de valeurs et d’enjeux contradictoires. L’évaluation est un processus complexe, dans l’entrelacs de la formation et de l’emploi, de l’institution et du sujet, au croisement des cinq disciplines qui ont contribué à l’ouvrage (économie, sciences de l’éducation, psychologie, sociologie, sciences politiques).
Cette manière de poser le problème fait émerger de nouveaux questionnements qui constituent une des plus-values de l’ouvrage : Comment passer de l’analyse des relations entre formation et emploi à celle de l’évaluation des formations par l’emploi ? Introduire l’évaluation dans le jeu de la relation formation-emploi renforce-t-il l’obligation de résultats et «l’économicisation» du débat, au détriment de ses aspects éthiques, sociaux et éducatifs ? Quels enjeux sous-tendent l’évaluation et quelles valeurs promeut-elle lorsqu’elle est considérée dans son rapport à la formation, au travail et à l’emploi ? Comment améliorer, par l’évaluation, la relation formation emploi ?

Béduwé, Catherine, dir. ; Bedin, Véronique, dir. ; Croity-Belz, Sandrine, dir. ,« Évaluation formation emploi » : Un chantier pluridisciplinaire  – Paris : L’Harmattan, 2014. – 283 p. – (Evaluer)

Mission insertion : un défi pour les universités

Depuis la loi LRU de 2007, les universités ont en charge une nouvelle mission d’aide à l’insertion professionnelle des étudiants qui vient s’ajouter à celles de formation et de recherche. Ceci répond à une attente des étudiants et constitue un enjeu majeur pour les universités comme pour la société. La question est en effet de savoir comment répondre à cela tout en conservant les missions traditionnelles de l’université. L’objet de ce livre, écrit par un chercheur directement impliqué dans ce processus, est de fournir des arguments pour s’engager dans cette mission mais aussi de doter chacun des ressources permettant de la mettre en œuvre. Le livre précise d’abord le sens de cette mission et récapitule les connaissances disponibles sur les conditions d’accès à l’emploi des étudiants. Il présente ensuite les diverses ressources susceptibles d’aider ceux-ci à préparer leur transition professionnelle : connaissances universitaires, compétences acquises en situation de travail, maîtrise des méthodes de recherche d’emploi. Il met enfin en évidence les grandes questions posées par cette mission : transformation des cursus de formation et des modalités d’orientation, poursuite du processus de professionnalisation, modalités de pilotage. Tout ceci vise à faciliter le travail de ceux qui sont ou seront engagés dans ce mouvement, qu’ils soient professionnels de l’insertion et de l’orientation, enseignants-chercheurs, partenaires de l’université ou étudiants.

Rose, José, Mission insertion   – Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2014. – 237 p.- (Des Sociétés) .

Formation Emploi n° 125 : Pêle-mêle

Pêle-mêle n°125Comment devenir un professionnel, un bon professionnel ? On suppose souvent qu’il faut pour cela suivre une bonne formation, par exemple une école de commerce, puis obtenir un bon emploi, où l’on développe ses compétences dans la durée grâce à un CDI (contrat à durée indéterminée).
À travers différents exemples, ce numéro de Formation Emploi souligne, une fois de plus, combien la professionnalisation est un processus qui échappe à la simplification.

Sommaire du numéro

Formation Emploi , n° 125 , 2014 , 121 p.

L’analyse du travail et la relation formation-emploi

L'analyse du travail et la relation formation-emploi. Quatre approches et démarches en usage au CéreqTitre complet : L’analyse du travail et la relation formation-emploi : Quatre approches et démarches en usage au Céreq. Séminaire Analyse du travail.

Le Céreq pratique l’analyse du travail sous toutes ses formes depuis de nombreuses années. Pour ce qui concerne plus particulièrement le recours à l’étude des contenus d’activités, le Céreq développe en permanence son expertise en la matière, en fonction des problématiques qui lui sont soumises, dans le cadre des travaux qu’il réalise. Il a cherché plus récemment à créer en parallèle un processus de capitalisation des acquis sur le thème du travail en installant, à partir de 2009, un séminaire d’échange et de production sur l’analyse du travail : le SEMAT (SEMinaire Analyse du Travail).

Le présent document constitue ainsi un bilan-synthèse des connaissances et des compétences acquises par les chercheurs et chargé(e)s d’études du Céreq sur quatre approches couramment mobilisées dans leurs travaux. Il permet de caractériser les fondements scientifiques et méthodologiques de chacune d’elles. Il contribue également à montrer le large spectre dans lequel se déploie l’activité du Céreq en matière d’analyse du travail.

Accéder au document en ligne

Samira Mahlaoui, dir., L’analyse du travail et la relation formation-emploi : Quatre approches et démarches en usage au Céreq. Séminaire Analyse du travail – Marseille : Céreq, 2013. – 83 p. – (Relief. Échanges du Céreq; 44) .